Login
Adresse email
Mot de passe
Confirmez votre Mot de passe

Lense

34e édition de Visa pour l’Image : le photojournalisme entre Paris et Perpignan

La 34e édition de Visa pour l’Image approche à grands pas : du 27 août au 11 septembre, le festival de photojournalisme le plus attendu se tiendra entre Perpignan et Paris. Cette année, l’accent est mis sur différentes formes de reportages en zone de guerre. (Photo d’ouverture : © Paolo Woods & Arnaud Robert)

Du 27 août au 11 septembre se déroulera à Perpignan la 34e édition du festival international de photojournalisme Visa pour l’Image. Dans une année géopolitique complexe, avec le retour de la guerre en Europe, le festival entend mener une réflexion sur les conflits internationaux en faisant la part belle au reportage. Des photojournalistes et leurs images seront comme d’habitude exposés dans différents lieux de la ville de Perpignan et raconteront au public, en noir et blanc comme en couleur, des histoires de vies d’ailleurs et d’horizons différents. Pour la cinquième fois et à l’occasion de la 34e édition du festival, La Villette a décidé de tendre un pont entre Perpignan et Paris et d’offrir au public parisien la possibilité de s’immerger, à son tour, dans l’actualité du monde. Ainsi, dans la Grande Halle, une sélection de reportages sera projetée sur un écran géant au cours de deux séances présentées par Jean-François Leroy et Pauline Cazaubon, l’une le vendredi 23 septembre 2022 à 20h et l’autre le samedi 24 septembre 2022 à 20h.

© George Steinmetz

Selon les mots du directeur du vestival, Jean-François Leroy, cette édition se donne pour objectif de porter un regard exhaustif sur les conflits majeurs qui agitent notre monde contemporain, sans focaliser l’attention uniquement sur la guerre en Ukraine, événement choquant et si proche de notre regard occidental. Bien que depuis 2014 avec l’annexion de la Crimée par la Russie, vingt journalistes aient été assassinés en Ukraine, les photojournalistes sont en danger dans plusieurs régions du monde. Toutes celles où la liberté d’informer est interdite et entravée violemment. Loin des projecteurs de l’actualité, ils sont une dizaine à avoir été tués au Mexique depuis le 1er janvier dernier. Et n’oublions pas Shireen Abu Akleh, morte d’une balle dans la tête tirée, il semblerait, par des militaires israéliens.

Alors que les images de l’année dernière des afghans fuyants Kaboul en s’amassant sur le tarmac de l’aéroport semblent si lointaines, Jean-François Leroy rappelle l’importance de ne pas suivre le volatile calendrier des médias pour mettre tous les conflits sous les réflecteurs, d’autant plus quand le grand public semble les oublier.

Cette 34e édition de Visa pour l’Image mettra particulièrement à l’honneur les membres de l’équipe d’investigation visuelle du New York Times, qui en Ukraine, sur le terrain, ont poussé les méthodes d’investigation de la profession encore plus loin. En collaboration avec leurs journalistes sur le terrain, ce sont eux qui ont su produire, tout en étant à plusieurs milliers de kilomètres de Kiev, la preuve imparable pour désarmer les fake news russes sur les exactions de Boutcha. Ils ont aussi prouvé que les exactions se produisaient des deux côtés, en filmant l’exécution d’un soldat russe par des militaires ukrainiens. La vidéo occupera donc une place particulière dans cette édition, qui s’intéresse tant au contenus qu’aux nouvelles pratiques et technologies.

© Françoise Huguier / Agence VU’

Le Président de l’Association Visa pour l’Image – Perpignan, Renaud Donnedieu de Vabres, salue aussi le courage physique et mental des photojournalistes, leur obstination dans la recherche permanente des faits et des preuves. Il les définit de « soldats de la paix » : « Tous les nombreux autres théâtres de violences et d’atrocités nous rappellent souvent brutalement combien le photojournalisme est un étendard pour les droits de l’homme, pour la dénonciation des crimes de guerre, pour le droit à une information libre et exigeante, pour le débat démocratique. »

En parallèle du festival à Perpignan, du 27 août au 11 septembre, et des projections à la Villette, une exposition en plein air aura également lieu dans le parc parisien du 15 au 30 septembre. Retrouvez le programme complet sur le site de Visa pour l’Image.

Source : Visa pour l’Image 


commentaire

Ajouter le vôtre
Il y a 1 mois et 1 semaine

Manteau Chauffant Magasin en ligne : https://www.manteauchauffant.fr/

Laissez un commentaire

Laissez un commentaire

Devenir Lenser