Login
Adresse email
Mot de passe
Confirmez votre Mot de passe

Lense

Portrait de Lenser : Sébastien Bordes

Toutes les semaines Lense met en avant l’un de ses lensers, les lecteurs passionnés de photographie qui ont partagé leurs images sur le site. Cette semaine on vous présente Sébastien Bordes. Pour participer, c’est par ici(Photo d’ouverture : © Sébastien Bordes)

Instants fragiles, figures indéfinies, ombres changeantes : la photographie de Sébastien Bordes, notre lenser de la semaine, est toute en métaphores et suggestions. Une beauté du moment présent subtilement capturée par ce photographe amateur qui a toujours joué avec les images pour raconter le monde qui l’environne.

© Sébastien Bordes
Quel est ton rapport à la photographie ?

Passionné de créativité en son sens large, je pratique un peu le dessin. La photographie est une autre manière de m’exprimer. J’aime l’image et le travail en post-production qui peut révéler une photo totalement inattendue. J’ai un rapport très simple à tout cela, il s’agit véritablement d’une passion.
J’aime l’idée de figer un instant, une personne, lui donner une autre dimension, une autre perspective.
Autodidacte, je fais ce qu’il me plaît, je ne me mets pas trop de barrières et je ne m’impose rien ! Je veux garder cette simplicité et ce plaisir de photographier.

Comment tu as commencé à en faire ?

Il y a bien longtemps à l’école primaire pendant les garderies scolaires où je restais pendant que mes parents travaillaient…il y avait des activités optionnelles, j’avais choisi la photographie et le développement argentique. Plus tard, mes parents se sont équipés d’un caméscope : un véritable terrain de jeux pour moi. J’adorais filmer, faire des montages « artisanaux » à l’aide de la camera, le magnétoscope, ou mettre de la musique dessus, faire les jaquettes vidéo avec les photos que je prenais en parallèle.

J’ai recommencé la photographie il y a environ trois ans, j’ai eu le besoin de retrouver le côté créatif que j’avais délaissé pendant trop longtemps, j’avais besoin de cristalliser, de figer des moments. Donner une autre vision des personnes ou des éléments autour de moi.

© Sébastien Bordes
Quels sont tes sujets de prédilection ?

Je crois que pour l’instant, je n’ai pas de sujet de prédilection. J’aime l’architecture, les lignes, les courbes. L’humain m’intéresse énormément aussi, c’est un sujet que je voudrais vraiment explorer. Disons que mon sujet préféré est l’instant.

Un appareil et une focale de prédilection ?

Mon reflex Nikon D750 équipe d’un objectif 24-120 ouverture 4, un peu encombrant mais qui m’offre une vraie facilité et une vraie souplesse et puis bien-sûr, mon objectif 50mm 1.8 de chez Nikon aussi. J’ai également mon petit compact expert Canon G7x que j’ai toujours dans mon cartable.

© Sébastien Bordes
Tes photographes de références ?

Il y a tellement de sources d’inspiration, de travaux iconiques…c’est très difficile pour moi de choisir.
Des artistes comme, Julius Shulman, Francesca Woodman, Irving Penn, Richard Avedon, Herb Ritts. Parmi les plus actuels, j’aime beaucoup le travail de Bruno Aveillan, JR, et tellement d’autres !
Erwin Blumenfeld également à qui j’ai piqué la phrase que je mets sur mes réseaux sociaux : « Je suis un photographe amateur. Un photographe amateur est passionné, une âme libre qui photographie ce qu’il aime et aime ce qu’il photographie ». Cette phrase pourrait bien résumer ma réponse à votre première question. Après, j’aime beaucoup flâner sur les réseaux sociaux, il y a de vraies perles et de véritables sources d’inspiration.

Comment as-tu découvert, connu Lense ?

Une connaissance dans la photographie m’a poussé à montrer mon travail sur les sites et m’a donné quelques infos : ainsi, je suis tombé sur Lense.

 

En savoir plus sur ce lenser : 

Instagram


Chaque semaine découvrez un nouveau Lenser !

commentaire

Ajouter le vôtre

Laissez un commentaire

Laissez un commentaire

Devenir Lenser
Vous aimez Lense ?
Désactivez votre bloqueur de publicité !

Espace annonceur