Login
Adresse email
Mot de passe
Confirmez votre Mot de passe

Lense

Pourquoi Instagram ne doit pas (trop) aller sur le web

En annonçant que les feeds utilisateurs devenaient consultable sur sa version Web, Instagram continue sa mue qui le fait sortir d’une expérience exclusivement mobile. Bonne nouvelle pour ses statistiques ? Oui… Tant qu’une certaine barrière n’est pas passée.

Car à notre sens, un site web trop développé pourrait sérieusement mettre en danger l’expérience Instagram. Explications.

…………………………

Si vous suivez avec nous l’actualité d’Instagram, vous aurez vu la direction principale qu’emprunte le réseau social : une ouverture vers le web. Alors que l’app était le porte étendard des réseaux 100% centrés sur un smartphone, ses principales nouveautés ont poussé vers une réelle présence via un site web consultable sur ordinateur. Voici une chronologie des évolutions :

  • Possibilité de liker une photo
  • Possibilité de commenter une photo
  • Possibilité de « follow » un membre
  • Profils webs disponibles en ligne
  • Feed utilisateur consultable

Il reste donc à Instagram web trois features manquantes pour proposer une expérience aussi complète que celle de l’app :

  • L’Activité (de vos following, notifications de likes, commentaires et nouveaux followers)
  • L’Inscription
  • La Publication

Si l’activité devrait logiquement suivre (elle reste une motivation forte pour consulter le site), l’interrogation reste entière à propos de l’Inscription et de la Publication, derniers bastions de l’app mobile. Kevin Syström a d’ailleurs précisé que la publication n’était pas au programme, pour conserver la philosophie « on the go » d’Instagram. Nous lui donnons raison, mais allons plus loin : une version web totalement fonctionnelle d’Instagram pour précipiter le réseau à sa perte.

…………………………

La boîte de Pandore

Le spam est bien évidemment le premier danger, notamment pour l’inscription. En limitant les ouvertures de compte à des plate-formes mobiles, Instagram a jusque là largement empêché la profusion de faux comptes, de bots et autres spams. Certains existent bien évidemment (quand ce ne sont pas des utilisateurs particulièrement pénibles), mais le phénomène reste très isolé comparé à d’autres.
En ouvrant l’Inscription au web, Instagram pourrait surtout ouvrir une boîte de Pandore qui lui apporterait moult utilisateurs inutiles, voire nuisibles.

image : Read Write

…………………………

Moins de photos, plus d’images

La Publication d’image relève du même soucis : il est facile de coder via des APIs ou des bidouilles des uploaders en masse d’image. Le réseau pourrait ainsi se retrouver saturé de publicités et spam en rien de temps. Mais c’est surtout la ligne éditoriale d’Instagram qui serait mise en danger. On l’a vu avec flickr ou plus récemment Pheed et Facebook : lorsque l’on peut envoyer en masse des images, on commence à envoyer tout et n’importe quoi. Screenshots, images du web, graphismes, back ups entiers de photos de vacances etc.

C’est évidemment possible de le faire via smartphone, mais nettement plus pénible et limité. La force d’Instagram ne réside pas tant dans ses filtres que dans l’homogénéité du contenu : une immense partie provient de l’appareil photo d’un smartphone. C’est ce terreau qui a fédéré plus de 100 millions d’utilisateurs.

L’un des problèmes de Flickr : on y poste tout et n’importe quoi

…………………………

Web vs. App

Instagram doit rester un réseau photo et non un réseau visuel, comme Tumblr peut l’être. Bien évidemment, il se vit et se consomme au mieux via un appareil mobile. Mais le besoin de multiplier la visibilité, l’audience et les interactions appelle forcément à une version web, hors de l’app mobile originelle. La question – ou plutôt notre crainte –  tient dans les possibles de ce site. Lui conférer tous les droits reviendrai à autoriser bien des excès et des contenus dénaturant l’expérience initiale.

Si l’équipe d’Instagram semble attachée à préserver ses racines, on espère que Facebook ne les poussera pas à booster leur chiffres en boostant via le web le nombre de comptes et de photos envoyées.
En 2010, le magazine Wired prophétisait la Mort du Web, notamment remplacé par les apps. En 2013, Instagram nous montre que le web peut aussi menacer la vie d’une app. L’équilibre web / app est actuellement presque parfait, espérons que cela restera en l’état le plus longtemps possible !

Instagram redesign, par Ben Dunn

…………………………

+ Plus d’articles sur Instagram

commentaires

Ajouter le vôtre
Il y a 2 ans et 11 mois

Avec Facebook qui reprends tous ces concepts et qui les ajoute à son réseau social, les Instagram and co peuvent se faire du soucis..

Il y a 3 ans et 1 mois

On verra ce que cela donne avec Facebook, mais il est clair que l’on tend de plus en plus vers Tumblr et c’est dommage…

Il y a 3 ans et 2 mois

Effectivement je sais pas trop ce que veux faire instagram je pense qu’il y aura mieux prochainement

Il y a 3 ans et 2 mois

Oui je suis d’accord avec toi dans tout ce que j’ai dit sur Instagram .. mais je ne vois pas qui pourrait gagner pour Facebook, mais peut-être Google+ à apparemment que Google Pay It Forward avec toute leur force .. mais Facebook reste insaisissable eux … Je vous remercie.

Il y a 3 ans et 9 mois

@Tanned : c’est vrai que d’un côté tu as raison, ce qui fait le succès d’une application web est sa simplicité.

Mais je pense que ce principe là a sa limite dans le temps. En effet, si une application fait toujours la même chose et ne propose aucune évolution, c’est une application web considérée comme morte.

Il y a 4 ans

Je suis tout à fait d’accord avec vous, à force de vouloir faire du profit et attirer du monde, leur offre ne rime plus à grand chose malheuresement et ils oublient ce qui a fait leur succès : la simplicité !

Il y a 4 ans et 4 mois

Il leur reste un certain nombre d’utilisateurs de plateformes mobiles à atteindre (notamment sous Windows Phone) avant de franchir les dernières étapes vers une expérience web.
L’évolution d’Instagram va pourtant vers le web, alors que le mobile était le vrai argument du réseau. C’est dommage qu’ils décident de mettre (petit à petit) ça de côté.

Avatar par défaut
Patator
Il y a 4 ans et 4 mois

Pourquoi cet article quand justement dans son post Instagram dit bien qu’ils ne veulent surtout pas que l’on puisse poster depuis un site Web, comme tu le rappelles ?

Il y a 4 ans et 4 mois

Systrom reste assez flou sur plusieurs points :

– il ne refuse pas catégoriquement l’upload
– il ne parle pas de ne pas amener les inscriptions via web dans le futur
– maintenant qu’il fait partie d’une groupe côté en bourse qui a désespérément besoin de rassurer ses investisseurs, la pression pour « gonfler » les chiffres sera chaque jour plus forte.

Cela laisse beaucoup de zones de flou, surtout quand le produit lui-même n’a pas beaucoup évolué… On sent que le focus se fait beaucoup en direction du web, je trouve.

Il y a 4 ans et 4 mois

S’ils ouvrent toutes les interactions (et leur API) au web, c’est le début du n’importe quoi, à mon avis.

Laissez un commentaire

Laissez un commentaire

Devenir Lenser
Vous aimez Lense ?
Désactivez votre bloqueur de publicité !

Espace annonceur