Login
Adresse email
Mot de passe
Confirmez votre Mot de passe

Lense

Wacom Cintiq 24 HD : Le test

On ne présente plus Wacom, célèbre créateur de tablette graphique pour les graphistes, dessinateurs/illustrateurs, et retoucheurs. La marque a dernièrement inclus au somment de son portfolio la Cintiq 24HD, nouveau fleuron de la gamme intégrant directement un écran dans la tablette graphique.


…………………………

Cette nouvelle Cintiq se compo de deux éléments assez clairs : une tablette graphique comparable aux Intuos, mariée à une dalle de 24 Pouces intégrée (dalle H-IPS traitée anti-reflet), de qualité plutôt correcte au niveau du rendu des couleurs. L’ensemble se branche via USB, en plus du  DVI/VGA/Display port.

Bonne surprise, la résolution est de 1920×1200 pixels, au lieu du désormais classique 1920×1080 et que certains se rassurent : on ne raye pas l’écran quand on utilise le stylet dessus ! Le tout est bien entendu fourni avec le stylet adapté, et son support (qui cache en son intérieur des mines de rechange). Le socle et les bras articulés permettent un placement très précis et confortable selon la position de travail que vous souhaitez adopter.

Un vrai progrès a d’ailleurs été effectué côté ergonomie depuis l’ancienne Cintiq, avec une possibilité d’utiliser la 24HD quasiment au niveau de ses cuisses. On n’a jamais été aussi près de l’expression « bureau virtuel »…

Lorsque nous avons reçu la Cintiq 24HD en test, notre première réaction fut : « Mon dieu, la tentation d’achat sera inévitable« . Nous avons affaire au haut de gamme absolue de la gamme de tablette graphique sur le marché, et comme on l’attend d’un point de vue de photographe, cela inclut des tas de choses.

…………………………

Les attentes :

  • Construction exemplaire, et conçue pour résister au temps
  • L’écran intégré précis et calibré correctement
  • La facilité d’accès aux touches de raccourcis qui se doivent d’être très présentes. Car vu la taille de la tablette, le clavier physique n’est pas une option confortable. (77cm de large et 46cm de haut !)
  • A propos du socle : Avoir une bonne position de travail, très confortable, pas en mode « dessin les bras en l’air », pour éviter le syndrome « dessin bras en l’air » qui fatigue très vite.
  • Et pour finir, une précision absolue.

…………………………

Impressions :

Après avoir souffert du dos pour extraire la bête de la boîte (29 kilos !) et l’avoir posée sur un bureau (solide), le premier constat est évident : « bel objet ! ». Le second arrive vite : « donc, cet objet prend la moitié dubureau », et puis « où va-t-on pouvoir poser le clavier, la souris »…
Cette approche total(itair)e d’une Cintiq peut être perçue comme  un départ plutôt négatif. Cependant, une fois l’outil branché, on se retrouve devant un objet englobant un espace de travail complet à lui tout seul : Écran / Souris / Clavier virtuel / + touches raccourcis. Donc, dans l’idéal, on se passe de tous les périphériques, et on ne pourrait qu’avoir besoin de la tablette, ainsi que de la tour. Plutôt tentant, non ?

Dans la réalité, nous possédons un très bon écran avec une dalle bien précise. Mais en testant la tablette, nous nous sommes rapidement rendu compte qu’il vaut mieux utiliser uniquement la Wacom en écran principal, et ne pas mettre d’écran secondaire. Sinon, les manipulations deviennent compliquées, vu les dimension de l’appareil.

Une fois l’espace de travail organisé pour et autour de l’objet, les touches raccourcis configurées, l’écran calibré, le travail commence facilement (sous photoshop) et  très rapidement. Le temps de réponse de la tablette est très bon. L’objet ne chauffe pas. L’écran est anti-reflet. On peut adapter la tablette à sa position de travail souhaitée de manière très aisée. Certains apprécieront de se retrouver en train de dessiner sur l’écran. En effet, il existe certaines personnes qui n’arrivent pas à prendre l’habitude des tablettes graphiques traditionnelles du fait qu’elles ne dessinent « pas directement » là où elles appuient avec le stylet.


Après 3 heures de retouche, ni notre dos ni nos yeux ne se plaignent. C’était une crainte, car lorsque l’on travaille proche de l’écran, les yeux ont tendance à se fatiguer très vite. Et sur ce produit, pas du tout, l’écran reste confortable visuellement même après plusieurs heures de travail. Contrairement à des idées reçues, lorsqu’on travaille la « main sur l’écran », on ne cache pas ce qu’on retouche.

La précision est exemplaire, la dalle réagit vite, et comme on est sur une énorme surface, on peut bien zoomer dans l’image et être très précis… Les gestes (re)deviennent vraiment très naturels, c’est l’avantage de travailler directement sur un écran. Avec le nombre de raccourcis présents sur la tablette on ne se retrouve pas dépourvu sans clavier physique, et au pire, le raccourci de « clavier virtuel » vous permet d’en faire apparaître un sur lequel vous pouvez « cliquer » sur les touches pour écrire.

…………………………

Pour conclure, nous trouvons le produit excellent : précis, ergonomique, beau, bien construit.

Le principal point noir se trouve plutôt autour du produit : il faut en effet réellement adapter son espace de travail en fonction, car ce n’est pas lui, vu ses dimensions gargantuesques, qui s’adaptera au classique « bureau de chez soi ». C’est une donnée à bien garder en compte si vous envisagez sérieusement cette tablette qui de plus, possède un côté « overkill » pour nous photographes. Au delà du confort d’utilisation, nous n’avons pas besoin d’autant de données et fonctions qu’un graphiste ou concepteur PAO.
Il existe des modèles plus modestes en terme de surface, comme la Cintiq 21″ qui se limite à 56 cm de large, et 10 kg, ou encore avec la Cintiq 12″ et ses 26 cm de large, et ses maigres 2 kg. Moins spectaculaires que la belle 24HD, mais peut-être moins totalitaires aussi !

…………………………

La Wacom Cintiq 24HD est disponible au tarif officiel de 2299, 90€ TTC

commentaires

Ajouter le vôtre
Avatar par défaut
DUPUY
Il y a 4 ans et 9 mois

Bonjour Ivan,

Merci pour votre avis.
Pouvez vous m’indiquer la différence entre la touch et la 24 hd classique s’il vous plait?Est il possible de vous poser d’autres questions sur la 24 touch dans la mesure ou je suis bien tenter d’en acheter une dans la mesure ou j’en ai assez de travailler avec une tablette basique.Merci!Hervé

Avatar par défaut
ivan Lienard
Il y a 5 ans et 9 mois

je l’emploie depuis un an , après 10 ans de tablette classique et de la 24 HD, la « touch » apporte énormément.
On peut dire que ma vie de dessinateur à changé.
Seul bémol, contrairement à la 24 HD, la HD touch, se griffe facilement avec les outils. Ce n’est pas vraiment gênant, dans la mesure ou écran allumé,, cela ne se voit pas vraiment, mais avec le temps…?
J’aimerais savoir si on sait remédier à cela en changeant le film qui couvre l’écran…si il y en a un.
sinon..exceptionnel…
j’ai solutionné le problème du clavier en faisant un montage, au dessus de l’écran.
si quelqu’un est intéressé par ce montage.?

Laissez un commentaire

Laissez un commentaire

Devenir Lenser