Login
Adresse email
Mot de passe
Confirmez votre Mot de passe

Lense

Un capteur courbe se dévoilera au CES 2019

L’institut de recherche CEA-Leti a développé Pixcurve, une technologie de capteur qui s’inspire de la courbe de la rétine humaine. Les avantages sont multiples et permettraient de réduire la taille et le poids des objectifs tout en améliorant la qualité d’image.

Cela fait quelques temps déjà que l’on entend parler de capteurs courbes et que de nombreux brevets sont déposés notamment de la part de Canon, Nikon ou Toshiba. Mais pour la première fois enfin, un prototype physique d’un capteur courbe pourrait être présenté au grand public au moment du CES 2019 à Vegas et il viendrait de l’nstitut de recherche CEA-Leti basé à Grenoble.

Selon David Henry, chef du laboratoire de packaging et d’assemblage des composants optiques du Leti, la technologie Pixcurve « permet une réduction jusqu’à 60%, dans certains cas, de la taille de l’objectif grâce à la réduction du nombre de lentilles nécessaire au système optique et ce, sans altérer la qualité d’image. Il est également possible de supprimer certaines aberrations optiques, responsables de la dégradation de la qualité des images ». Il poursuit avec enthousiasme : « C’est une excellente nouvelle pour le marché des appareils photos numériques en quête d’un nouveau souffle ».

En effet, partant du constat que les appareils photos numériques se sont fait cannibaliser par les smartphones, la qualité d’image de ces derniers reste médiocre. Le capteur courbe Pixcurve offre ainsi la possibilité de redynamiser le marché des appareils photos numériques. La technologie des capteurs courbes nécessite moins d’éléments dans la construction d’objectif et permet, de fait, de sensiblement baisser les coûts grâce à des technologies d’assemblage plus simple.

Par ailleurs, un capteur courbe permettrait de réduire, voire même dans certains cas, d’éliminer complètement les aberrations optiques comme les courbures de champ ou le vignettage. Enfin, l’angle de pénétration des rayons lumineux atténuerait aussi les phénomènes de diffraction à diaphragme fermé.

Les marchés visés par une telle technologie de capteur, serait, outre les appareils photos haut de gamme, la télésurveillance, les smartphones, les actions cam ou encore la réalité virtuelle.

Si vous souhaitez rencontrer David Henry, rendez-vous sur le stand CEA Tech Village 51253, à l’Eureka Park Las Vegas et du 8 au 11 janvier 2019.

Source : Leti-CEA

commentaire

Ajouter le vôtre

Laissez un commentaire

Laissez un commentaire

Devenir Lenser
Vous aimez Lense ?
Désactivez votre bloqueur de publicité !

Espace annonceur