Login
Adresse email
Mot de passe
Confirmez votre Mot de passe

Lense

Leica ouvre son Leitz Park, nous y étions

Doyen, témoin et survivant de la photographie moderne, Leica fête en 2014 ses 100 ans. L’occasion de revenir sur ses terres d’origines, en ramenant dans sa valise en cuir son quartier général, un store et un musée. Nous avons pu visiter en avant-première ce « Leitz Park » et vous ramener des photos de cette usine pas comme les autres…

…………………………

« Oui on peut le dire, notre séjour à Solms à toujours été ressenti comme un exil.» Nous sommes au lendemain de la présentation du Leitz Park et le toujours très direct Stephan Daniel (lire notre interview par ici), père des produits Leica actuels, revient sans ambages sur cette « parenthèse » de 30 ans et 10km de distance.

A lire : notre 1ère visite de l’usine Leica, alors à Sölms, publieé chez nos confrères de Focus Numérique

Alors en crise, la division photo de Leica, Leica Camera AG, doit quitter sa ville natale de Wetzlar en 1984. Direction une bourgade plus modeste et une ancienne usine de meuble, pour tenir et manger son pain noir face à la déferlante des reflex autofocus, puis de la révolution numérique.

Alors, si Leica fête cette année ses 100 ans, l’entreprise allemande savoure également un autre anniversaire ou plutôt une renaissance : le retour à la maison, 30 ans plus tard, de l’enfant prodige de la photo.

Ce retour est d’autant plus symbolique qu’il répond au succès incroyable du constructeur depuis quelques années et le lancement du M9. Et Leica ne pouvait pas simplement revenir : il fallait la faire avec la manière, d’où le Leitz Park.

…………………………

UN BATIMENT TOUT EN COURBES

Nommé d’après le nom original de l’entreprise, Leitz (Leica était le nom du produit le plus populaire de Leitz), ce complexe réunit l’usine allemande (l’autre se trouve au Portugal), un musée et un store, sans oublier les autres entreprises du Dr Kaufman (PDG de Leica) ayant un rapport direct avec Leica (fournisseurs de pièces pour les objectifs, par exemple). Tout un programme !

Après 5 années de mise en place et 3 ans de travaux et 60 millions d’euros de budget investis pour faire face aux nouveau challenges : la demande haut de gamme en hausse constante et l’élargissement du marché avec le Leica T.

Au delà de la montée en capacité de production, Leica vise également à faire vivre la légende de sa marque et a ainsi pensé tous ses locaux pour les visiteurs et clients venant rendre visite.

Nous nous sommes donc retrouvés dans le hall d’accueil, qui n’a plus grand chose à voir avec la petite entrée de PME de Sölms…

Toute la partie gauche de ce grand espace est un mélange de musée et de galerie photo. Y sont exposés de nombreux appareils marquants de leur époque…

… Tous comme les photos légendaires (le Che, la petite brûlée vietnamienne, Mohamed Ali) prises avec les appareils de la marque. Le vrai patrimoine Leica reste ses photographes et leurs photographies.

On retrouve également des travaux plus modernes, qui seront régulièrement exposés. Ici, l’exposition collective 10×10 (photo de Amedeo M. Turello)

On s’attarde évidemment sur les nombreuses reliques de la photo ici exposées.

Comme ce Leica S1, également… Le premier appareil photo numérique de la marque, en 1997. C’était en fait une sorte de scanner portable, qui demandait 3 minutes pour capturer une image. Oui, 3 minutes.

On retrouve aussi des ancêtres…

… Des collectors…

… Plein de modèles…

Oui, si vous aimez les appareils de la marque, vous allez être gâtés !

…………………………

UNE USINE PENSEE COMME UNE ATTRACTION

Le clou de la visite reste évidemment l’usine, littéralement destinée à être ouverte au public. Enfin, plutôt visible, via de très grandes fenêtres, accompagnées d’animations thématiques. On entre par la gauche du hall, dans un couloir sombre et c’est parti.

Oui, les employés de Leica sont habitués et entraînés à travailler en présence d’un public très curieux. Dur de placer un petit Candy Crush au bureau, par contre…

Si vous en doutiez encore, la fabrication à la main d’objectifs se montre toujours aussi hypnotique et impressionnante.

Ici, l’application du coating sur les côtés de la lentille, pour empêcher toute lumières parasite. Oui, à la main et au pinceau.

Malgré le changement de lieu et de moyens, le processus de fabrication à la chaîne de l’usine de Sölms reste globalement inchangé : chaque employé travaille sur une étape de la fabrication (ici, des Leica M).

Evidemment, les « spots » de visibilité ouverts au public sont limités. Nous avons pu visiter les ateliers de l’intérieur, mais cette partie reste interdite au public et aux photos. Dommage (comment ça, nous en demandons trop ?)

…………………………

LE STORE

Evidemment et comme pour tout musée ou visite guidée, la sortie mène directement vers la boutique Leica.

Celle-ci contient bien sûr son lot de produits classiques et de merchandising,

mais on trouve également les objets mis aux enchères, comme ce joli M3-P estimé entre 40000 et 50000€. Ah oui, tout de même.

Autre joyau de l’industrie allemande : une Porsche 1600.

Au final, Leica réussi son opération : si vous ne prendrez pas un Paris – Frankfort juste pour passer quelques heures aux Leitz Park, la visite de cette usine si spéciale et chargée d’histoire mérite un détour si vous êtes dans la région.

D’un point de vue plus global, Leitz Park est un très bon modèle et on aimerait le voir dupliqué pour d’autres grandes marques, comme Canon, Nikon, Sony et autres Fuji !

…………………………

A lire : notre 1ère visite de l’usine Leica, alors à Sölms, publieé chez nos confrères de Focus Numérique

+ Notre interview de Stefan Daniel

commentaires

Ajouter le vôtre
Il y a 5 ans et 6 mois

Merci pour cet article et ce partage d’information.

Avatar par défaut
julien
Il y a 5 ans et 6 mois

merci pour l’article mais j’ai pas compris :

« Au final, Leica réussi son opération : si vous ne prendrez pas un Paris – Frankfort »

Avatar par défaut
jeromev
Il y a 5 ans et 6 mois

Quelqu’un connait le nom du photographe qui a fait le double portrait (photo 39) ?

Il y a 5 ans et 6 mois

Petit soucis de version du texte, c’est corrigé !

Laissez un commentaire

Laissez un commentaire

Devenir Lenser