Login
Adresse email
Mot de passe
Confirmez votre Mot de passe

Lense

Chris Marker rencontre Arles

Depuis lundi, Christian Bouche-Villeneuve – alias Chris Marker – est la tête d’affiche des célèbres Rencontres photographiques d’Arles. Au total, plus de 300 œuvres de l’artiste francilien seront exposées jusqu’au 18 septembre.

Né à Neuilly-sur-seine il y a 89 ans, Chris Marker a accédé à la célébrité en 1962 avec son court-métrage fait d’images fixes la Jetée: des expériences scientifiques ayant pour but de réaliser des voyages dans le temps. Un film expérimental qui en a inspiré bien d’autres…

 

 

Outre les projets Koreans (1957) et Quelle heure est-elle ? (2004-2008), sera aussi présente lors de cette rétrospective sa plus récente série, intitulée Passagers. Entre 2008 et 2010, Chris Marker a sillonné les entrailles de la capitale capturant près de 200 clichés. De sublimes portraits aux couleurs incandescentes; tous pris sur le vif et qui vous feront peut-être voir autrement les sous-terrains parisiens.

À l’honneur de cette édition des Rencontres, il y a aussi le Mexique  et son exposition La valise mexicaine de Robert Capa et toute une périphérie d’activités: des stages, des portfolio review, des concours photos pour les lycéens entre autres !

+ Chris Marker

+Les Rencontres d’Arles

commentaires

Ajouter le vôtre
Il y a 9 ans et 4 mois

En tout cas encore bien créatif à 89 ans !
La jetée (qui à inspiré Gilliam pour l’Armée des 12 Singes) reste vraiment encore maintenant une bonne source d’inspiration, autant en photo qu’en vidéo.

Il y a 9 ans et 4 mois

une scène que tout le monde a au moins une fois vécu ;D

Il y a 9 ans et 4 mois

J’adore ce côté à la fois cru et beau… Et mention spéciale pour la première, celle où on s’endort sur son voisin :-p

Il y a 9 ans et 4 mois

… et pour certains beaucoup trop. ^^ »

En tant que parisien, on est plus trop attentif à ces charmes de la vie de tous les jours. Dans ces conditions, nos rapports avec l’autre se limite à notre personne. On ne fait qu’observer ou on se terre dans ses pensées. Par contre, pour un photographe, c’est un joli terrain de chasse pour capturer la nature humaine. Je ne suis pas vraiment fan de la série mais je peux comprendre sa motivation.

Il y a 9 ans et 4 mois

vécue.
😀

Laissez un commentaire

Laissez un commentaire

Devenir Lenser