Login
Adresse email
Mot de passe
Confirmez votre Mot de passe

Lense

Les étranges touristes de Laurence Stephens

Laurence Stephens a publié un livre pas comme les autres. Défiant toute contre-culture inconnue, toute série époustouflante prise par drone, défiant en somme, toute tendance photographique, il dresse le portrait des touristes ennuyés en vacances. Et nous invite à une sage réflexion sur notre mode de vie parfois insensé(Photo d’ouverture : © Laurence Stephens)

Le photographe anglais Laurence Stephens a entrepris un drôle de projet artistique. Avec humour et un subtile sens du malaise ironique, il a décidé de dresser un portrait des touristes ennuyés visitant des destinations qui ne sont pas vraiment leur tasse de thé. Inspirant et pile dans le thème de l’été, le livre Bored Tourists a fait sensation pour son approche satirique et rafraîchissante de la photographie documentaire.

Dans cette série totalement décalée, jouant volontairement avec l’idée d’ « être à côté de la plaque », le photographe nous fait suivre au long de son reportage, des groupes de touristes (clairement reconnaissables par des accoutrements vacanciers et des accessoires qui ne laissent planer aucun doute, comme le désormais légendaire bâton à selfies) visiblement fatigués, tentant de rentabiliser au maximum les vacances si durement conquises…mais qui ne se passent visiblement pas comme le moment de relax tant attendu. Endormis, la tête ailleurs, les regards vidés, ces personnages deviennent les héros d’une comédie dans l’effort désespéré de s’inspirer par la beauté locale.

© Laurence Stephens

Stephens, au-delà de la démarche humoristique brillamment interprétée, poursuit un but plus vaste à travers son art qui est celui de raconter en images la comédie humaine. La série est en effet beaucoup plus profonde que ce qu’elle en a l’air car elle est faite pour nous interpeller tous, pour nous plonger dans des situations de malaise que nous avons tous vécues, en créant à la fois un effet d’empathie immédiat mais aussi en nous laissant avec un drôle de goût amer dans la bouche : quelle est donc cette vie où l’on travaille autant pour partir pour une courte vacance dont nous ne profitons même pas ? La critique faite par Stephens est loin d’être banale.

© Laurence Stephens

A travers ses touristes ennuyés, Stephens mène également une âpre critique des mœurs modernes. Ces individus exténués soulèvent en effet un paradoxe : comment peut-on être détruits par une séance de relaxation ? Le culte de la performance se serait-il désormais emparé même de nos moments de déconnexion ? Autre aspect qu’il soulève, l’exigence pressante de tout prendre en photo. Ces touristes, au lieu de profiter du présent, sont déjà dans une projection du futur, dans le moment où ils revivront ces vacances devant leur ordinateur chez eux ou alors dans la nécessité de les faire exister plus sur Instagram que dans leur vie réelle.

Un livre qui promet de devenir un incontournable, Bored Tourists est édité par Hoxton Mini Press.

Source : Laurence Stephens

commentaire

Ajouter le vôtre

Laissez un commentaire

Laissez un commentaire

Devenir Lenser
Vous aimez Lense ?
Désactivez votre bloqueur de publicité !

Espace annonceur