Login
Adresse email
Mot de passe
Confirmez votre Mot de passe

Lense

Hot Spot Ailleurs: Balade au Patershol

Nos derniers spots hors Paris étaient plutôt dans le sudouest, on va donc renverser la vapeur et remonter bien plus au nord!

Si vous aimez les vieilles briques, les ruelles tortueuses et les canaux embrumés, allez faire un petit tour en Belgique, plus précisément à Gand (ou Gent pour les flamands).

…………………………

Aujourd’hui: Le quartier Patershol – Gand/Gent – Belgique

…………………………

Où c’est? Comment on y va?

Gand se situe dans le nord de la Belgique, en Flandre, entre Bruges et Anvers. Moins connue que ces deux dernières, la ville n’en est pas moins un des premiers centres urbains du pays et héberge une communauté étudiante très importante. Pour vous y rendre, facile, prenez l’autoroute et suivez les panneaux indiquant Gand ou Gent. C’est à un peu moins de 3h de Paris.

 

Une fois dans la ville, il ne sera pas très dur de trouver le centre historique, garez vous et continuez à pied. Cherchez la cathédrale ou le beffroi et marchez jusqu’à Grasleie, la promenade bordant la Leie (la Lys en français). A la rivière, prenez à droite et longez. Devant le Groetenmarkt, traversez et entrez dans les petites ruelles, vous êtes à Patershol!

…………………………

Comment c’est? Pour photographier quoi?

On parle souvent de Bruges comme étant la Venise du nord. Pourtant, Gand n’a pas grand chose à lui envier si ce n’est le nombre de touristes. Je ne vous parlerai pas des canaux aujourd’hui mais ils valent le détour. Pour le moment, concentrons nous plutôt sur le quartier du Patershol.

La zone date environ du XIIIème et a été, pendant des siècles, un quartier résidentiel opulent appartenant d’abord aux comtes de Flandre. Les années passant, se succèdent nombre d’habitants, principalement des notables, médecins, prêtres, juges, etc… Au XIXème les ouvriers commencent à y prendre résidence, on dit même que Jack l’éventreur passait parfois dans le coin. Les maisons sont ensuite désertées, la population partant vivre principalement à l’extérieur de la ville. Le Patershol reste alors quasiment abandonné.

Dans les années 70, un projet de parking menace de voir le jour et de raser les vieilles demeures. Heureusement, une fondation s’organise pour protéger le lieu qui est maintenant intouchable, les bâtiments devant garder le même style à fins de conservation. Aujourd’hui la zone accueille nombre de petits restaurants intimistes et d’appartements rénovés.

…………………………

Ce contexte établi, je pense que vous avez déjà compris que le Patershol est idéal pour réaliser des photos de rues souvent hors du temps. Autant l’ambiance de jour est enjouée et bohème , moyennant un rayon de soleil, autant les jours grisâtres et les nuits brumeuses donnent une impression angoissante et particulièrement inquiétante.

La Lys toute proche implique d’ailleurs souvent la présence de brouillard dans les ruelles étroites où dorment sans bruit les vélos garés par les habitants ou les clients de restaurants.

Si vous vous sentez l’âme d’un détective privé à la recherche de Jack, faite la route, ça vaut vraiment le coup, surtout en arrosant la session photo de bonnes bières belges!

…………………………

PS: dans un genre proche, un des tous premiers Hot Spot parisiens de Garko pour les Lensers arrivés plus récemment.

commentaire

Ajouter le vôtre
Il y a 12 ans et 8 mois

Le vieille ville est très jolie également
Ma contribution sur Gand :
http://www.flickr.com/photos/fabrys/4511068718/in/photostream/lightbox/

Laissez un commentaire

Laissez un commentaire

Devenir Lenser