Pendant 18 années, la photographe Darcy Padila a suivi attentivement la vie de Julie Baird, jeune femme issue des quartiers pauvres de San Francisco sortie du cocon familial à l’âge de 14 ans pour vivre dans la rue, impliquée dans des histoires de drogue et d’abus sexuel. The Julie Project se penche sur l’histoire de cette fille livrée à elle-même, se débattant dans la pauvreté la plus totale.

Attention à vous, certaines images sont plutôt dures à supporter.

…………………………

Les premiers clichés de la série The Julie Project datent de 1993. Darcy Padila rencontre alors Julie, âgée de 18 ans, pour la première fois dans le hall d’entrée du Ambassador Hotel. Et déjà, le décor est planté : pantalon déboutonné, pieds nus, la jeune fille atteinte du sida est accompagnée d’un nourrisson d’à peine 8 jours. Commence alors pour la photographe une plongée dans la vie intime de Julie, par des images chocs visant à sensibiliser et à témoigner du parcours tortueux de la jeune femme. De ses problèmes de logement, de drogue, de maladie, du chaos général de sa vie qui ne tient qu’à un fil.

La série s’achève en septembre 2010 suite au décès de Julie. Darcy Padila espère que l’on retienne de ces 17 ans de clichés les conditions épouvantables de la misère en plein coeur des Etats-unis.

Nous retiendrons surtout ces clichés en noir et blanc d’une incroyable tension que nous vous invitons à contempler dans leur intégralité par ici. Voici une brève sélection qui tente modestement de résumer ces 17 ans de vie en compagnie de Julie :

…………………………

+ Darcy Padila

+ The Julie Project