Login
Adresse email
Mot de passe
Confirmez votre Mot de passe

Lense

Portrait de Lenser : Pascal Brousse

Toutes les semaines Lense met en avant l’un de ses Lensers, les lecteurs passionnés de photographie qui ont partagé leurs images sur le site. Cette semaine on vous présente Pascal Brousse. Pour participer, c’est par ici. (Photo d’ouverture : © Pascal Brousse)

Pascal Brousse est notre Lenser de la semaine. Ses photographies émouvantes retranscrivent une vision sensible du réel. Des hommes aux animaux, en passant par les plantes, c’est tout le vivant qui interpelle ce photographe à la longue carrière qui a fait de l’objectif son troisième œil.
Il a édité un livre à compte d’auteur actuellement présenté à la Librairie Photographique, 29 rue des récollets, Paris.

Au sujet du livre, il dit : « 45 ans sont passés depuis que j’ai réalisé ma première photo. C’est
ce quotidien sans fard que j’ai tenu à vous raconter lorsque le métier de photographe a subi de profondes mutations humaines et technologiques. À travers mon histoire personnelle, c’est aussi un portrait beaucoup plus universel de notre société que j’ai tenté de concrétiser. »

Quel est ton rapport à la photographie ?

La photographie est une extension de mon regard. Ce sont mes yeux. C’est aussi une communication avec celui qui regarde mes photos et que je ne connais pas.

Comment tu as commencé à en faire ?

La photographie est une extension de mon regard. Ce sont mes yeux. C’est aussi une communication avec celui qui regarde mes photos et que je ne connais pas.

© Pascal Brousse

J’étais lycéen quand j’ai commencé à photographier mes camarades . Nous essayions de faire des images moins figées que celles de nos parents à l’époque. Les selfies n’existaient pas. C’était une démarche complice entre nous et nous attendions des fois une semaines pour retirer nos photos chez le photographe.

Quels sont tes sujets de prédilection ?

Mes sujets de prédilection sont l’expression et la lumière. Je suis toujours émerveillé par la diversité des caractères. Un être humain, un animal, un arbre: tout m’émeut.

Ton appareil et focale préférés ?

Je dispose d’un 24 x 36 . Je n’ai à priori une focale de prédilection. Si j’affectionne le.24 mm avec décentrement et bascule pour l’architecture, le. 300 mm me convient très bien pour le portrait d ‘animaux alors que le petit télé est idéal pour les portrait des humains.J’aime aussi le 35 mm pour les photos de rue, n’être moi trop loin de son sujet sans avoir trop de déformations.

© Pascal Brousse
Photographes de références / iconiques / inspirations ?

Ce sont plutôt les peintres qui m’ont influencé pour leur maîtrise de la couleur et de la lumière. Je me sens tout petit devant Rembrandt. J’aime aussi l’intimité de Vermeer et les éclats de lumière de Monet. Je me dois quand même de citer quelques photographe, Doisneau pour son humour. La photographie est souvent trop sérieuse. Andres Petersen pour la force de ses images et Sébastien Salgado pour son amour de l’autre. C’est évident que je subis l’influence d’autres photographes de manière inconsciente. Il m’arrive d’être admiratif du travail d’autres personnes qui sont parfaitement inconnues.

Comment as tu découvert, connu Lense ?

J’ai connu Lense au salon de la photographie.

Plus d’infos sur ce Lenser :
Site : Pascal Brousse
Facebook


Chaque semaine découvrez un nouveau Lenser !

 

commentaire

Ajouter le vôtre

Laissez un commentaire

Laissez un commentaire

Devenir Lenser
Vous aimez Lense ?
Désactivez votre bloqueur de publicité !

Espace annonceur