Login
Adresse email
Mot de passe
Confirmez votre Mot de passe

Lense

Dans Microsculpture, Levon Biss immortalise des insectes

Levon Biss expose au Oxford Museum of Natural History la série Microsculpture, dans laquelle il immortalise des insectes. (Photo d’ouverture : © Levon Biss)

Levon Biss est un photographe reconnu de sport et sport extrême, passionné par le corps en mouvement et ses secrets. Depuis quelques années, néanmoins, il a décidé d’entreprendre un side project un peu particulier en collaboration avec le Oxford Museum of Natural History.

Inspiré de son fils, qui recueillait des insectes afin de les étudier, il a entrepris de photographier ces petites bestioles pour construire des véritables planches permettant d’admirer ces merveilleuses couleurs et formes de près. L’idée prenant de l’ampleur, le photographe a voulu élargir le projet en photographiant aussi les specimens appartenant à la collection du musée.

© Levon Biss

Pour capturer des images extrêmement précises et détaillées, Biss a sélectionné ses sujets avec soin, en rejetant le 99% des exemplaires du musée afin de se focaliser uniquement sur ceux qui se prêtaient particulièrement à ses expérimentations visuelles. En effet, pour chacun d’eux, un habillage lumière spécifique a dû être mis au point, afin de nous restituer ces micro-sculpture de la manière la plus proche possible d’une planche scientifique moderne.

Le travail consistait à photographier chaque partie du corps de l’insecte (des antennes aux yeux, en passant par les ailes ou les pattes) et ensuite recomposer celui-ci tel un puzzle. En isolant chaque zone du corps, les détails ressortent encore plus précisément. Pour chaque insecte, il a ainsi pris environ 30 photos.

Biss a travaillé au microscope, en utilisant une échelle de taille 7 fois inférieure à celle d’un poil humain pour un total de 10.000 images pour chaque insecte. Compte tenu de l’immense travail, deux semaines ont été nécessaires pour porter à termes chacune des photographies.

Les portraits sont exposés jusqu’au 30 octobre au Musée d’Oxford, chacun à côté de son specimen de référence. Le projet titanesque de Biss est aussi disponible virtuellement sur cette plateforme.

Source : Levon Biss

commentaire

Ajouter le vôtre

Laissez un commentaire

Laissez un commentaire

Devenir Lenser
Vous aimez Lense ?
Désactivez votre bloqueur de publicité !

Espace annonceur