Login
Adresse email
Mot de passe
Confirmez votre Mot de passe

Lense

La photo en défense des oiseaux au Audubon Photography Awards

En défense des oiseaux en danger d’extinction, le Audubon Photography Awards récompense des clichés d’espèces rares pris en pleine nature par des photographes internationaux aux écritures photographiques puissantes, capables de provoquer une prise de conscience.  (Photo d’ouverture : Cardinal du Nord, Steve Jessmore/Audubon Photography Awards/2021 Professional Award Winner)

La National Audubon Society prône la défense des espèces d’oiseaux menacées et œuvre afin de sensibiliser le grand public à cette cause. Le prix Audubon Photography Awards entend passer par la photographie pour contribuer à cette cause. Les lauréats 2021 ont été dévoilés et nous vous présentons nos coups de cœurs : des photos techniquement magistrales mais aussi des clichés permettant de découvrir des espèces qui partagent notre planète.

Grand Prix : Carolina Fraser

Carolina Fraser a remporté le Grand Prix avec un cliché d’un grand coucou, photographié au ranch Los Novios dans le sud du Texas. Prise au crépuscule, cette photo immortalise l’oiseau investi d’un bain de lumière dorée, dans une pose majestueuse et poétique. Un cliché pris en plein été, sous une chaleur infernale, à laquelle cette espèce a appris à s’adapter à merveille.

Grand coucou, grand prix Carolina Fraser/Audubon Photography Awards/2021

« L’un de mes endroits préférés pour prendre des photos se trouve parmi les pompes à pétrole et les espaces ouverts du ranch Los Novios, dans le sud du Texas, où la faune se faufile entre les cactus et où les oiseaux se perchent sur les poteaux de clôture. Par une chaude journée d’été, juste avant le coucher du soleil, je me suis retrouvée allongé sur le ventre dans une posture inconfortable, les coudes enfoncés dans un chemin de gravier, alors que je photographiais ce coucou. J’ai ajusté manuellement la balance des blancs jusqu’à ce que je capture l’oiseau baignant dans la lumière dorée du soleil alors qu’il prenait un bain de poussière » raconte Carolina Fraser.

Professional Award Winner

Le prix du photographe professionnel va à Steve Jessmore, photo en ouverture de l’article. Un cliché pris dans le Michigan en plein hiver alors que le photographe était à la recherche d’aigles et de chouettes des neiges. Au lieu de cela, il a fait la rencontre de ce superbe cardinal nordique mâle. « Ses plumes rouges se reflétant dans la neige blanche et brillante tachetée de cristaux de glace. J’ai pris la première photo quand il s’est envolé. Dès la deuxième image, l’oiseau chanteur était parti » dévoile Jessmore.

Colibri d’Anna, Patrick Coughlin/Audubon Photography Awards/2021 Fisher Prize
Prix Fisher : Patrick Coughlin

Le prix Fisher, récompense spéciale appartenant à la catégorie amateur, a été quant à lui remporté par Patrick Coughlin. « Pour moi, photographier des colibris en train de se nourrir est une combinaison presque parfaite de défi et de récompense. Au printemps, les colibris d’Anna, d’Allen, roux, de Costa et de Calliope – dont beaucoup sont des mâles adultes aux gorgées scintillantes – se nourrissent du nectar des fleurs de Madère de cette réserve. Lorsque j’ai regardé les photos que j’ai prises un jour de printemps, cette image d’une femelle relativement discrète, un colibri d’Anna juvénile, a immédiatement attiré mon attention. Bien que la majeure partie de l’oiseau soit cachée par les fleurs, j’ai saisi ce contact visuel momentané à travers les pétales » raconte le photographe.

Video Award Winner : Bill Bryant

Bill Bryant remporte le prix vidéo, une nouvelle catégorie du concours rajoutée cette année : « J’attendais que Fernando, le flamant rose du Chili, se réveille de sa sieste de l’après-midi. Des gens ont déclaré avoir vu ce flamant solitaire dans le parc depuis 2010, alors je suis sorti pour le photographier. Une agitation provenant de l’eau voisine, où un grand héron traquait sa proie et où quelques mouettes se reposaient, a attiré mon attention. Un busard Saint-Martin était sorti de nulle part pour chasser. J’ai rapidement ajusté les réglages de mon appareil photo pour pouvoir saisir son visage de hibou. Ce genre de rencontre inattendue est la raison pour laquelle j’emporte toujours mon appareil photo lorsque je m’aventure dans la nature. »

Pour cette édition 2021, peu d’images gagnantes sont issues d’expéditions lointaines. La plupart ont été prises par des photographes travaillant près de chez eux. Cela reflète peut-être les nombreuses façons dont les oiseaux ont apporté du réconfort dans les conditions difficiles et restrictives engendrées par la pandémie.

Comme le rappellent les organisateurs du concours, la photographie, dans sa forme la plus aboutie, peut nous sensibiliser et nous permettre de voir le monde plus clairement. On peut dire la même chose de l’observation des oiseaux et de tous les animaux dans leur état sauvage. Lorsque la nature rencontre l’objectif de photographes sensibles et engagés, des choses magiques se produisent pouvant vraiment réveiller l’opinion publique.

Source : audubon.org

 


 

commentaire

Ajouter le vôtre

Laissez un commentaire

Laissez un commentaire

Devenir Lenser