Londres 2012 c’est parti, et avec ça, son armée de photographes armés d’un matériel à la pointe, prêts à prendre le cliché unique de ces Jeux. Et si le combat était déjà perdu d’avance, la faute aux robots ?

…………………………

Rassurez vous : Skynet est encore loin. Bien que le déploiement d’un tel matériel a de quoi laisser bouche bée ces centaines de photographes à pieds, prêts à capturer l’instant parfait.

Pour ces Jeux Olympiques de 2012, Reuters compte 11 appareils d’un nouveau genre mis en place pour couvrir l’évènement. Comment alors rivaliser avec un appareil immergé 15 jours au fond d’une piscine, un autre suspendu à 30 mètres du sol, fluide et amovible d’un simple geste de joystick ? Fier de son dispositif, Reuters sort aussi le grand jeu côté boitier : des Canon EOS 1DX équipés d’un mécanisme pouvant pivoter sur trois axes, le photographe alors relégué à la commande à distance, prêt à transmettre instantanément à sa rédaction une sélection des plus beaux instants du moment.

Le système a été développé par Fabrizio Bensch et Pawel Kopczynski, deux photographes allemands de l’agence à la recherche d’un genre de photos nouvelles, plus dynamiques, hors du commun de par les angles choisis. Qui de l’homme ou de la machine remportera ce bras de fer pour ces Jeux ? Le combat semble inégal mais ne sous-estimons pas la réactivité d’un photographe au coeur de l’action.

En attendant le verdict, voici une série de photos prises avec ce dispositif sur les championnats précédents (du très récent en Corée du Sud aux Jeux de Pékin 2008), mêlées à l’installation des fameux appareils à Londres :

…………………………

+ Reuters

+ Canon EOS-1D

+ Fabrizio Bensch

+ via