Login
Adresse email
Mot de passe
Confirmez votre Mot de passe

Lense

Portrait de Lenser : Patrick Bauduin

Toutes les semaines Lense met en avant l’un de ses lensers, les lecteurs passionnés de photographie qui ont partagé leurs images sur le site. Cette semaine on vous présente Patrick Bauduin. Pour participer, c’est par ici. (Photo d’ouverture : © Patrick Bauduin)

Rencontre avec Patrick Bauduin, notre Lenser de la semaine, qui nous régale avec des scènes du quotidien en noir et blanc. La nature, la simplicité de la vie, les détails incongrus et drôles du quotidien : autant de sources d’inspiration pour ce photographe amateur qui se nourrit volontiers de l’esthétique des grands photographes français, de Doisneau à Depardon.

 

Quel est ton rapport à la photographie ?

Mon rapport avec la photographie est un rapport d’amateur passionné, j’ai toujours été attiré par l’image.

 

© Patrick Bauduin
Comment as-tu commencé à en faire ?

Mes premier pas en photo, furent vers 10 ou 12 ans avec un animateur pendant une colonie de vacances ou j’ai pratiqué le laboratoire et la prise de vue avec un Reflex Canon.
Ensuite, j’ai assidûment fréquenté le club photo du lycée au point d’échouer au bac, je passais plus de temps dans le labo qu’en étude.
Et puis la vie de famille, la vie professionnelle m’a éloigné de ma passion même si j’ai continué à prendre beaucoup de photos de mon quotidien.
Et puis, le numérique est arrivé conjugué avec plus de temps j’ai retrouvé le plaisir du labo mais devant l’ordinateur.

Quels sont tes sujets de prédilection ?

Les auteurs qui me guident sont Cartier Bresson, Doisneau, Brassai, Ansel Adams, Depardon et plus actuel Martin Parr qui m’a beaucoup inspiré pour mon travail Indiscrétion, réalisé à bord du Costa Magica un bateau de croisière en février 2018.

© Patrick Bauduin
Un appareil et une focale préférés ?

Ma boite à image est aujourd’hui un Fuji X-Pro 2 et un zoom 18-55 mm.
Mais en fait j’attache peu d’importance au matériel, même si un Leica Q me tenterait bien, le M m’étant interdit depuis la perte de mon œil gauche et des difficultés à faire le point avec le droit. Je fais donc confiance à l’autofocus.
Quelques-unes de mes séries sont également réalisées avec un smartphone comme par exemple ‘Les Couloirs du Temps » visible sur ma galerie flickr.

Quelles sont tes thématiques de prédilection ?

J’attache plus une importance à la composition, à l’intention.
Je ne fonctionne qu’en série ou thème. Je travaille essentiellement sur l’ordinaire que je tente de rendre extraordinaire

© Patrick Bauduin
Tes futurs projets ?

Membre du collectif Incarnat, cela m’a ouvert la possibilité d’exposer et de montrer mes photos en rencontrant les visiteurs et c’est assez fantastiques d’avoir le retour directement sans le filtre des réseaux sociaux. Mes projet 2019 sont une exposition en juin à Loos en Gohelle sur la Fête Foraine ou plus exactement « La Ducasse  » comme on dit dans le nord de la France.
Une exposition en octobre avec le Collectif Incarnat à l’Offic
e Culturel d’Arras.
Un travail avec le Collectif autour du conservatoire de musique.

Comment as-tu connu Lense ?

J’ai connu Lense avec la revue Fisheye dont je suis un fidèle lecteur.

Plus d’informations sur ce Lenser :
Facebook
Instagram
Flickr


Chaque semaine découvrez un nouveau Lenser !

 

commentaire

Ajouter le vôtre
Il y a 6 mois

Merci pour ce portrait avec un peu de retard.
Depuis, ma série « Indiscrétion » s’est classée 3éme au Grand Prix d’auteur 2019 de la Fédération Photographique de France.

Patrick

Laissez un commentaire

Laissez un commentaire

Devenir Lenser