A force d’user et d’abuser de photoshop pour n’importe quelle retouche physique, voilà ce que ça donne : un joli détournement signé Jesse Rosten présentant le logiciel comme un produit de beauté indispensable, le nouveau canon du genre.

Mention spéciale aux actrices de cette publicité improvisée, les cruches parfaites au service d’un produit aussi miraculeux que fantasmagorique (behind the scenes à retrouver par ici).

Le message a le mérite d’être claire : l’abus de photoshop est mauvais pour la santé, n’est-ce pas Nolween.

…………………………

+ Jesse Rosten

+ Fotoshop by Adobé, behind the scenes

+ Sur Lense : Nolween Leroy par Vee Speers