Login
Adresse email
Mot de passe
Confirmez votre Mot de passe

Lense

Optiques Canon sur boîtier Fuji X : quelle bague d’adaptation ?

Les utilisateurs de boîtiers Fuji X équipés d’optiques Canon peuvent depuis longtemps utiliser des adaptateurs. Mais de nouveaux modèles font leur apparition, et offrent des alternatives.

Depuis quelques années, il est possible d’utiliser des optiques d’une certaine marque sur un boîtier d’une autre marque. C’est le principe des bagues d’adaptation. Si au départ, ces adaptateurs permettaient uniquement une mise au point manuelle, depuis quelques années, ils ont évolué, et permettent d’utiliser ces optiques (presque) comme si elles étaient sur leur boîtier d’origine. Certaines permettent même de retrouver la focale plein format sur un boîtier APS-C tout en augmentant l’ouverture.

Si vous voulez utiliser des optiques Canon sur des boîtiers Fuji comme le dernier X-T3, plusieurs marques proposent des bagues d’adaptation. Aujourd’hui deux nouveaux modèles sont récemment sortis. L’occasion de faire le point.

Quels sont les modèles disponibles ?

Il existe de nombreuses marques qui se sont lancées sur ce créneau depuis quelques temps. Si la liste ci-dessous se veut la plus complète possible, il est possible que d’autres modèles existent.

Kipon

La marque Kipon est bien connue dans le domaine des adaptateurs, et propose deux modèles pour installer vos optiques Canon EF sur votre boîtier Fuji X. Le premier modèle est le modèle EF-FX.

Le second modèle, le Kipon Baveyes EF/X 0,7x AF, permet de garder la focale originale (pas de facteur de recadrage APS-C), et de gagner un diaphragme d’ouverture. Pour cela, l’adaptateur intègre un élément en verre qui permet de retrouver la focale d’origine.

Fringer

La marque Fringer est connue pour ses nombreuses vidéos et mises à jour, et propose deux modèles : l’EF-FX Smart et l’EF-FX Pro.

Ils se différencient par la présence d’une bague d’ouverture sur le modèle Pro, pour retrouver l’ergonomie Fujifilm. La stabilisation des optiques est prise en charge, tout comme la stabilisation du boîtier pour le X-H1. Par contre, les adaptateurs Fringer sont les seuls de cette liste à ne pas être équipés d’une fixation pour trépied. Un point à prendre ou non en compte selon le type d’utilisation.

Ce dernier modèle est un des plus chers, autour de 350 €.

Steelsring

Steelsring et Fringer ont annoncé leurs adaptateurs à la même période, et Steelsring propose un modèle à peu près similaire à l’EF-FX Smart. L’adaptateur Steelsring est lui équipé d’un collier de fixation pour trépied.

L’arrivée d’une mise à jour 2.0 a apporté une meilleure rapidité et une meilleure précision à cet adaptateur.

Viltrox

Viltrox fait aussi partie des marques d’adaptateurs reconnues. Elle possède aussi deux modèles, nommés Viltrox EF-FX1 et EF-FX2. Le premier modèle est identique en termes de fonctions aux adaptateurs vus ci-dessus, mais est caractérisé par le fait qu’il est un des plus accessibles, à moins de 200 €, pour un bon compromis performances-prix.

La version 2 est une version avec réducteur de focale, qui semble plutôt efficace en termes d’autofocus avec certaines optiques. Et la perte de piqué semble négligeable pour ceux qui l’ont testée. On peut la trouver entre 200 et 250 €.

Commlite

Autre acteur dans le milieu des adaptateurs, Commlite vient de sortir il y a quelques semaines un nouvel adaptateur, pour utiliser ses optiques EF sur boîtier Fuji X.

Le CM-EF-FX est un adaptateur qui intègre lui aussi un port pour la mise à jour du firmware, et prend en charge l’autofocus. Sa construction semble particulièrement soignée. Etant très récent, il n’y a pas encore beaucoup de tests d’utilisateurs, mais il semble qu’avec les optiques utilisées, elle ne fasse pas de miracles en termes d’autofocus.

On peut le trouver, comme celui de Viltrox, à moins de 200 €.

Gloryme

Voici une marque beaucoup moins connue, qui lance donc aussi son adaptateur EF-FX. Comme pour Commlite, ce modèle est un peu trop récent pour avoir beaucoup d’avis d’utilisateurs. On peut trouver cet adaptateur autour de 150 €.

Et Metabones ?

On notera l’étonnante absence du numéro 1 du secteur, Metabones, pour cette adaptation entre optiques Canon EF et boîtiers Fuji X. La marque possède pourtant le plus grand nombre de références du marché.

Adaptateur ou pas, et si oui, quel modèle choisir ?

La première chose à déterminer est si un adaptateur est adapté à vos besoins. En utilisation amateur ou passionnée, l’investissement en vaut la peine. Mais pour une utilisation professionnelle, tout dépendra de l’exigence mais aussi, et peut-être surtout, des résultats obtenus sur le terrain. Certains trouveront leur bonheur avec un adaptateur, d’autres non. Au prix d’un adaptateur, et si vous possédez beaucoup d’optiques, cela vaut le coup de tenter sa chance.

Si vous tentez l’expérience, il vous faudra choisir entre un adaptateur avec ou sans réducteur de focale. Si vous pouvez vous passer de la réduction de focale, vous payerez moins cher, et ne dégraderez pas la qualité d’image. Dans le cas contraire, vos optiques plein format garderont la même focale sur votre boîtier Fuji, tout en vous permettant de gagner un diaphragme d’ouverture.

Si c’est le type de modèle qui vous intéresse, il semblerait que les adaptateurs Kipon Baveyes et Viltrox EF-FX2 dégradent assez peu l’image. Mais la vitesse d’autofocus semble clairement être à l’avantage du modèle Viltrox.

Pour ceux qui préfèrent une version sans élément optique, il y a des modèles avec et sans bague de réglage de l’ouverture. Selon votre préférence, cela facilitera le choix.

Enfin, n’oubliez pas que chaque adaptateur possède un logiciel qui permet la prise en charge des optiques. Celui-ci est le résultat d’un travail d’optimisation complexe pour chacune d’entre elles. Une optique spécifique peut ainsi être mieux gérée par un adaptateur que par un autre.

Notre avis : avantage à Fringer

Si vous n’avez pas le temps de faire ces recherches vous-même, notre recommandation sera plutôt de se tourner vers les adaptateurs de la marque Fringer.

J’ai effectué de longues recherches lors de ma quête du meilleur adaptateur à installer sur mon X-T3 récemment acquis. L’objectif était de lui donner accès à mon parc optique Canon assez fourni. J’ai opté sans hésiter pour un adaptateur Fringer. Il faudra aussi surveiller les nouveaux adaptateurs de Commlite et Gloryme, sur lesquels il est encore trop tôt pour se faire une opinion.

Sur un grand nombre d’optiques, la différence de performances entre Fringer et les autres acteurs en termes d’autofocus est criante. Les nombreuses vidéos d’utilisateurs sont éloquentes sur ce point.

Un travail d’amélioration permanente via les mises à jour du firmware

La raison tient au travail d’optimisation réalisé au niveau logiciel, et Fringer est clairement le meilleur dans ce domaine. Les mises à jour du firmware sont prises très au sérieux. Leurs adaptateurs évoluent constamment grâce à des mises à jour très régulières.

La dernière mise à jour est assez parlante : elle optimise les capacités d’autofocus de 9 optiques en vidéo (Le constructeur en annonce d’autres à venir). La mise à jour optimise aussi les performances autofocus (PDAF) de 4 optiques déjà compatibles. Enfin, elle ajoute pas moins de 7 optiques à sa liste, majoritairement en provenance de chez Sigma.

Les résultats obtenus sont au niveau de ce travail très poussé d’optimisation. Un photographe sportif a même testé avec succès l’adaptateur lors d’une course automobile au Japon, avec un combo Canon EF600/4L II et X-T3.

Sur le terrain : les optiques qui fonctionnent le mieux avec Fringer

Voici mon expérience personnelle avec l’adaptateur Fringer EF-FX Pro sur un X-T3. Quelques essais sur un X-T20 montrent que le comportement est similaire, mais en retrait sur la vitesse. Une des clés de la performance réside donc dans le boîtier utilisé.

Comportement optimal

Dans mon cas, l’adaptateur Fringer fonctionne très bien avec des optiques comme le sigma 35 mm f/1,4 Art, les Canon 85 mm f/1,8, 135 mm f/2 ou encore le zoom Canon 16-35 mm f/4. Avec ces optiques, la mise au point est extrêmement rapide.

Comportement satisfaisant

L’adaptateur fonctionne aussi de manière très satisfaisante sur le 24-105 mm f/4, 70-200 f/2,8, ou encore le Tamron 100-400 mm. J’ai pu tester ces trois objectifs avec succès dans des utilisations sportives à vitesse de déplacement modéré, comme du rafting ou du surf. Les résultats ont été excellents, avec un avantage au 100-400 mm, suivi du 70-200 mm et du 24-105 mm. Mais la vitesse de mise au point reste inférieure à celle obtenue avec un boîtier Canon.

Moins efficace sur les optiques suivantes

L’adaptateur fonctionne très bien avec l’optique macro 100 mm f/2,8 L sur des sujets éloignés, mais prend un peu de temps sur des sujets très proches, quand il y arrive.

Le Tamron 24-70 mm f/2,8 fonctionnera aussi avec cet adaptateur, mais réalise systématiquement un ajustement avant-arrière d’une demie-seconde, avant une mise au point parfaite 4 fois sur 5. Lorsqu’il rate la mise au point, c’est totalement, donc pas de risque de se rendre compte après coup que vos photos sont floues. Pour une utilisation « calme », cela reste tout à fait acceptable.

Enfin, le 50 mm f/1,4 de Canon a donné les plus mauvais résultats de mes expérimentations, et n’est pas à mon sens utilisable dans le cadre d’une utilisation normale.

N’oubliez pas que ces performances seront diminuées sur des modèles comme le X-T2, tout en restant très correctes.

Choisir l’adaptateur qui convient vraiment à vos besoins

Dans tous les cas, et en attendant l’adaptateur ultime, capable de tout faire parfaitement, il vous faudra toujours faire un compromis.

Vous pouvez privilégier la qualité d’image ou la réduction de focale et l’augmentation de l’ouverture. Et concernant la vitesse d’autofocus, il vous faudra déterminer quels sont vos besoins exacts. Vous devrez aussi vérifier quelles optiques sont prises en charge, et avec quel comportement.

Si vous voulez retrouver l’ergonomie d’une bague d’ouverture, cela limitera un peu plus vos choix. Enfin, concernant la qualité de construction, la plupart des modèles ont bonne réputation. Évitez donc les modèles les moins chers si vous utilisez des optiques lourdes et coûteuses, par précaution.

Dans tous les cas, pour une utilisation standard, et au prix moyen d’un adaptateur avec autofocus (200 à 300 €, et un peu plus avec réducteur de focale), ce type d’accessoire reste une solution économique et intéressante. Elle vous permet de « recycler » vos optiques Canon sur un appareil Fuji X, d’autant mieux qu’il s’agit des derniers modèles de boîtier de la marque.

commentaire

Ajouter le vôtre
Il y a 7 mois et 2 semaines

Merci pour ce bon récap !
J’ajouterai à la liste des objectifs qui marchent bien avec la bague Fringer le Sigma 18-35 f/1.8 (j’ai fait plein de vidéos dessus) et le Canon 50 mm f/1.8.
Sur la bague Viltrox EF-FX1, on lit des gens très content comme des gens qui disent que ça marche super mal, alors qu’effectivement la bague Fringer ça va de « OK » à « top ».

Laissez un commentaire

Laissez un commentaire

Devenir Lenser