Chers amateurs de Star Wars, les commissaires d’expo parisiens pensent bien à vous cet automne.

Le musée des Arts Décoratifs vous propose de saliver devant 400 jouets et figurines de la saga qui a révolutionné l’histoire du produit dérivé. Et surtout, jusqu’au 4 novembre, la Maison Européenne de la Photographie expose une partie de la série Dark Lens de Cédric Delsaux.

Vous avez toujours rêvé de croiser Jabba le Hutt IRL?  Voilà que l’excellent M. Delsaux a réalisé votre rêve…

……………………………………….

Une réalisation technique impeccable, un résultat amusant, le tout pour servir un vrai propos sur le monde… il y a des séries photos sur lesquelles il n’y a rien de redire. On se contente d’admirer.

Cédric Delsaux sublime les junk spaces. Ces lieux mal-aimés, désertés, oubliés, salis, saturés, ces architectures agressives, ces décharges, ces endroits de passage qui semblent anti-poétiques deviennent avec lui des décors magiques.

Avec sa série Nous resterons sur terre il avait immortalisé des lieux vides, post industriels, dressant un étrange portrait de la modernité et du progrès. Cette fois, il a repeuplé des sites divers (Paris, Lille, Sao Polo, Dubaï…) en y intégrant les personnages les plus fantastiques qui soient: ceux de la Guerre des Etoiles donc. Ces robots, héros, vaisseaux mythiques, donnent soudain une aura hollywoodienne à ces architectures tristounes.

Comme quoi l’extraordinaire, le fantastique, la science-fiction ne sont pas si imaginaires: il suffit d’y croire pour les faire apparaître au coin de la rue.

Le reste de la série est à découvrir sur le site de l’artiste. Clique donc jeune padawan. Et au passage, savoure les autres admirables portfolios.

+ via

+ le site de Cedric Delsaux

+ Le site de la MEP

+ le site du musée des Arts Décoratifs