Login
Adresse email
Mot de passe
Confirmez votre Mot de passe

Lense

Sony Alpha 9 (A9) : l’hybride de la démesure

Sony profite de ses Sony World Photography Awards pour dévoiler l’Alpha 9. L’A9, nouvel hybride haut de gamme plein format, s’adresse clairement aux professionnels et vient chasser sur les terres des Canon 1D X Mark II et Nikon 5D. Retour sur cette annonce.

Hier nous vous présentions rapidement le Sony A9. Le nouvel hybride haut de gamme plein format que le constructeur japonais présentait en marge des SWPA. Aujourd’hui Lense revient sur cette annonce pour vous faire une présentation plus détaillée de cet appareil hors norme. Il est clair qu’avec l’arrivée de l’Alpha 9, Canon et Nikon ont du soucis à se faire.

Capteur plein format Exmor « Stacked »

Pour son A9, Sony n’entre pas dans la course aux mégapixels. Le constructeur choisit la « modeste » mais suffisante définition de 24 millions de pixels et prend la voie de la vitesse. Un capteur entièrement nouveau, spécialement développé pour le boîtier. Il s’agit ainsi du premier capteur plein format Exmor RS rétroéclairé (BSI – Back Side Illuminated) « Stacked » (le S du RS qui veut littéralement dire : empilé). Ce terme désigne une technologie qui consiste à intégrer directement de la mémoire sur le capteur pour accélérer le processus d’enregistrement. La technologie n’est pas en soit nouvelle, Sony l’a déjà utilisée sur ses compacts experts RX100 IV et RX100 V. Mais c’est la première fois qu’elle fait son apparition sur un grand capteur.

Cette technologie Stacked (empilée) est une conception de capteur qui intègre dans un même corps la surface photosensible (1), le circuit électronique (2) et la mémoire (3).

Pour traiter les informations issues de ce tout nouveau capteur 24×36, Sony a aussi fait évoluer son processeur de traitement d’image. C’est un Bionz X qui équipe l’A9. Un binôme qui permet à l’appareil photo hybride de Sony d’atteindre une cadence de prise de vue de 20 images par seconde ! Un rythme très élevé qui peut être maintenu sur une séquence de 241 clichés RAW (compressés) et 362 images JPEG. Sony vise clairement les professionnels de la photographie de sport.

La sensibilité couvre la plage 100 – 51 200 ISO mais peut être étendue de 50 à 204 800 ISO. La vitesse de déclenchement peut descendre jusqu’à 1/32 000 s (en mode S et M). Le Sony A9 embarque aussi un obturateur électronique pour un fonctionnement totalement silencieux.

693 points AF

Pas d’appareil pro sans un système AF qui tient la route. Là aussi Sony a sorti le grand jeu avec un système AF hybride qui exploite 693 collimateurs en détection de phase couvrant 93% de la zone de l’image. Sony annonce des performances d’AF environ 25% plus rapide que celles du système de l’A7R II. Le constructeur promet ainsi un AF rapide et précis avec un suivi difficile à prendre en faille avec la technologie d’AF prédictif 4D Focus.

5 Axes

Pas nouveau, mais difficile d’imaginer le nouvel appareil photo haut de gamme de Sony sans la stabilisation 5 axes qui s’est généralisée sur ses derniers APN. Elle est bien présente sur l’A9.

Visée sans voile noir et écran tactile

Pour la visée, le Sony A9 exploite un viseur électronique et un écran LCD. La dalle OLED du viseur offre une définition de 3 686 400 points avec une couverture de 100% et grossissement de 0,78x. Le taux de rafraichissement est annoncé à 120 i/s. Mais Sony annonce une visée sans « voile noir ». Sony promet à l’utilisateur de l’A9 une visée continue et permanente sans perte. A suivre !

Le dos du boîtier héberge un écran LCD de 3 pouces de diagonale (environ 7,62 cm) d’une définition de 1 440 000 points. Un écran articulé (90° et 45°) et tactile !

Vidéo 4K / Ultra HD

Le Sony A9 filme en Ultra HD / 4K (3 840 x 2 160 pixels – 25 i/s – 100 Mbps) sans recadrage en utilisant la totalité de la surface du capteur. Pour cela, le boîtier procède par regroupement de pixels.

Autonomie doublée et grip

Le Sony A9 exploite une nouvelle batterie (NP-FZ100) dont la capacité a été doublé par rapport aux modèles précédents. Cela laisse donc envisager une autonomie également multipliée par deux.

Un grip embarquant deux batteries fait également son apparition pour l’A9.

Conception, ergonomie et connectique

Boîtier pro, le Sony A9 bénéficie d’une conception en alliage de magnésium tropicalisée. Il doit résister à la poussière et aux projections d’eau.

Par rapport au A7, l’ergonomie évolue. Le dessus de l’appareil accueille une molette pour sélectionner le mode d’entrainement. Sa fonction est doublée, puisqu’elle permet aussi de choisir le mode AF.

Le dos du A9 voit apparaître un joystick de navigation. Pour le reste on retrouve la roue codeuse et les deux molettes avant et arrière de navigation/réglages.

Le Sony A9 offre entrée et sortie audio au format mini jack, une sortie HDMI, une prise micro USB et un port Ethernet. Ce de dernier est très prisée des photographes pro afin de pouvoir transférer rapidement un grand nombre de clichés.

Le prix  !

Sony annonce l’arrivée de l’A9 (Alpha 9) pour le mois de juin 2017 à un tarif de 5 300 euros, boîtier nu.

Source : Sony

commentaire

Ajouter le vôtre
Il y a 3 mois et 4 semaines

Il est super cher … mais il vaux son prix !

Laissez un commentaire

Laissez un commentaire

Devenir Lenser
Vous aimez Lense ?
Désactivez votre bloqueur de publicité !

Espace annonceur