Login
Adresse email
Mot de passe
Confirmez votre Mot de passe

Lense

Le festival Circulation(s) 2019

Circulation(s) revient du 20 avril au 30 juin, avec une nouvelle sélection de talents photographiques émergents à suivre. (Photo d’ouverture : © Mitchell Margaret – Family)

Rendez-vous photo incontournable de Paris (avec plus de 48 000 visiteurs en 2018), le festival Circulation(s) (dont nous vous parlions ici) reprend ses quartiers au Centquatre-Paris pour son édition 2019.

Le festival en est désormais à sa neuvième édition et se propose encore et de plus en plus de mettre en avant la jeune scène photographique européenne. Véritable regard croisé sur l’Europe, il offre un aperçu multiculturel et avant-gardiste de la perception de l’art photographique à travers des pays différents. Trente artistes émergents auront alors l’opportunité d’exposer leur travail après une sélection par un jury, présidé cette année exceptionnellement par le duo Pour la première fois cette année, la direction artistique a été confiée au duo The Red Eye (Audrey Hoareau et François Cheval).

© ALCOCK Ed – Home Sweet Home

2019 sera l’année France-Roumanie et donc l’occasion de mettre en avant 4 talents roumains à suivre de près (parmi lesquels Felicia Simion, dont nous vous parlions la semaine dernière). Autour de cette exposition d’envergure réunissant 37 photographes européens, Little Circulation(s), l’exposition à hauteur d’enfant, revient en 2019 avec son programme pédagogique et des activités pour le jeune public.

© BELLENGER Hélène – Right Color

The Red Eye et l’équipe du festival Circulation(s) ont en commun de défendre, dans des temps difficiles, les photographes qui portent un regard critique et novateur sur le monde. En partant du postulat que la photographie contemporaine est rendue complexe parce qu’elle lutte contre l’ignorance et les langages haineux, voir obscurantistes.

« Circulation(s) est ce que devrait être tout organisme culturel, un objet de citoyenneté. On ne résume pas une manifestation de ce type par la simple présentation « d’œuvres ». Ce festival se veut avant tout une mise à disposition de sens, c’est-à-dire le réel analysé et disséqué. » explique le binôme The Red Eye. Une édition donc clairement engagée du côté de cette jeunesse qui, avec des mots différents, affiche son désir de sortir d’un système social insoutenable, de retrouver l’humanisme et de se battre contre le séparatisme et la peur de l’autre.

© PHI Prune – Long distance call

Le festival a dévoilé ses lauréats que nous vous présentons ici, pour une édition qui promet de marquer les esprit par son propos audacieux.

Source : Circulation(s)

 

commentaire

Ajouter le vôtre

Laissez un commentaire

Laissez un commentaire

Devenir Lenser
Vous aimez Lense ?
Désactivez votre bloqueur de publicité !

Espace annonceur