Il y a les séries fascinantes par la rêverie et la douce émotion qu’elles suscitent, et d’autres, plus dures, plus impactantes par la réalité à laquelle elles renvoient. Le travail de Jeff Bierk fait parti de cette dernière catégorie et se charge d’explorer pour nous une réalité pénible. L’histoire de junkies et sans-abris, à travers des photos chocs à ne pas mettre entre toutes les mains.

…………………………

Malgré un thème qui se prête à merveille au pathos et à l’épanchement, les photos de Jeff Bierk prennent l’allure d’une longue aventure, une exploration d’un milieu dur mais constitué de personnalités attachantes. Une relation dénuée d’intérêt se forme entre lui et ces rencontres fortuites, une relation profondément humaine. Le résultat est là : de photos belles, sincères, accompagnées dans certains cas d’histoires dramatiques.

Un regard sobre d’un milieu violent qui s’explique par le fait que Jeff Bierk en fait parti intégrante, lui-même étant un ex-junkie. Il revient sur son expérience lors d’une interview accordée à Vice. De sa première cuite à 10 ans à la mort de son père, puis sa mère, son enfance rythmée par la drogue, l’alcool et les aller-retours en cure de désintoxication. A ce regard si particulier qu’il a envers les personnes traversant les mêmes galères.

N’hésitez pas à faire un tour sur son compte Instagram, Jeff Bierk maîtrise aussi bien le format carré. Pour le reste, nous vous renvoyons vers son tumblr et notre sélection ci-dessous :

 

…………………………

+ Jeff Bierk / Instagram

+ Son interview dans Vice