Peut-être un peu hasard, Eugene Kotenko fait dans l’original côté sujet à photographier en nous racontant l’histoire d’un banc, de la vie des gens qui se font et se défont autour de lui, sur le thème du temps qui passe.

…………………………

Des couples qui se forment, se séparent, des étudiants et personnes âgés qui s’y retrouvent pour flâner aux sans abris y trouvant un instant de répit, Eugene Kotenko raconte toutes ces histoires et bien d’autres encore, témoin privilégié de ce petit écosystème. Puis on découvre qu’il n’y a pas que les gens qui changent… Les saisons et les infrastructures, et même la couleur du banc, passant du rouge au bleu selon les rénovations, la plupart du temps usé par tous ces postérieurs.

Une jolie leçon sur le temps qui passe, à retrouver par ici dans son intégralité.

…………………………

+ via