Login
Adresse email
Mot de passe
Confirmez votre Mot de passe

Lense

Les portraits saisissants de personnes sans-abris par Jeffrey Wolin

Le photographe américain Jeffrey Wolin présente une nouvelle série frappante : Faces of Homelessness, un reportage qui pointe les réflecteurs sur la crise du logement à travers des portraits de personnes sans-abris. (Photo d’ouverture : © Jeffrey Wolin)

Jeffrey A. Wolin est le professeur émérite de photographie à la Ruth N. Halls de l’université de l’Indiana. Les photographies de Wolin ont fait l’objet de plus de 100 expositions aux États-Unis et en Europe, dont des expositions personnelles. Il a publié plus d’une douzaine de livres et ses oeuvres comptent parmi des collections prestigieuses comme celles des musées Metropolitan Museum of Art, New York; Los Angeles County Museum of Art et le San Francisco Museum of Modern Art. Avec sa série Faces of Homelessness il pointe son objectif sur des personnes sans abris, victimes d’un problème social mondial urgent.

© Jeffrey Wolin

Vivant dans le centre-ville de Chicago, le photographe est souvent confronté à l’enjeu des personnes vivant dans la rue. « Je vois tant de visages différents, chacun ayant une histoire unique et fascinante sur la façon dont il s’est retrouvé dans la rue à demander de l’argent à des inconnus. Notre société s’oriente vers un démantèlement du filet de sécurité sociale, ce qui rendra la vie de nos concitoyens les plus vulnérables encore plus difficile » explique-t-il.

Pour donner vie à ce projet, le photographe a décidé de travailler en collaboration avec des organisations non gouvernementales qui s’occupent des sans-abris au quotidien. L’association Chicago Coalition for the Homeless l’a donc aidé à trouver des personnes à photographier et à interroger. En effet, chaque portrait est accompagné d’un texte illustrant l’histoire et l’état d’esprit de la personne photographiée.

Par HCC et d’autres organisations, le photographe a pu s’intéresser à d’autres aspects de la vie des personnes sans logement, tels que la maladie mentale et la dépendance à la drogue ou à l’alcool, souvent à l’origine de ce problème. Les gens vivent en colocation avec des amis ou de la famille (on estime qu’environ 18 000 enfants des écoles publiques de Chicago sont sans-abri), dans des refuges de courte ou de longue durée, dans des hôpitaux ou des hôtels à occupation unique (SRO). Il y a des vétérans sans abri ; des personnes et des familles qui ont été expulsées lorsque leur résidence a été saisie ; des personnes qui ont eu des dépenses médicales soudaines et graves que leur assurance n’a pas couvertes, réduisant à néant leurs économies. La perte d’un emploi, le divorce, le décès d’un conjoint, la violence domestique, le manque de logements abordables sont autant de causes du sans-abrisme, comme le rappelle Jeffrey Wolin.

© Jeffrey Wolin courtesy Catherine Edelman Gallery, Chicago

« Il y a des travailleurs pauvres qui vivent dans des tentes ou dans leur véhicule parce que le logement près de leur lieu de travail est inabordable. Il est essentiel que je couvre un éventail aussi large que possible d’individus afin de raconter une histoire la plus précise possible » continue le photographe. En collaboration avec Safe Place for Youth et Venice Community Housing, Wolin entend maintenant s’attaquer au sans-abrisme dans la côte ouest des Etats-Unis. Dans ses prochains projets, figure également celui de s’intéresser aux personnes sans logement en zone rurale.

« J’espère que mes images photo/texte pourront contribuer à la conversation publique sur les causes et les solutions possibles à certaines des questions difficiles entourant le sans-abrisme et à une meilleure compréhension de cette communauté importante mais  vulnérable », explique le photographe.

La série fait aussi l’objet d’un livre chez Kehrer.

Source : jeffreywolin.com


commentaire

Ajouter le vôtre
Il y a 5 mois et 1 semaine

Les photos sont puissantes et dégagent vraiment quelque chose !
Félicitation à l’artiste !!
Matthieu Chaillou
https://www.studio-chaillou.fr/

Laissez un commentaire

Laissez un commentaire

Devenir Lenser