Généralement, dans notre idée de l’urbanisation, une ville se développe peu à peu, le nombre d’habitants s’accroît au fil des années et les bâtiments colonisent à leur tour le paysage, au gré de l’expansion de cette ville. Pourtant, ailleurs il arrive que ce soit l’inverse, ce qui offre parfois une vision assez surréaliste…

…………………………

Avec sa série Unborn Cities, le photographe Kai Caemmerer est parti à la découverte de villes chinoises en devenir. Des paysages désertiques, où les grands immeubles s’érigent au rythme de la construction et où aucune âme ne vit pour l’instant. Ces villes sont inhabitées, et cela sera le cas jusqu’à ce qu’elle soient terminées. Avec un vrai sens du cadre et de l’architecture, Kai Caemmerer a photographié ces endroits un peu avant le lever du soleil ou son coucher, limitant ainsi les ombres et il en découle une atmosphère aussi fantasmagorique qu’étrange.

Pour en savoir plus sur son travail, visitez son site internet ainsi que l’interview qu’il a accordée à Fotografia Magazine.









…………………………

Kai Caemmerer

+ via Fotografia Magazine