Login
Adresse email
Mot de passe
Confirmez votre Mot de passe

Lense

A la rencontre des fans d’Elvis Presley par Clémentine Schneidermann

Clémentine Schneidermann a parcouru le monde en quête des fans d’Elvis Presley. Un projet photographique décalé et intrigant se concrétisant dans un livre, I called her Lisa Marie. Plus de photos sur l’Instagram de l’artiste. (Photo d’ouverture : © Clémentine Schneidermann)

Clémentine Schneidermann a rencontré Liz, une fan d’Elvis Presley qui a appelé sa fille Lisa Marie, comme la fille du king. D’ici, un projet photographique est né, en quête d’une contre-culture largement méconnue et qui ouvre une fenêtre sur un monde insoupçonné. C’est en 2013 que la photographe française basée à Cardiff découvre le festival de Porthcawl, se déroulant sans la petite ville balnéaire au sud du Pays de Galles. L’événement réunit, tous les ans en septembre, les fans du chanteur venus de partout dans le monde. L’apogée d’une vie au sein de laquelle la célébration de cette icone occupe une place centrale.

© Clémentine Schneidermann

I Called Her Lisa Marie naît avant tout d’une fascination esthétique de la photographe pour les vêtements de ces fans. Un air rockabilly, des perruques fidèles à la coiffure iconique de Presley, des bijoux, des tatouages…une apparence sociale qui dépasse largement le déguisement s’insérant dans un contexte quotidien complètement actuel. La question posée en sous texte est aussi celle du sosie : qui est ce fan qui se façonne à l’image de son mythe ? Quel est la réalité quotidienne derrière cette passion infatigable ? Bercés par le rêve américain, par la liberté incarnée par Elvis Presley, ces fans semblent trouver en cette figure bien plus qu’un artiste mais un vrai modèle.

© Clémentine Schneidermann

C’est cet aspect working class hero qui séduit bon nombre des aficionados, qui sont basés spécifiquement dans la région du Pays de Galles, une ancienne zone minière très populaire. La communauté d’Elvis est un espace de liberté et de reconnaissance pour beaucoup de ces personnes.
La photographe va alors à la rencontre de ses modèles qui se donnent avec générosité et donnent chacun sa vision d’Elvis Presley. Une série touchante et singulière désormais disponible dans un livre, I Called Her Lisa Marie.

Pour acheter le livre, ici.

Source : Clémentine Schneidermann

commentaire

Ajouter le vôtre

Laissez un commentaire

Laissez un commentaire

Devenir Lenser
Vous aimez Lense ?
Désactivez votre bloqueur de publicité !

Espace annonceur