Login
Adresse email
Mot de passe
Confirmez votre Mot de passe

Lense

Lytro Illum : l’appareil professionnel pour relancer le plénoptique

A la surprise générale, Lytro vient de sortir un second appareil photo doté de la fameuse technologie plénoptique, permettant de changer à l’envie la zone de netteté. Après un premier essai décevant, cet Illum pourra-t-il changer la donne – et crédibiliser cette approche singulière ?

…………………………

– Le Pitch :

Deux ans après la Lightfield camera, la jeune compagnie Lytro vient d’annoncer un modèle plus professionnel, basé sur sa technologie plénoptique. Petit rappel de cette technologie très spéciale : constituée de plusieurs microlentilles, un appareil photo plénotique enregistre plusieurs rayons de lumière issus d’une scène, au lieu de simplement déposer de la lumière sur un capteur de manière linéaire pour créer une image place.

Le résultat, après moulinage, donne une image dont on peut changer la zone de netteté à l’envie, comme sur l’exemple suivant :

Vous aurez noté que les possibilités se sont désormais enrichies : en plus de choisir la zone de mise au point, on peut également zoomer dans l’image et obtenir un léger effet 3D, ce que Lytro appelle « Living Picture ».

Après un premier essai très orienté vers le grand public, la jeune compagnie vient d’annoncer Illum, leur appareil pro. Ce dernier abandonne le design minimaliste, pour plus se rapproche d’un bridge, avec des caractéristiques étonnantes, liées aux propriétés même du plénoptique.

Le capteur grandit d’1/3 de pouce à 1 pouce (comme sur un Nikon 1 ou un Sony RX100). Sur ce dernier se déposent l’équivalent de 40 MegaRay de résolution angulaire, soit 4 MegaPixels de résolution plane. L’optique s’étend quand à elle entre 30 et 250mm, le tout avec une ouverture constante de f/2.0 et des capacités de Macro avec un rapport de grossissement atteignant les 1:3.


Retour sur l’ergonomie : avec une poignée traditionnelle, des contrôles manuels et un encombrement certain (86mm x 145mm x 166mm pour 940gr), Illum vise clairement les photographes avancées. Son écran 4 pouces orientable affiche une partie logicielle offrant une retouche en temps réel, le tout tournant via Android et un processeur Snapdragon de Qualcomm.

…………………………

– A retenir :

 

  • Technologie plénoptique
  • Capteur 1 pouce 4MP, 40MR
  • Optique 30-250mm f/2.0 Macro
  • Système Android

…………………………

– Nos premiers avis :

Alors que revoici Lytro : la compagnie qui avait fait grand bruit avec son sa technologie et avait également déçu avec son premier appareil. Leur petit compact offrait une image de très pauvre qualité et son capteur très réduit n’offrait pas assez de jeu pour changer la zone de netteté de manière évidente. Nous étions ressorti de nos essais avec un sentiment de douche froide.

Il n’empêche, l’idée a marqué. Depuis, ce sont Nokia, HTC, Google et de nombreuses start-ups qui proposent de changer à volonté la zone de netteté d’une photo. Le plus souvent grâce à des artifices logiciels. Entre-temps, Lytro a préparé sa seconde frappe, aujourd’hui dévoilée.

Sur le papier, l’Illum semble bien mieux né. Malgré un encombrement certain à l’opposé du premier modèle, l’appareil semble mieux tenir les promesses originelles de la technologie plénoptique : changer de zone de mise au point à l’envie, avec des premiers résultats spectaculaires :

L’image en elle-même se montre désormais suffisante au niveau qualitatif (sans être un foudre de guerre) et les effets de mise au point et de rotation plaisent au premier abord.

Mais Illum ne changera pas la donne, selon nous. Le problème principal de la technologie plénoptique ne tient pas tant à la qualité des images qu’à l’avancée elle même : changer la zone de mise au point peut vous sauver une photo loupée, mais hors de cet usage photo (nous continuons de nourrir plus d’espoir pour la vidéo), on reste dans le gimmick, rien de plus.
S’il est amusant de cliquer et de bouger une image, on restera voudra ensuite se concentrer sur une image pour elle-même, pas ses artifices.

(crédit photo : The Verge)

Nous attendons donc de voir ce que la cible d’Illum, à savoir les professionnels et les passionnés, pourra produire avec cette technologie. Nous sommes certains que de bonnes surprises arriveront, mais nous doutons qu’une révolution suivra.

…………………………

– Tarif et disponibilité du Lytro Illum :

La Lytro Illum sera disponible au mois de Juillet au tarif de 1599$

1499$ en précommande, 1299$ pour les propriétaires d’une Lytro Lightfield Camera

…………………………

– Images haute résolution du Lytro Illum :


…………………………

+ Retrouvez toutes les spécifications les avis du Lytro Illum dans le Wiki Lense

commentaires

Ajouter le vôtre
Il y a 9 ans et 6 mois

L’appareil est super prometteur, même si je ne l’achèterai pas car le nombre de pixels n’est pas suffisant pour moi, par contre, j’ai comme l’impression que d’ici 2 ou 3 générations, un Lytro remplacera mon Canon 5D 😉

Il y a 9 ans et 7 mois

Une avancée technologique indéniable et un look qui ne laisse pas indifférent. J’étais tenté de me laisser séduire par cet outil pouvant ouvrir à de nouvelles perspectives de rendus photos. L’idée est très seduisante.
Et puis l’impact client aurait été genial.
Après avoir lu beaucoup d’articles, avoir visualisé des tutos en tous genres, et relevé beaucoup de critiques enthousiastes ou décrédibilisantes, je trouve que le ratio technologie/prix est disproportionné. L’enthousiasme du début semble difficile à conserver sur le long terme. A ce prix-là, autant investir dans un reflex de marque et gérer soit-même le réglage de profondeur de champ 😉

Il y a 10 ans

Je trouve dommage que Lytro tente une nouvelle fois de sortir un appareil plutôt que de réaliser une techno qui puisses’adapter sur les reflex…

Il y a 10 ans

Moi je le trouve plutôt classe niveau design : On reste sur la sobriété en gagnant une gueule d’appareil photo plus classique. En revanche, je trouve que leur stratégie est risqué : 1 500$ pour un appareil ‘ gadget ‘ qui d’après moi séduirais plus les curieux et collectionneurs qui ne voudrons surement pas dépenser autant.

Avatar par défaut
Benjamin
Il y a 10 ans et 1 mois

Aucun mot sur le design de l’appareil, qui a vraiment de la gueule je trouve !

Il y a 10 ans et 1 mois

Alors j’allais dire l’inverse, mais comme c’est très subjectif sur le coup, j’ai préféré laisser ce point de côté 😉

Laissez un commentaire

Laissez un commentaire

Devenir Lenser