Login
Adresse email
Mot de passe
Confirmez votre Mot de passe

Lense

Lina Prokofieff revisite le clair-obscur

Lina Prokofieff expose sa série Possession jusqu’au 16 juin 2017 à l’Atelier Basfroi. Ses autoportraits regorgent de mystères autant que de symboles. Une personnalité à découvrir. (Photo d’ouverture : La Possédée – © Lina Prokofieff ) 

Organiques, intenses et instinctives. Les photographies de Lina Prokofieff sont aussi très personnelles. L’arrière petite fille du compositeur russe propose en 22 images une réinterprétation d’un sujet universel : la rupture amoureuse.

« L’ombre passe mais la lumière demeure.» Une citation qui résume parfaitement le projet de Lina, photographe autodidacte ayant appris la photo en pratiquant l’autoportrait. À ce sujet, elle nous confie : « L’autoportrait me pousse à me perfectionner et à être toujours créative ». Possession est une déclinaison mystérieuse de portraits parfois sombres et parfois très lumineux. À travers des femmes-symboles -La Sorcière, La Mariée ou encore L’Affranchie- Lina Prokofieff partage une vision possible de la renaissance : « Pour tourner la page, il fallait que je renaisse et que je me sépare de cette partie de moi qui a peut être été possédée un temps par un amour ».

L’Ecorchée © Lina Prokofieff

Un mélange des disciplines

Dans Possession, plusieurs dimensions artistiques se mêlent. Regarder ses clichés c’est comme assister à une performance tant elle questionne le mouvement. La mise en scène est primordiale dans son travail : « C’était agréable de préparer les séances car ce temps préparait à l’image », nous confie Lina Prokofieff. D’ailleurs, elle nous livre une anecdote au sujet de la confection du cœur visible sur la photo « L’Ecorchée » : «  j’ai fabriqué le cœur avec des roses séchées et trempées dans des fruits rouges vendus chez Picard ». La musique est une autre de ses sources d’inspiration si bien que c’est toujours en chanson qu’elle amorce son travail. Possession est par exemple née avec Radiohead et leur chanson Burn the Witch. À l’atelier Basfroi, le clair-obscur – très présent dans ses photographies – est accentué par l’éclairage et les techniques d’exposition. Les photos contrecollées et surélevées dans des caisses sont sublimées par un éclairage très précis. Le faisceau de lumière dirigé sur chacune de ses œuvres invite le spectateur à se plonger dans sa propre histoire.

© Lina Prokofieff
© Lina Prokofieff

Pour (re)découvrir le travail de Lina Prokofieff.

Infos pratiques

Atelier Basfroi
23, rue Basfroi
75 011 Paris
Du 10 juin au 16 juin 2017 – ouvert tous les jours de 12h à 20h00


En manque d’inspiration pour vos sorties ? Visitez l’Agenda de Lense.

commentaire

Ajouter le vôtre

Laissez un commentaire

Laissez un commentaire

Devenir Lenser
Vous aimez Lense ?
Désactivez votre bloqueur de publicité !

Espace annonceur