Login
Adresse email
Mot de passe
Confirmez votre Mot de passe

Lense

Nikon D810 : une évolution en forme de fusion

Nikon renouvelle juste avant l’Eté son reflex haute résolution. Le D800 – et son cousin D800E laissent ainsi place au Nikon D810.

…………………………

– Le Pitch :

Deux ans après la sortie des D800 et D800S. Le Nikon D810 ne trahit pas l’esprit de ses deux prédécesseurs : le focus reste clairement sur une qualité d’image optimale. Le capteur 36MP, qui reprendrait celui du Sony A7R (avec les photosites inclinés dans les coins ?), est ici réellement dépourvu de filtre passe-bas (sur le D800E, c’était plus une astuce).

Ce dernier est accompagné du processeur Expeed 4e génération, offrant de nouvelles options.

Nikon s’est également concentré sur les réduction des micro-vibrations, en modifiant son obturateur, désormais en alliage de kevlar et de fibre de carbone). Plus loin encore dans la chasse à la vibration, un mode déclenchement 100% sera également disponible.

De même, la sensibilité native minimale descend à 64 ISO, valeur généralement synonyme de piqué maximal chez les photographes. D’un autre côté et modèle unique oblige, Nikon a cherché à muscler son D810, pour le rendre aussi rapide et productif que possible.

La rafale passe ainsi à 5 images par secondes en plein format et 7 images par seconde, lorsque vous activez le crop DX (facteur de 1,5x). Pour les reporters en action, un mode S RAW compressé (9MP sur 12bits au lieu de 36MP sur 14bits) permettra d’accélérer les taux de transfert.

Le module AF hérite lui enfin des grands frères D4S, avec 51 collimateurs Côté vidéo, on note quelques améliorations, comme le 60 images par seconde en résolution 1080p, un micro stéréo intégré, l’indicateur Zebra, une sortie carte+HDMI et d’un mode d’image « plat ».

Côté extérieur enfin, le D810 ne change que très peu, avec une une résolution d’écran arrière améliorée et des infos OLED en surimpression dans le viseur.

…………………………

– A retenir :

  • Capteur 36MP sans filtre passe bas
  • Module AF du D4S
  • Rafale 5im/s
  • Obturateur anti micro-vibrations et obturateur électronique
  • 3199€

…………………………

– Nos premiers avis :

Nous aurons l’air de radoter, mais « Nikon à l’air de radoter ». Alors que toute la scène photo a braqué ses yeux sur des constructeurs innovants (Sony, Olympus, Fujifilm, Panasonic, mais aussi Apple, Samsung, GoPro…), le vénérable constructeur japonais continue de nous livre des innovations au compte goutte, en forme d’améliorations incrémentales.

Le D810 en est l’exemple parfait : un boitier qui s’annonce très efficace, sans rien annoncer d’excitant. Nikon a ici avancé quelques pions d’une case – et pas forcément les plus parlantes.

On passera sur la vidéo, toujours insuffisante (pas de ralenti, pas de 4K…) pour contrer les ténors du genre, à la fois bien plus complets et moins chers (Panasonic GH4, Sony A7S, Canon 5D Mark III modifié, BlackMagic Cameras…). Les améliorations ici apportées auraient clairement pu tenir dans une mise à jour du firmware… Etonnant, quand Nikon semble axer la communication de son D810 autour de la vidéo autant que la photo.

Ne boudons cependant pas notre plaisir : les D800 et D800E se posaient déjà en reflex haut de gamme de référence. Le D810 garde la bonne idée de conserver les qualités de ses prédécesseurs, en allant explorer plus loin deux territoires : la qualité d’image, avec un nouveau capteur et des attentions portées sur les micro-vibrations. Plus alléchant encore, cette sensibilité native de 64 ISO, qui pourrait apporter encore plus significativement à la qualité des images. La rapidité ensuite, avec un nouvel AF et une rafale améliorés et des fichiers plus légers.

On se retrouve donc avec un boitier photo haut de gamme et complet, certainement capable de très bien faire son boulot. Rien de plus, rien de moins. En attendant la Photokina de Septembre, traditionnelle période d’annonces plus spectaculaires ?

…………………………

– Tarif et disponibilité du Nikon D810 :

Le Nikon D810 sera disponible le 17 Juillet au tarif de 3199€ TTC

…………………………

– Images haute résolution du Nikon D810 :


…………………………

+ Retrouvez toutes les spécifications les avis du Nikon D810 dans le Wiki Lense

commentaires

Ajouter le vôtre
Il y a 5 ans et 3 mois

je dois passer au numérique et changer d’appareil photos mon F5 est HS pourrais t’on m’expliquer l’intérêt du D4S boitier pro 2X plus cher avec 17M de pixels seulement . la qualité d’image est elle meilleure sur le D4S
Merci de votre aide

Avatar par défaut
Weewid
Il y a 5 ans et 4 mois

Bonjour, quelqu’un pourrait m’expliquer en quoi une sensibilité iso aussi faible peut améliorer le piqué d’une image ?
J’aurais tendance à dire au premier abord qu’on perd un peu en dynamique et donc en qualité d’image ?

Avatar par défaut
mistervannes
Il y a 5 ans et 4 mois

Il me semble que plus on augmente la sensibilité, plus la plage dynamique se réduit. Donc en travaillant avec des sensibilités basses, ce qui correspond à un gain électronique faible, on gagne en dynamique (lumière et couleurs).
On parle bien de sensibilité native, et donc c’est la valeur de gain pour laquelle le capteur a ses caractéristiques idéales.
Et puis d’un point de vue créatif, c’est pratique d’avoir un capteur qui peut fonctionner à des sensibilités basses, ça permet parfois de se passer d’un filtre gris neutre !

Laissez un commentaire

Laissez un commentaire

Devenir Lenser