Et voici LA grosse nouveauté de chez Nikon : un appareil compact professionnel contenant un capteur de reflex. Ce Coolpix A représente-il la formule idéale du photographe léger ? Premiers éléments de réponse dans la suite !

…………………………

- Le Pitch :

On l’espérait, mais la gamme “1″ nous avait un peu dérouté : Nikon allait-il enfin faire entrer un reflex dans un boitier compact ? La réponse est finalement positive : le nouveau Coolpix A pourrait être résumé à un P330 (voir son annonce ici) qui aurait avalé un D7000. Et un peu digéré.

Car le Coolpix A se révèle bien évidemment plus gros qu’un “simple” compact, mais reste dans des dimensions très maîtrisées. Toutes les touches essentielles du genre son présentes : molettes, touches de racourcis, bague d’optique (non réassignable)… Le tout dans un boitier en alliage de magnésium et aluminium “made in Japan” : comme un gage de qualité, ce Coolpix est construit dans la même usine que les D4, D800 et D600.

Cette approche compacte et minimaliste a entraîné l’absence d’un viseur intégré : un viseur optique optionnel sera proposé dans la foulée.

A l’intérieur, on retrouve tout simplement les menus, le processeur (Expeed 2), la plage ISO (100-3200) et le capteur 16MP du D7000, à une nuance près. Suivant la mode actuelle chez Nikon, ce dernier se révèle dénué de filtre passe-bas. Une promesse de gain de qualité d’image, si le traitement anti-moiré répond présent.

La formule optique s’est orientée vers un grand angle : le “A” embarque un 28mm f/2.8 fixe, quand la plupart de ses concurrents tournent plus autour des 35mm. Un choix justifié par la popularité de cette focale relevée chez ses utilisateurs, selon Nikon.

Ce Nikon Coolpix A sera disponible à la fin du mois pour un tarif de 999€.

…………………………

- A retenir :

  • Capteur 16MP du D7000, sans filtre passe-bas
  • Boitier compact en alliage de magnésium
  • Optique equ. 28mm f/2.8
  • Menus des reflex Nikon

…………………………

- Nos premiers avis sur le Nikon Coolpix A :

Premier sentiment : De la joie ! Sous son look ultra sobre et professionnel, ce Coolpix “A” annonce l’arrivée de Nikon sur ce segment ô combien de niche, ô combien important pour l’image d’une marque. Malgré l’avènement inéluctable des hybrides, il y existe toujours un marché pour ces bloc-notes visuels haut de gamme.

C’est bien cette notion de bloc-note qui semble avoir primé pour ce premier Coolpix pro (Nikon nous a confirmé qu’il augure d’une gamme). Noir, presqu’austère, il contraste avec la mode actuelle des appareils design ou vintage. Nous saluons l’approche, certes moins spectaculaire, mais bien plus utilitaire.

Ses dimensions ont également été la priorité des ingénieurs Nikon : avec des dimensions de 111 x 64,3 x 40,3 mm et une optique presque entièrement retractable, il se glisse presque partout. Belle performance, vu la taille du capteur ! Un point fort qui engendre cependant son point faible…

L’ergonomie, bien qu’essentielle, ne se montre ainsi pas aussi riche que voulue : la bague de mise au point n’est ainsi ni mécanique, ni personnalisable (comme sur les Canon S110 ou Sony RX100), il n’y a pas de molette de correction d’exposition, pourtant si pratique pour les experts et pros.

Côté prise de vue : sans viseur (optique, en option et certainement cher) ni écran arrière orientable, le “A” rejoint ces appareils un poil frustrants, quand on voit certaines offres (le NEX-6 de Sony, par exemple).

On notera également l’absence de Wifi et de GPS. Ces options sont moins importantes, mais le fait de le voir proposées à travers des dongles disgracieux qui cassent tout le travail de compacité nous interpelle un peu…

L’offre dans son ensemble reste cependant très excitante, le D7000 étant longtemps resté l’un de nos reflex favoris. Il reste également à bien regarder la concurrence (capteur APS-C ou proche, boitier semi-compact, optique lumineuse) actuelle :

  • Fujifilm X100S : la superstar de Fuji arrive, avec un capteur qui fait peur et un viseur de compétition. Le plus gros rival du “A”.
  • Canon G1X : sorte d’OVNI dans la gamme Canon, le G1X n’a pas convaincu, avec son embonpoint excessif et son capteur 4:3 qui détonne. Il possède pour lui un zoom
  • Leica X2 : le X2 partage sans doute le même capteur que le “A”. La comparaison s’arrête là, les prix étant très éloignés…
  • Sigma DP1/2/3 Merrill : dans le genre OVNI, le trio de Sigma se pose également. Sans équivalent dans de bonnes conditions, ils restent bancals.
  • Les hybrides : le calcul reste en effet pertinent. Pour 1000€, on peut en effet obtenir un boitier très compact et très performant, accompagné d’un équivalent 28mm compact : l’Olympus E-PM2 et Panasonic 14mm f/2.5 Pancake, ou le Sony NEX-5R et son nouveau 20mm f/2.8 Pancake.

Avec sa taille et son prix (sous le X100S et X2, au-dessus des DP1/2/3 et G1 X), le “A” ne connaît actuellement pas de pur concurrent frontal et devrait séduire les photographes exigeants et discrets.

Cette première prise en main annonce en tout cas du bon, il nous restera bien sûr à tester la bête avec quelques questions en tête : autofocus, autonomie, rapidité, taille de la mémoire tampon, performances vidéo et bien sûr… Qualité d’image. Et sincèrement, nous croisons les doigts pour que ce Coolpix A soit à la hauteur de nos grandes attentes !

…………………………

- Tarif et disponibilité du Nikon Coolpix A :

Le Nikon Coolpix A sera disponible à partir du 21 Mars 2013 au tarif de 999€

Coloris : noir ou silver

Accessoires optionnels : pare-soleil, viseur optique, housses et grips

…………………………

- Images haute résolution du Nikon Coolpix A :

…………………………

+ Retrouvez toutes les spécifications les avis du Nikon Coolpix A dans le Wiki Lense