Login
Adresse email
Mot de passe
Confirmez votre Mot de passe

Lense

Hubble a photographié une étoile au bord de la destruction

Le télescope Hubble a photographié AG Carinae, l’une des étoiles les plus brillantes de notre galaxie, qui est sur le point d’imploser. Une photo épique pour honorer les 31 ans d’existence du télescope. Plus d’informations, sur le site de la NASA. (Photo d’ouverture : NASA, ESA, STScI)

Pour célébrer la 31e année d’existence du télescope spatial Hubble, les astronomes de la NASA ont orienté le célèbre observatoire vers ce que l’on appelle une « étoile vedette », c’est-à-dire l’une des plus brillantes de notre galaxie. Celle-ci, nommée AG Carinae, vacille au bord de l’autodestruction.

La raison pour laquelle AG Carinae est si brillante est que son halo lumineux de gaz et de poussière est le résultat d’une « lutte acharnée entre la gravité et le rayonnement », comme le dit la NASA. La structure géante visible a été créée par ce que la NASA pense être une ou plusieurs éruptions géantes à la surface de l’étoile, il y a environ 10 000 ans, qui ont projeté les couches extérieures d’AG Carinae dans l’espace autour de ses bords.

« Les couches externes de l’étoile ont été soufflées dans l’espace, comme une théière en ébullition dont le couvercle sauterait », écrit la NASA. « La matière expulsée représente environ 10 fois la masse de notre Soleil. »

La NASA estime que la coquille de gaz et de poussière fait environ cinq années-lumière de large, soit approximativement la distance entre la Terre et l’étoile la plus proche, Proxima Centauri : c’est énorme.

« Ces explosions font partie du fonctionnement typique d’un type rare d’étoile appelée « variable bleue lumineuse ». Elles sont le fruit d’une brève phase convulsive dans la courte vie d’une étoile ultra-brillante qui vit vite et meurt jeune », poursuit la NASA.

Photo : NASA, ESA, STScI

En raison de leur taille massive et de leurs températures super chaudes, les étoiles comme AG Carinae sont constamment en lutte pour maintenir leur propre stabilité.

Cette lutte est causée par une bataille constante entre sa propre pression de radiation interne qui pousse vers l’extérieur et la gravité qui pousse vers l’intérieur. En conséquence, l’étoile est en constante expansion et contraction.

Les étoiles bleues lumineuses sont rares, puisque la NASA n’en connaît qu’une cinquantaine dans notre groupe local de galaxies voisines. Et si elles n’ont pas une durée de vie particulièrement longue par rapport aux étoiles, elles existent néanmoins bien plus longtemps que les humains. Elles passent des dizaines de milliers d’années dans ce stade délicatement équilibré, au bord de l’autodestruction, avant de mettre fin à leur existence dans une explosion de supernova géante.

Pour plus de vidéos d’astronomie commentées par les scientifiques de la NASA, rendez-vous sur la chaîne YouTube NASA Goddard. Pour toutes les actualité d’Hubble, visitez le site Hubblesite.

Source : NASA Goddard

 


 

commentaire

Ajouter le vôtre
Il y a 1 mois

Thank you for updating us with the outcome.

https://www.upsers.run/

Laissez un commentaire

Laissez un commentaire

Devenir Lenser