Login
Adresse email
Mot de passe
Confirmez votre Mot de passe

Lense

Antoine Lecharny remporte le tremplin jeunes talents du festival Planches Contact

Cette année le tremplin Jeunes Talents du Festival Planches Contact a récompensé Antoine Lecharny pour sa série sur le voyage en train entre Paris et Deauville. Les expositions sont ouvertes jusqu’au 2 janvier 2022. (Photo d’ouverture : © Antoine Lecharny)

Alors qu’il était résident au festival Planches Contact, le photographe Antoine Lacharny a décidé de consacrer son travail au trajet en train entre Paris et Deauville, où le festival al lieu. Fréquenté par des touristes, des étudiants, des résidents, des vieux et des jeunes, ce train est rempli d’histoires. L’artiste plasticien et photographe a décidé alors d’immortaliser les paysages, leurs nuances, le mouvement fascinant du train, les couleurs de la Normandie. Une esthétique paysagère avec des motifs récurrents, comme le visiteur peut le constater en se promenant dans son exposition aux Franciscaines.

© Antoine Lecharny

« Je voulais faire un travail à huis clos, mais en même temps dans un lieu ouvert sur l’extérieur pour être dans l’observation du détail » commente-t-il. Le jeune photographe, originaire de la région, dédie son projet à ses grands-parents qui avaient une maison dans le pays d’Auge et à son grand-père en particulier : c’était en effet lui qui venait le chercher à la gare au terme de ces déplacements en train.

De nuit, de jour, Antoine Lecharny dresse un portrait de ce trajet ponctué d’apparitions et de visages. Lecharny est né en 1995 et à vingt ans il s’est déjà distingué pour son projet sur les familles rom de Deva en Transylvanie, avec qui il a partagé son quotidien pendant la réalisation de la série. À leurs côtés, il cherche à saisir les liens qui unissent ces familles entre elles et leur relation à un environnement souvent hostile. Ce travail, primé lors du Grand Prix Paris Match du Photoreportage étudiant, a été présenté à l’Hôtel de Ville de Paris en 2019.

© Antoine Lecharny

Le jury présidé par Sarah Moon avait sélectionné quatre photographes résidents pour ce tremplin : Teo Becher, Céline Croze, Antoine Lecharny et Alisa Martynova. Lecharny a été choisi pour sa maîtrise du noir et blanc et des nuances en photographie, pour son sens de la narration, le lien charnel avec son territoire. L’exposition des quatre résidents est visible jusqu’au 2 janvier aux Franciscaines de Deauville.

Suivre le photographe sur les réseaux :
Site
Instagram

Source : InDeauville


commentaire

Ajouter le vôtre
Il y a 1 an

Some of them will surely forget another god gifts which god has gifted us so that we can live our life and make it much easier and you know the best gift among of them is woman. http://www.gurgaondivas.com/

Laissez un commentaire

Laissez un commentaire

Devenir Lenser