L’étude d’appareil photo Socialmatic, qui a fait le tour du web l’année dernière, devrait voir le jour l’année prochaine, sous l’impulsion de Polaroid. Bonne idée ? Pas si sûr…

…………………………

Une drôle d’annonce à fait lever des sourcils hier : Socialmatic, le concept d’appareil photo basé sur Instagram, sera réellement fabriqué et distribué sous la marque Polaroid début 2014. Pour rappel, nous vous présentions Socialmatic dans cet article. Voici ses premières specs :

  • Design inspiré de l’icône d’Instagram
  • Basé sur Android
  • Filtres intégrés
  • Dimension sociale : on peut partager via le réseau Socialmatic, Facebook, Instagram, Twitter, Email ou MMS
  • Imprimante de stickers intégrée
  • Gestion du QR Code
  • 16Go de stockage interne, slot SD, WiFi et 3G

Si beaucoup ont vite conclu au vrai retour de Polaroid avec le vrai héritier de leurs instantanés (Android + Imprimante intégrée), nous y voyons surtout une bien mauvaise idée. Voici nos arguments, parmi d’autres :

  1. Ils vont se prendre un procès : Instagram n’autorisera certainement pas un projet tierce surfer sur sa popularité avec un produit qui fait croire à une filiation. Socialmatic et Polaroid ont déjà commencé à se protéger en annonçant que les rendus actuels ne refléteront pas l’appareil final.
  2. Personne ne voudra sortir un tel appareil en public : très séduisant en image de synthèse, le Socialmatic est quand même une autre paire de manche à sortir en public…
  3. Qui veut acheter un autre appareil que son smartphone, si ce dernier fait moins de choses qu’un smartphone ?
  4. Polaroid n’est bien sûr qu’une marque fantôme : on ne connait pas grand chose de C&A Marketing, l’entreprise qui détient désormais les droits d’exploitation de la marque.
  5. La dernière fois que Pola a sorti un appareil photo sous Android, eh bien
  6. Pas de spécifications (optique, capteur), pas de prix, pas de date précise : ça sent plus le coup marketing que le projet photo
  7. Non vraiment, vous sortiriez ça en public ?

Socialmatic était une jolie étude personnelle et aurait dû le rester. Le voici maintenant devenu un projet opportuniste, sûrement motivé par un appât du gain à court terme et une envie désespérée de faire fructifier le nom encore vivant d’une marque bien morte.

…………………………

+ Socialmatic

+ via