Login
Adresse email
Mot de passe
Confirmez votre Mot de passe

Lense

La crise des réfugiés dans « Exodus » de Sergey Ponomarev

Sergey Ponomarev publie un livre photographique retraçant ses années de photo-journaliste sur les routes des réfugiés vers l’Europe. Chez Kahl Editions. (Photo d’ouverture : © Sergey Ponomarev)

Sergey Ponomarev est un photo-reporter travaillant pour les plus prestigieuses publications internationales, et notamment pour le New York Times. Récompensé avec le Prix Pulitzer en 2016 dans la catégorie « Breaking News« , son cliché est devenu l’emblème de la crise des migrants en Europe. Ponomarev a couvert pendant plusieurs années les routes des réfugiés Syriens, Irakiens et Afghans. Aujourd’hui il rassemble l’ensemble de ce travail journalistique et photographique dans un livre, EXODUS, publié par Kahl Editions.

© Sergey Ponomarev

Avec les textes de Francesca Borri et Sergey Ponomarev lui-même, le livre raconte cette tragédie humanitaire qui a provoqué la migration de plus d’un millions de personnes vers l’Europe depuis 2011. Les réfugiés sont principalement originaires d’Iraq, Syrie et Afghanistan, trois pays qui connaissent une actualité dramatique. Une actualité qui se répercute sur un continent en crise, où les fantômes du totalitarisme fasciste refont surface, incapable donc de venir en aide à ces populations en détresse malgré ses prétentions universalistes.

© Sergey Ponomarev

L’Afghanistan connaît le plus long conflit de notre époque, encore en cours depuis 1978; l’Iraq est le premier pays où une organisation terroriste a institué son propre Etat et enfin, la Syrie, est le pays avec le plus haut taux d’émigration et de déplacements internes au monde, atteignant désormais plus de 12 millions de personnes. C’est l’exode de ces peuples vers la « terre promise » que le livre EXODUS met en avant, en racontant une actualité journalistique mais surtout, en dressant un portrait de ces voyageurs. « J’ai vite compris qu’il ne s’agissait pas seulement d’un voyage physique, d’un mouvement : c’était aussi un changement intérieur profond pour ces gens, un processus de transformation d’identité. J’ai alors réalisé que cela allait être notre voyage aussi », explique le photographe.

Ces clichés se dressent comme des tableaux, à la fois spontanés et incroyablement bien construits, développant une narration cathartique.

L’ouvrage est disponible à partir du 10 mars chez Kahl Editions.

Source : Kahl Editions

 

commentaire

Ajouter le vôtre

Laissez un commentaire

Laissez un commentaire

Devenir Lenser
Vous aimez Lense ?
Désactivez votre bloqueur de publicité !

Espace annonceur