Login
Adresse email
Mot de passe
Confirmez votre Mot de passe

Lense

Sony QX10 et QX100 : les ovnis de la photo mobile

3 sur 7

Sony QX10 et QX100 : les ovnis de la photo mobile

Attention, objets singuliers en approche : jamais à court d’idées, Sony lance deux appareils photo sans écran, en forme d’objectifs et destinés à fonctionner de concert avec un smartphone.

L’idée est étrange ? Les possibles sont nombreux… Explications dans la suite !

 

…………………………

– Le Pitch :

Alors, sortez vos calepins éteignez vos sources de distraction et concentrez-vous sur les deux nouveaux appareils photos de Sony, le QX10 et le QX100 :

  • Ils ressemblent à des objectifs
  • Ce sont des appareils photo autonomes, avec optique, capteur, stockage, mise en marche et zoom
  • Ils ne possèdent pas d’écran
  • Il se connectent avec un smartphone Android ou iOS :  ce dernier peut alors servir à les commandes, a cadrer l’image, la stocker et la retoucher
  • Les QX fonctionnent de manière détachée, mais peuvent s’attacher au smartphone, pour former un appareil photo en deux.

Vous avez tout compris ? Non ? C’est normal. Ce qu’il faut retenir, c’est que dans ce grand brouhara où smartphones et appareils photo se mêlent, Sony tente un mariage pour le moins original : ces modules sont des appareils indépendants ET donnent toute leur mesure une fois connectés à un et commandés par un smartphone.

On pourra alors les utiliser de 3 manières :

  • Seuls (et sans visualisation)
  • Connectés à un smartphone (visée via le smartphone)
  • Connectés physiquement attachés aux smartphone, pour former un appareil unique

Pour une fois, les images de presse lifestyle seront utiles pour comprendre tout cela :

Ces deux boitiers se posent une réponse de Sony aux besoins croissants des photographes mobiles d’accéder à un meilleur capteur ou un zoom. Deux boitiers sont proposés :

  • Le QX10 est destiné aux photographes amateurs voulant augmenter la qualité des photos prises avec leur smartphone. Il est basé sur le compact W150 et donc un capteur 1/2,3 de pouce 18 MP et un zoom x10  f/3,3-5.9. Tarif : 249€
  • Le QX100 vise lui les experts de la street photo avec carrément la base du célèbre RX100 II : grand capteur 1 pouce et optique 28-100 estampillée Zeiss. Tarif : 450€

A noter que les QX fonctionneront avec tous les appareils iOS et Android via l’app PlayMemories Mobile (gratuite, iOS, Android), et ne seront donc pas réservés à la gamme Xperia du constructeur.

Une dernière démo/explication pour la route ?

…………………………

– A retenir :

  • Appareils photo indépendants, sans écran
  • Design d’objectifs
  • Se connectent en NFC avec des smartphones via une app
  • Peuvent se clipser avec des smartphones
  • Base de compact W150 ou de compact expert RX100

…………………………

– Nos premiers avis :

S’il est bien une gamme d’appareil qui nous a demandé du temps à comprendre et appréhender, ce sont bien les QX. Durant nos premières prises en main avec ces appareils singuliers, nous les avons tour à tour considérés comme des boosters de performances pour smartphones, puis des appareils photo à part entière, puis des compléments suivant les situations, puis enfin les armes ultimes de la street photo.

Et c’est ce qui nous a au final le plus séduit, imaginer des usages nouveaux. Car les QX, sous leur aspect et leur approche singulière, dégagent une sensation de gros potentiel !

De la photo discrète, aux angles inédits, en passant par le « wearable camera », plus le temps passe et plus nous trouvons de possibles utilisations innovantes pour ces joujoux, un peu comme le Kinect de Microsoft et sa communauté de bidouilleurs…

Sur chaque modèle, maintenant : notre préférence va évidemment au haut de gamme, le QX100.

Ce dernier reprend en effet les entrailles du génial RX100 II, du capteur 1 pouce à l’optique Zeiss ! La qualité et le rendu d’image font ici un bond énorme, comparé aux photophones, même les meilleurs.

On se retrouve ainsi avec une machine ridiculement petite et ridiculement puissante et versatile, si elle est associée à un smartphone. Seuls « regrets » : le mode vidéo est réduit au strict minimum et le format RAW a disparu.

A 450€, il se pose comme un vrai choix, face aux 750€ d’un RX100 II « complet »…

Nous sommes moins emballés par le QX10.

Bien que ce dernier se montre plus abordable (200€), il souffre face à un Samsung Galaxy S4 Zoom, qui offre le même type de prestations (capteur 1/2,3 16MP, zoom x10) dans un boitier unique et plutôt compact. Chaque solution offre ses avantages et inconvénients, mais le QX10 n’offre du coup pas quelque chose d’unique.

En attendant les premiers tests, nous sommes persuadés que le croisement entre photo et smartphonie continuera de générer le gros de l’innovation technologique et ergonomique de ces prochains mois : les QX, qu’ils réussissent ou échouent à trouver leur rôle et leur public, en sont l’intrigante et attachante preuve.

…………………………

– Tarif et disponibilité des :

Le Sony DSC-QX10 sera disponible au tarif de 200€

Le Sony DSC-QX100 sera disponible au tarif de 450€

Deux coloris disponibles pour le QX10 : noir ou blanc/champagne

…………………………

– Images haute résolution des :


…………………………

+ Retrouvez toutes les spécifications les avis du Sony DSC-QX10 dans le Wiki Lense
+ Retrouvez toutes les spécifications les avis du Sony DSC-QX100 dans le Wiki Lense

commentaires

Ajouter le vôtre
Avatar par défaut
galaxyreflex
Il y a 3 ans et 2 mois

L’idée n’est pas mauvaise mais ses objectifs ont encore de gros defaut pour un utilisateur avançé.
Pour moi les objectifs ne sont rien d’autre qu’un « apareil photo sans ecrans » et non un veritable objectif déporté pour smartphone.
Le probléme c’est qu’on ne poura pas controler l’objectif avec l’aplication qu’on le souhaite, on est obligé de passer par l’aplication sony ce qui limite la creativité oferte par les miliers d’aplication photo proposé sur le playstore.
Au final on se retrouve avec un apareil photo classique et un systeme d’exploitation fermé.
Ça reste un gadget mais pas encore au point de remplacer un reflex ou divers materiel de prise de vue professionel (même si c’est pas la qualité du capteur qui fait le defaut du produit).
Ce produit restera quand même une alternative a la gopro, la galaxy camera, le nokia lumnia et le xperia z1.

En mode « gopro » par contre ce produit peu devenir un concurent serieux. Il existe des accesoire de fixation qui permetent de fixer n’importe quelle camera a la façon d’une gopro. Et les objectifs ont la taille ideale pour pouvoir l’utiliser comme une camera embarqué.
Il ne manque plus qu’un boitier etanche et antichoc dédié.

Il y a 3 ans et 2 mois

Lorsqu’il n’y a pas de visualisation (donc lorsque les smartphone et le Smart Lens ne sont pas connectés), les réglages utilisés sont les derniers définis avec l’application.
tout à fait d’accord pour l’app dédiée… et celle de Sony est améliorable, comparée à ce que propose Panasonic avec les Lumix! Les seules actions possibles sont le choix du mode (automatique ou programme pour le QX10, idem pour le QX100 avec un mode Priorité Ouverture), le zoom, la mise au point tactile et le déclenchement photo/vidéo. Pas de réglage ISO, de mise au point manuelle avec le QX100 ni de réglage pointu. C’est assez décevant et ce sont les mêmes réglages qui sont disponibles avec le RX100 MII lorsqu’il est connecté en Wifi à l’app.

Laissez un commentaire

Laissez un commentaire

Devenir Lenser
Vous aimez Lense ?
Désactivez votre bloqueur de publicité !

Espace annonceur