Login
Adresse email
Mot de passe
Confirmez votre Mot de passe

Lense

« Invisible Britain » : un livre pour les oubliés du Brexit

Invisible Britain est le projet du documentariste Paul Sng qui met en avant la face cachée de la Grande-Bretagne post-Brexit. (Photo d’ouverture : Sé © Cian Oba-Smith)

Filmer les marginalisés d’un pays en détresse

Ce n’est pas la première fois que le réalisateur et documentariste britannique Paul Sng s’intéresse aux marginalisés. Aux oubliés d’une société de consommation schizophrène qui ne laisse voir d’elle-même que du glamour et des paillettes. Loin de ce Disneyland glauque que sont les réseaux sociaux, promouvant souvent une image très embellie d’un monde qui s’écroule, Sng est allé creuser là où le bât blesse. Il a déterré ce que la société de l’apparence et du feel good avaient caché, effrayés de regarder le revers de la médaille. Sng avait alors réalisé le film Sleaford Mods – Invisible Britain, dans lequel il suivait un groupe de musique en tournée. Un groupe de musique engagé aux côtés des plus faibles, organisant des concerts là où personne n’aurait envie d’en organiser. Il rencontrait le long du chemin les négligés, les abandonnés d’un pays en détresse en plein dans les élections de 2015.

Stewart © Bobby Beasley

Après le Brexit, la résistance

Le film était une prémonition du Brexit. Il montrait le terreau fertile qui permettait l’accomplissement de la catastrophe à venir. Mais Sng a voulu aller plus loin. Montrer l’après-coup, aller en profondeur. Invisible Britain: Portraits of Hope and Resilience est un livre qui poursuit cette démarche. L’oeuvre se veut un hommage à ceux qui résistent, malgré la période d’austérité imposée par le gouvernement de Theresa May, malgré la régression des droits sociaux en cours.

A travers 43 interviews avec des citoyens britanniques, Paul Sng dresse le portrait de ce pays à la dérive en mettant en lumière certaines des situations humaines les plus dramatiques. De la maladie mentale au racisme, du handicap à la vieillesse non prise en charge, jusqu’à la maternité en des conditions de pauvreté extrême. Avec la contribution des photographes les plus en vue du moment, Sng crée une galerie de portraits qui détonne avec les fils d’actualité Instagram, policés et aussi faux qu’un parc d’attractions. Car oui, pour lui ces résistants des temps modernes sont un remède contre la stupidité d’une société déconnectée du réel.

Karen © Jon Tonks

« Ce que je vois ce sont toutes ces personnes qui vont aider l’autre, car c’est la bonne chose à faire », explique le photographe.

« Toutes ces personnes qui ne cherchent ni reconnaissance, ni gloire, et qui contrairement à tous ces bloggers imbus d’eux-mêmes, ne pensent pas qu’à leur personne. »

Un projet salué aussi par des personnalités comme Ken Loach, qui a consacré sa vie aux oubliés de la Grande Bretagne. « Ce livre illustre une réalité que nous ne pouvons pas ignorer », affirme le réalisateur.

Une oeuvre chorale, collective, militante, qui donne à la photographie tout son incroyable pouvoir de représentation et de combat.

Pour pré-commander le livre.

Source : Invisible Britain

commentaire

Ajouter le vôtre

Laissez un commentaire

Laissez un commentaire

Devenir Lenser
Vous aimez Lense ?
Désactivez votre bloqueur de publicité !

Espace annonceur