Login
Adresse email
Mot de passe
Confirmez votre Mot de passe

Lense

Raymond Depardon : portrait de Communes françaises au Pavillon Populaire de Montpellier

Au Pavillon Populaire de Montpellier, découvrez Communes, la dernière série de Raymond Depardon, une exploration dans l’arrière pays montpelliérain à la découverte des villages jadis menacés par l’écocide de l’exploitation par une compagnie texane du gaz de schiste. (Photo d’ouverture : © 2021 Raymond Depardon / Magnum Photos)

Communes est un projet né aux lendemains du premier confinement, dans une grande envie de lumière, de renouer avec l’espace rural, dans un climat de liberté retrouvée. Raymond Depardon dresse le portrait d’un sublime paysage de villages méditerranéens dont la singularité, la beauté, venaient d’échapper à une menace écologique sans précédent, celle du projet ravageur d’exploration de ce territoire par une compagnie texane en quête de gaz de schiste. Accordé au printemps 2010, le fameux « permis de Nant » fut abrogé en octobre 2011 grâce à un engagement citoyen sans faille ayant conduit à l’adoption, en juillet de la même année, d’une loi interdisant la recherche et l’exploitation de gisements d’hydrocarbures par fracturation hydraulique. Plus de 280 communes et près d’un demi-million d’habitants se trouvaient ainsi délivrés d’un cauchemar environnemental les concernant directement, comme le souligne le maire de Montpellier Michaël Delafosse.

Hameau de la Muse, Mostuéjouls © 2021 Raymond Depardon / Magnum Photos

L’affaire, née sous le ministère de l’écologie de Nicolas Sarkozy, a profondément traumatisé les habitants bien que l’abrogation du permis ait été validée en 2015. Les territoires du Larzac, de l’Auvergne, de l’Ardèche, de la Drôme, du Hérault, sont caractérisés par des ressources naturelles et touristiques très riches. L’exploitation du gaz de schiste aurait emmené à un cortège d’effets secondaires fatals à l’environnement. Ainsi, à l’été 2020 Raymond Depardon se rend dans l’arrière pays du montpelliérain pour explorer ces territoires échappés à la catastrophe écologique. Depardon ne pouvait mener un tel projet que dans l’état d’esprit qui est le sien : empathie à l’égard des villages visités, stratégie photographique de plus en plus contemplative, en se détachant quelque peu de son activité de reporter pour les agences Gamma, puis Magnum.

Depuis les années 2000, Depardon semble avoir quitté l’agitation citadine et l’aspect le plus documentaire de son travail pour se plonger dans les paysages et les enjeux qui traversent la France rurale. Le livre Rural, publié en 2020, est l’aboutissement de ce parcours extraordinaire, nous montrant une France souvent oubliée à la faveur des grandes villes et de la centralisation parisienne. À nouvelle vision, nouvelle technique. L’abandon partiel du
petit format, emblématique du photo-journalisme, fait place désormais à la stratégie de la prise de vue scrutatrice de la chambre au grand format, de sa lenteur, de son
cérémonial. Dans l’exposition Communes, sous l’égide du commissaire Gilles Mora, Depardon laisse la place au paysage en traitant les habitants presque comme des présences fantomatiques.

Hameau de Saint-Martin-d’Orb, Le Bousquet d’Orb © 2021 Raymond Depardon / Magnum Photos

Tout comme son modèle Walker Evans, Raymond Depardon cherche les traces des vivants, ces traces qui racontent les histoires de ceux qui les laissent, comme à témoigner d’une présence humaine menacée par la trahison du gouvernement qui avait songé à autoriser le ravage environnemental de cette région. Plus que le compte-rendu nostalgique d’un territoire minéral et solaire dont, au lendemain de l’épreuve du premier confinement, il se sent encore plus proche, Communes de Raymond Depardon s’offre à lire tel un manifeste photographique, venu affirmer les vertus d’un renouveau contemplatif, paraissant toucher désormais tout un pan de la photographie contemporaine.

Une exposition du 16 février au 24 avril au Pavillon Populaire de Montpellier.

Source : Pavillon Populaire Montpellier


commentaire

Ajouter le vôtre

Laissez un commentaire

Laissez un commentaire

Devenir Lenser