Les fêtes sont terminées, voici l’heure des bonnes résolutions. Vous vous dites qu’il serait peut-être temps d’organiser ces photos qui s’accumulent dans des dossiers Noël1, Noël2, Réveillon_2010_3 mais, vous ne savez pas quel logiciel utiliser. Je vais donc présenter une série, bien évidemment non exhaustive, des logiciels que l’on peut utiliser pour gérer et traiter ses photos qui répondent à vos besoins.

title

Il existe plein de nombreux logiciels avec différentes spécificités et particularités pour finalement différents types d’utilisations et donc différents utilisateurs.

//LEVEL 1 : DÉBUTANT

Si vous shootez uniquement ou principalement en jpeg et que vous souhaitez gérer vos photos, corriger les bases (luminosité/contraste) et faire quelques modifications (yeux rouges, noir et blanc), cette partie est pour vous.

  • Picasa (multi-plateforme; gratuit)

Avec Picasa, vous pouvez organiser les photos selon les dossiers de l’ordinateur, des albums ou encore selon les personnes grâce à la reconnaissance faciale. Il est également possible de géo-taguer les photos soit d’après les données EXIFs pour les appareils photos possédant un GPS (comme les téléphones portables) soit en utilisant google earth.

picasa_logo

Niveau édition, on peut effectuer des retouches simples, une correction automatique ou encore des effets. Pour les réglages, on retrouve des réglettes comme on a pu le voir précédemment sur Lightroom. Il reconnait d’ailleurs les fichiers RAWs de tous les appareils photos dont la liste régulièrement mise à jour. Par contre, il ne permet pas de modifier les Raws.

Enfin, la possibilité d’exporter sur Picassa web avec 1Go de stockage en ligne gratuit. (mais aussi, vers facebook, flickr ou blogger)

…………………………

L’outil spécialisé pour la photo de la suite ILife a des fonctionnalités proches de Picasa au niveau de l’organisation (albums, albums intelligents), des retouches, de l’exportation. Il possède même la reconnaissance faciale.
La grande différence au niveau de la retouche : il lit les fichiers raw mais sutout, il peut les modifier.

iPhoto 09 Logo

Avec iPhoto, vous avez la possibilité de partager vos photos vers facebook avec toutes les fonctionnlités associées comme la possibilités de lire les commentaires. Vous bénéficiez des services Mac associés tel que MobileMe pour le partage ainsi que l’interaction avec les autres logiciels de la suite iLife. Il également facile de créer des diaporamas, des livres ou encore des cartes. La créativité est vraiment poussée jusqu’à la fin du workflow.

…………………………

Du côté du monde libre, c’est shotwell, présent dans la distribution Ubuntu depuis la version 10.10 qui est le gestionnaire de photos. Les fonctionnalités de ce logiciel sont plus réduites que pour les deux autres. La gestion des photos est chronologique (abrorescence sous la forme année/mois/jour). Il ne gère pas les raws ni la reconnaissance faciale.

Shotwell-Logo-small
Par contre, au niveau de l’exportation, il n’a pas à rougir face à ses compétiteurs : Picassa Album, Flickr, Facebook et bien autres services web seront les destinations de vos meilleures photos.

shotwell2

En conclusion, Si vous n’utilisez pas le RAW ou si vous voulez une solution de gestion de votre bibliothèque photo simple, vous trouverez ici trois solutions complètes pour répondre à vos besoins.

//LEVEL 2 : AVANCÉ

Vous shootez beaucoup et en RAW. Vous voulez une solution de cataloguage performante et des retouches avancées : c’est à votre tour.

Je vous ai déjà parlé de ce logiciel, essentiellement pour présenter la section développement mais, Lightroom est un logiciel qui englobe totalement le workflow du photographe. Dès l’importation, il permet de créer et de gérer des catalogues, des collections, des collections dynamiques. Les metadatas sont aussi plus évoluées que dans Picasa ou iPhoto : outre les tags que l’on peut associer à une photo, on peut la noter (de 0 à 5), la marquée (acceptée/rejetée) ou encore affecter une marque de couleur. Ces metadatas sont particulièrement utiles lorsqu’on veut trier et retrouver facilement certaines photos.

logo-lr3

C’est dans le volet développement que la différence est la plus grande par rapport aux logiciels débutant : On peut éditer pleinement les fichiers RAW. Les réglages colorimétriques sont plus avancées et surtout, on a la possibilité de faire des retouches locales sur la photo. Apparu dans la version 3, lightroom intègre maintenant la correction d’optique automatique, ce qui change beaucoup de choses dans le développement photo.

LR3

Enfin, au niveau de l’exportation, on retrouve la possibilité d’exporter vers les réseaux sociaux les plus connus (facebook, flickR, picasa web) mais aussi la possibilité de créer des galeries pour le web ainsi qu’une solution pour l’impression.

…………………………

  • Aperture (Mac : 63€ sur le Mac App Store ou 200€)

C’est le grand-frère d’iPhoto. On y retrouve donc la reconnaissance faciale. C’est d’ailleurs la principale différence avec Lightroom en ce qui concerne l’importation et le catalogage. Aperture gère également les données de géolocalisation (comme iPhoto) et permet de gérer les lieux. Je pense qu’à l’heure actuelle cette fonctionnalité n’est pas la plus importante mais qu’elle le deviendra avec le développement des appareils munis d’un GPS. Ca doit être sympa pour un photo-reporter de retrouver où la photo a été prise.

Aperture-Logo

Niveau développement : Aperture gère la retouche locale comme Lightroom à la différence qu’il n’offre pas la possibilité d’utiliser des filtres dégradés. En compensation, il offre la détection des contours ce qui facilite la retouche locale.

aperture21-20080212-152909

Si vous suivez l’actu photo ou l’actu Mac (ou les deux) vous avez dû entendre parler d’aperture. Sur sa nouvelle plateforme de vente de logiciel, le Mac App Store, Aperture est à 63€ au lieu des 150€ pour la version physique (ça fait cher la galette et y’a même pas de couronne). C’est l’occasion d’investir.

…………………………

C’est l’outsider du développement photo. La version 4 ne faisait pas le poids face à la concurrence et la version 5 a pris son temps mais, elle en vaut la peine.

b5final

On retrouve les mêmes fonctionnalités pour l’importation que dans Lightroom. C’est dans le volet retouche que Bibble se différencie le plus d’aperture ou lightroom. Bibble propose des calques de retouches (à la manière de Photoshop), une fonction originale dans le monde des logiciels de développement photo. Les calques couplés aux sélections sont à mon sens des outils plus performants pour la retouche que les pinceaux ou les filtres. (On peut faire de la désaturation sélective super facilement).

b5-screen-2-1200

Autre aspect novateur : Bibble offre la possibilité à sa communauté de développer des plugins pour apporter de nouvelles fonctionnalités au logiciel. Il inclut notamment le plugin de réduction du bruit très efficace Noise Ninja. Il propose la correction d’optique automatique (déformation, vignettage, aberration chromatique). Enfin, Bibble est redoutable sur les ordinateurs multi-coeurs (plusieurs processeurs en gros).
Au niveau exportation, il est moins développé que la concurrence mais au moins vous n’uploaderez pas les 178 photos de votre nouveau chat.

Il serait difficile de départager ces trois solutions mais vous trouverez celui qui vous convient le mieux selon vos moyens, votre plateforme, vos projets.

//LEVEL 3 : Photographe 2.0

On pense souvent Internet comme une solution pour stocker et partager ses photos mais rarement pour les éditer, les retouches. Il existe pourtant des sites comme Phoenix d’Aviary ou Picnik ou encore Adobe Photoshop Express qui vous proposent de modifier vos photos en les important directement de facebook, flickr ou picasa. S’ils ne gèrent pas les RAWs ou les collections, ils feront d’excellents outils de secours lorsque vous n’avez pas votre ordinateur avec vous.

aviary

//GAME OVER?? : Et les autres ?

Evidemment, il existe encore plein d’autres logiciels qui permettent d’organiser vos photos, de les modifier ou de les exporter/imprimer. En voici une liste rapide et non exhaustive

  • catalogage :

acdSee (Windows; payant)
IrfanView (Windows; gratuit)
digiKam (Linux; gratuit)
faststone(Windows; gratuit) (merci Pierre)
XnView(Windows; gratuit) (merci Zabzab)
IView Media Pro(Windows, Mac)

  • retouche:

Adobe Photoshop (Windows, Mac; payant)
Lightzone (Windows, Mac, Linux; payant)
The Gimp + UFRaw (Windows, Linux; gratuit)
RawTherapee (Windows, Linux; gratuit)
DarkTable (Linux; gratuit)
Adobe Photoshop Element(Windows, Mac; payant)
DxO Optic Pro(Windows, Mac; payant)

Je vous invite à compléter la liste dans les commentaires.