Le flash n’est pas que votre ami -ou ennemi- lors des soirées. Il se révèle tout aussi utile en plein jour particulièrement quand il fait très beau. Ça peut paraître paradoxal d’utiliser un flash alors qu’on a un magnifique ciel bleu et pourtant, ça peut vous sauver votre photo

Exemple cette photo sans flash :

Un des lensers de la Lense print Party 2

Un côté sombre, sous la visière de la casquette ce n’est pas mieux… pourquoi ? Tout simplement parce que le soleil s’est comporté comme l’unique source de lumière de la scène. Les couleurs sont trop contrastées, il reste beaucoup de zones sombres bref, ce n’est pas la joie.

Pour compenser ce désagrément, vous pouvez utiliser un réflecteur pour récupérer la lumière du soleil et l’envoyer sur le sujet ou plus simplement utiliser un flash en “fill-in”.

Exemple d’avant et d’après :

Avant – Contre-jour, soleil au zénith = ombres

Après – Fill-in et “débouchage” des ombres

Notez d’ailleurs qu’un petit coup de flash en filin ajoute un petit éclat aux yeux, ce qui permet d’accentuer un peu plus le regard et de lui donner un aspect plus vivant.

On parle de réflecteurs mais ils ne sont pas seulement des accessoires, ils peuvent également être des surfaces réfléchissantes, comme une vitre ou un sol enneigé par exemple (Joe Mc Nally porte exclusivement des t-shirts blancs lorsqu’il shoot en extérieur pour toujours avoir un réflecteur sur lui ;).
Voici un exemple de photo prise en contre-jour sans flash grâce à la réflexion de la lumière sur la neige :

L’idée est d’ajouter une source de lumière pour venir compléter celle apportée par le soleil. Il n’y a pas de réglages magiques à conseiller, mais quelques points peuvent vous guider :

  • Utilisez de préférence un flash externe plus facilement réglable avec son mode manuel que le flash intégré de votre appareil (si vous en avez un…)
  • Votre flash a une vitesse de synchronisation respectez la sinon votre photo sera ratée (partiellement noire)
  • N’oubliez pas que vous avez déjà une source de lumière très forte -le soleil- donc des réglages d’ouverture et de vitesse qui vont demander un flash assez puissant pour compenser
  • Plus vous vous reculez moins vous avez de chance d’avoir assez de puissance particulièrement si vous utilisez un flash interne ou un diffuser
  • Les diffuseurs sont vos amis, ils vont vous éviter d’avoir une lumière “trop marquée” et de “casser” les couleurs du premier plan

Lors de la dernière Lense Party, on s’était d’ailleurs amusé avec du bon gros matos de pro grâce à Prophoto pour une photo de groupe en fill in :

Toi, au fond, qui a envie de dire que les touristes sont des génies à flasher non stop abstiens toi ou sois prêt à mourir piétiné par 200 tetons avec des chaussettes dans leurs nus pieds.