Login
Adresse email
Mot de passe
Confirmez votre Mot de passe

Lense

Portrait de Lenser : Julia Laffaille

Toutes les semaines Lense met en avant l’un de ses Lensers, les lecteurs passionnés de photographie qui ont partagé leurs images sur le site. Cette semaine, nous vous présentons Julia Laffaille. Pour participer, c’est par ici. (Photo d’ouverture : © Julia Laffaille)

Julie Laffaille est une photographe professionnelle. Arprès un début dans la mode, elle a décidé de se consacrer uniquement au reportage et par dessus tout, à la nature, qu’elle immortalise dans son expression la plus authentique et sauvage. A travers ses portraits pris en milieu naturel, elle reconnecte l’humain à son environnement et rappelle l’importance de cet équilibre subtile.

Quel est ton rapport à la photographie ?

La photographie est une passion qui fait partie intégrante de ma vie depuis mes 13 ans, lorsque j’ai dit à mes parents que je voulais devenir photographe. Aujourd’hui je suis photographe et journaliste professionnelle depuis 5 ans. Ces 5 années m’ont permis d’évoluer dans mon métier, ma pratique ainsi que de trouver l’univers dans lequel je voulais finalement travailler, à savoir le photo-reportage.

J’ai toujours un appareil photo avec moi, que ce soit pour le travail ou pour un usage perso. Pour mes images plus personnelles (voyages, famille etc..) j’utilise de plus en plus l’argentique afin de me créer des souvenirs plus spontanés. Cela m’a également fait progresser en réalisant des images plus réfléchies et moins nombreuses. L’utilisation de l’argentique me permet également de détacher ma pratique photo personnelle de celle professionnelle (pour laquelle je suis plus « contrainte » d’utiliser du matériel numérique).
La photographie me permet, et me pousse, à vivre des expériences et des rencontres extraordinaires. Elle est vite devenue essentielle à mon quotidien.

© Julia Laffaille
Comment as-tu commencé à en faire ?

J’ai commencé à faire de la photographie en amatrice au collège, vers 13 ans. Mon oncle photographe m’a donné son ancien appareil, le premier pour moi, tandis que ma mère m’amenait voir de nombreuses expositions photos (notamment au festival d’Arles) et d’art en général ce qui a beaucoup contribué à ma passion et curiosité. J’ai très vite appris toute la partie technique pour me consacrer à ce que j’aimais le plus : organiser des séances photos dans lesquelles je mettais en scènes ma famille ou mes amis (maquillage, décors, costumes etc…). En bref je pratiquais dès que j’en avais l’occasion !

J’ai ensuite fait des études supérieures en cinéma et photographie puis j’ai travaillé dans la photographie de mode à Paris avant de m’orienter définitivement vers le reportage.

Quels sont tes sujets de prédilection ?

La Nature, principalement. Je suis une grande amoureuse du sauvage, que ce soit dans les paysages ou chez les animaux. La nature est un sujet sans fin qui me fascine par sa force, sa beauté et sa générosité.

Cependant cela fait plusieurs années maintenant que j’intègre de plus en plus l’humain dans mon travail photo, spécifiquement l’humain lorsqu’il est proche de la nature. Je trouve désormais mes images plus puissantes et riches de sens depuis que j’ai intégré des visages, des silhouettes, éléments souvent indissociables d’un paysage tant la nature et l’homme forment un duo magnifique lorsque ce dernier daigne respecter et vivre en harmonie avec son environnement.

© Julia Laffaille
Quel matériel utilises-tu dans ta pratique ?

Cela fait des années que je travaille avec le Canon 5D Mark II que j’adore. Malheureusement je le maltraite beaucoup durant mes reportages en extérieur et il a vécu beaucoup de chutes, coups de froid, de chaud etc… il commence à fatiguer sérieusement.

Pour l’optique j’adore travailler avec mon 50 mm fixe, parfait pour du portrait et ultra léger ! Et sinon je ne me sépare jamais de mon 24-105 mm, super pratique sur le terrain pour passer des paysages aux portraits très rapidement.

Qui sont tes photographes de référence ?

Durant mes premières années en photographie de mode, mes inspirations ont toujours été Tim Walker, Gregory Crewdson, Erwin Olaf ou encore Miles Aldridge. Des photographes très créatifs et imaginatifs qui créent des univers uniques où le merveilleux a une place importante.

En photo-reportage, mes modèles sont très nombreux mais si je devais n’en citer que quelques-uns je dirai William Eggleston pour sa vision ultra moderne et colorée, les français Vincent Munier et Brice Portolano, ou encore l’américain Corey Arnold.

Portrait  – © Julia Laffaille
Comment as-tu découvert, connu Lense ?

Lorsque j’étais étudiante en photographie je cherchais toujours de nouveaux sites dédiés à la photo et à l’art en général pour trouver des inspirations, des références ou chercher d’éventuels concours et appels à candidatures auxquels je pouvais participer.

Je suis tombée sur le site de Lense lors de ces recherches et je me souviens l’avoir tout de suite mis dans mes onglets favoris, que j’allais visiter régulièrement pour me tenir au courant des actualités photo.

Plus d’informations sur cette Lenser :
Site
Blog
Instagram
Facebook


Chaque semaine découvrez un nouveau Lenser !

commentaire

Ajouter le vôtre
Il y a 1 mois et 2 semaines

Très beau portrait de cette photographe. Des images d’une touchante sincérité. Bravo.

Laissez un commentaire

Laissez un commentaire

Devenir Lenser