Login
Adresse email
Mot de passe
Confirmez votre Mot de passe

Lense

Dans l’objectif de … Mathieu Lesavre

Comme vous le savez, je suis très sensible au moyen format; Je vais ainsi vous présenter une partie du travail argentique de Mathieu Lesavre.

Le moyen format est si intéressant à traiter. C’est pourquoi, vous retrouverez une sélection du Photographe et quelques unes ajoutées par moi-même qui méritaient d’être vues; Des clichés de la vie de tous les jours, des choses simples et porteuses d’histoire, des souvenirs d’enfance, de vacance. C’est voilé et léger, c’est doux et coloré. C’est en noir et blanc, parfois même avec des enfants …

Je vous laisse apprécier son travail ainsi que ses mots.



La photographie de l’emballage Kinder résume bien ce qui m’inspire. Une fin de repas, tout est débarrassé, l’emballage est resté là. L’oeuf a disparu, c’est mon enfance et la sienne qui défile. Peut-être un peu la tienne aussi ? On amorce un cycle, la photographie le fige.

[+]

– Interview –

Bonjour Mathieu et merci de m’accorder quelques minutes …

Bonjour Ophelie, merci pour ces quelques questions.

D’où vient cette passion pour la photographie?

J’en ai toujours fait un peu.
Sans faire exception à la règle, notre génération est très exposée aux images. L’envie de participer à la fête est venue assez naturellement. J’ai toujours dessiné. Je suis passé par la case graffiti pendant près de dix ans. Je suis architecte de formation et graphiste 3D de profession. Je fais des photos pendant mon temps libre – quand j’en trouve ! –

Ta démarche?

Elle est plutôt lente et je préfèrerai que mes photos parlent d’elles-mêmes. Néanmoins je pense que la catachrèse est une figure de rhétorique qui se prête bien à ce que je cherche à photographier. On en emploie régulièrement dans le langage comme ‘boire un verre’ ou ‘les pieds de la table’. On pourrait aisément en faire une transcription surréaliste. Je le fais le plus froidement possible. Je mesure, je cadre, je déclenche et je ne touche à rien de ce que je photographie. Le monde tel qu’il m’est donné.

Peux-tu nous parler de ton matériel photo?

Plutôt du moyen format et que des focales fixes. En correspondance avec ta question précédente, pas de grand angle. Je m’approche ou je recule car je suis bien incapable de faire un cadrage avec un zoom. J’ai plein de boîtiers mais ça n’a aucune importance à mes yeux. Hiromix a tenu son journal photographique avec un compact Konica vraiment basique. Le résultat est sublime.

J’ai commencé avec un Nikon F301 que j’ai acheté à un ami et que je possède encore. J’ai ensuite eu un Rolleiflex 3.5, un Pentacon Six, un Plaubel Makina 67 et dernièrement un Pentax 67. Mes appareils sont tous d’occasion. Ils ont tous eu une histoire avant moi. Je les apprécie tous même si j’ai un faible pour le Pentacon six et le 180 mm. Mais c’est aussi le moins fiable de tous mes appareils, il faut le temps de l’apprivoiser ! Pour ceux qui lisent l’anglais, je recommande le site de Trevor Reginald Allin qui est très complet. (pentaconsix.com)

Pour le digital, j’ai également un 5D mais que j’utilise occasionnellement. Je ne suis pas très à l’aise avec le numérique. Au delà d’un problème de support, c’est la pratique même de la photographie que je trouve modifiée. Je ne suis pas fait pour ça. Que ce soit pour la musique ou l’image, c’est ma manière de résister à une surenchère qui ne me convient pas. Je scanne les négatifs et je joue sur les courbes. Je n’ai pas le temps ni l’envie pour les retouches. Mais il faut faire comme on veut.

Quelles sont tes inspirations?

Tout. La photographie de l’emballage Kinder résume bien ce qui m’inspire. Une fin de repas, tout est débarrassé, l’emballage est resté là. L’oeuf a disparu, c’est mon enfance et la sienne qui défile. Peut-être un peu la tienne aussi ? On amorce un cycle, la photographie le fige.

Quels sont tes modèles dans le milieu de la Photographie?

Il y a tellement de photographes qui me touchent beaucoup alors que je ne me sens pas forcément dans la même direction, par manque d’expérience sans doute ou par choix j’espère.

Saul Leiter et Takashi Homma sont les deux qui m’ont le plus marqué récemment.
Luigi Ghirri aussi m’a fait tomber de ma chaise il y a pas mal de temps déjà.
Bruce Davidson, Hiroshi Sugimoto, Thomas Ruff, René Burri
La liste est loin d’être exhaustive, et c’est ce qui est magique.

Pour la mode (même si ça me gonfle, la mode) il y a Juergen Teller, Glen Luchford<:A> ou encore les français Christophe Rihet ou Constant Anée (Ce dernier est un ovni !).

Sur Flickr : Chillhiro, Jaxting, Patrick Joust, Memetic, Juan Ospina, Raffee ou Velco parmi tant d’autres très talentueux.

Mathieu Lesavre, en 5 mots, ça donne? :]

Puligny, Kim Brothers, Daeji, Paris, Charles Wright.

Lien

FlickR

commentaires

Ajouter le vôtre
Il y a 15 ans et 1 mois

Pareil : je trouve ses images vraiment très sympa.

Il y a 15 ans et 2 mois

J’aime beaucoup !

Il y a 15 ans et 2 mois

c’est calme, reposant, (le linge sur la corde j’adore. le kinder aussi ! C’était quoi la surprise ?) Merci pour la (les) découvertes !

Il y a 15 ans et 2 mois

Très chouette.

Il y a 15 ans et 2 mois

Rhoo, j’aime beaucoup tiens. Ca faisait longtemps.

Avatar par défaut
jelly
Il y a 15 ans et 2 mois

Une très belle démarche, des propos censés, des modèles de photographes bien class, du très beau boulot et en argentique! (enfin un gros amoureux du vrai grain! youpi!) bah y’a tout quoi! C’est de la très bonne photo. Toutes ces ambiances qui touchent le vrai de la vie avec ce côté onirique super plaisant.
Belle découverte, merci et bonne suite à cet Oeil!

Il y a 15 ans et 2 mois

Je suis vraiment fan de ce qu’il fait.
Du super boulot.

Laissez un commentaire

Laissez un commentaire

Devenir Lenser