Login
Adresse email
Mot de passe
Confirmez votre Mot de passe

Lense

Fujifilm X-T30 : « The Little Giant »

Le Fujifilm X-T30 est maintenant officiel. Le successeur du X-T20, modèle le plus vendu par Fuji, vise toujours une large cible d’utilisateurs, mais bien sûr avec quelques nouveaux atouts par rapport à son prédécesseur.

Le X-T20 est le boîtier qui a été le plus vendu par Fujifilm au niveau mondial. Son succès, il le doit à des prestations similaires presque en tout point au X-T2, notamment avec une qualité d’image identique, le tout à prix très attractif.

Fujifilm compte-t-il réutiliser cette formule à succès avec le X-T30  ?

Nouveau capteur X-Trans 26 mégapixels, et X processor 4

Le tout nouveau capteur du X-T30 est bien le celui qui équipe son grand frère X-T3. Il s’agit du nouveau capteur 23,5 × 15,6 mm APS-C X-Trans CMOS de génération 4, et ses 26,1 millions de pixels effectifs.

Le X Processor 4 est lui aussi le même que celui du Fujifilm X-T3, et propose des performances en nette hausse. Si le X Processor 3 était 7x plus rapide que le premier modèle, le X processor 4 se veut lui 20x plus rapide.

Le X-T30 propose exactement la même qualité d’image que le modèle X-T3.

Viseur et écran

L’écran du X-T30 est le même écran couleur LCD que celui du X-T3, avec une taille de 3 pouces en ratio 4:3, et une définition de 1,04 million de points, pour une couverture de 100%. Il est orientable horizontalement, mais contrairement au X-T3, il ne l’est pas verticalement. 

Au niveau du viseur électronique, on trouve par contre de vraies différences entre les deux appareils. Le X-T30 embarque un viseur couleur OLED de 0,39 pouces d’une définition d’environ 2,36 millions de points. Il couvre 100% du champ. Ce sont donc les caractéristiques du viseur du…X-T20, en dehors d’une luminosité revue à la hausse (800 cd/㎡ contre 500 cd /㎡) et une cadence d’image permettant un affichage plus fluide jusqu’à 100 images par seconde (en mode boost).

Mais le viseur du X-T3 est d’une autre catégorie. Le grand frère embarque en effet un viseur plus grand, de 0,5 pouces, pour 3,69 millions de points. Le confort est donc supérieur sur le X-T3.

Ergonomie : un joystick fait son apparition

C’était une des seules critiques faites au X-T20 : l’absence de joystick. S’il fallait bien justifier de certaines différences entre le X-T20 et le X-T2, il semble que Fujifilm ait entendu ses utilisateurs et choisi de finalement changer d’approche sur ce point.

Le joystick fait donc son apparition sur le X-T30, et Il sera donc beaucoup plus facile de déplacer ses points autofocus. Il n’est d’ailleurs pas limité à cet usage, et permet de modifier l’ensemble des réglages de manière plus intuitive.

D’autres petites améliorations ergonomiques font leur apparition et sont bienvenues. La prise en mains est a priori facilitée par une meilleure ergonomie au niveau du pouce. Le X-T30 semble ainsi corriger le petit défaut du X-T20 dans ce domaine.

Autofocus : mieux que le X-T3 pour l’instant

Grâce aux 2,16 millions de pixels à détection de phase présents sur le capteur X-Trans de 4ème génération (environ 4 fois plus que sur le X-Trans III), les capacités en termes d’autofocus sont largement améliorées. Fujifilm annonce une augmentation de la vitesse de mise au point de 150%.

Ces pixels à détection de phase sont désormais répartis sur 100% de la surface du capteur. Les performances sont améliorées, notamment en basse lumière où la mise au point pourra s’effectuer jusqu’à -3EV. C’est une évolution notable par rapport à la précédente génération où la limite inférieure de fonctionnement de l’AF à corrélation de phase se situait à +0,5EV.

Les derniers algorithmes autofocus de Fujifilm

Le X-T30 se permet même de faire (temporairement) mieux que le X-T3 sur certains points. Equipé des derniers algorithmes de Fujifilm, il promet des performances inédites en termes de mise au point sur le visage et sur l’œil. Un visage plus éloigné pourra désormais être suivi plus facilement. Jusqu’ici, un visage devait représenter au moins 10 % de la hauteur de l’image. Ce chiffre passe désormais à 7 %, une différence bien plus importante qu’il n’y paraît.

L’exposition est aussi beaucoup plus stable avec ces modes autofocus. L’algorithme prend désormais en compte des éléments environnants pour réaliser son exposition, comme la couleur des cheveux.

Enfin, il est maintenant possible de choisir un visage sur lequel effectuer le suivi. Il suffit pour cela de toucher l’écran ou d’utiliser le tout nouveau joystick dont est équipé le X-T30.

Une mise à jour du X-T3 imminente

Si le X-T30 est donc mieux équipé en termes d’autofocus que le X-T3, ce n’est que temporaire. La politique de mise à jour de Fujifilm est bien connue, et l’ensemble des nouvelles fonctionnalités du X-T30 seront bientôt disponibles sur le X-T3 via une mise à jour prévue pour avril. Au final, les deux appareils devraient faire jeu égal en termes d’autofocus.

Un mode rafale encore plus rapide

Là encore, on retrouve logiquement les performances du X-T3 dans le X-T30, à savoir une rafale jusqu’à 30 images par seconde avec l’obturateur électronique et sans blackout.

Une vitesse de rafale similaire au X-T3

Cette rafale implique de réduire la définition à 16 mégapixels, ainsi qu’un recadrage 1,25x. Elle est réalisable en JPG comme en RAW, mais avec une limite de 26 images de suite en JPG et 17 en RAW.

Il faudra passer à 20 images par seconde pour récupérer la pleine définition de 26 mégapixels, avec une limite de 32 images consécutives en jpg et 17 images consécutives en RAW.

Une mémoire tampon limitée

Et c’est sur la mémoire tampon que la différence avec le X-T3 pourra être notée : A 30 images secondes, la capacité de la mémoire tampon passe de 26 images en JPG pour le X-T30 à 66 pour le X-T3, et de 17 images en RAW pour le X-T30 à 33 pour le X-T3.

Le X-T30 face au X-T3 sur la qualité des images

Avec le même capteur et même processeur, on retrouve exactement les mêmes caractéristiques que le X-T30 dans ce domaine. La qualité, définition et résolution des images sortant du X-T30 seront donc exactement les mêmes que celles du X-T3. Il n’y a donc aucune concession sur ce point.

[L]〈3:2〉 6240 × 4160 pixels 〈16:9〉 6240 × 3512 pixels〈1:1〉 4160 × 4160 pixels
[M]〈3:2〉 4416 × 2944 pixels〈16:9〉 4416 × 2488 pixels〈1:1〉 2944 × 2944 pixels
[S]〈3:2〉 3120 × 2080 pixels 〈16:9〉 3120 × 1760 pixels 〈1:1〉 2080 × 2080 pixels

Concernant les modes de simulation de film chères aux utilisateurs de boîtiers Fujifilm, on retrouvera là aussi les 16 modes présents sur le X-T3.

  • PROVIA/Standard
  • Velvia/Vivid
  • ASTIA/Soft
  • Classic Chrome
  • PRO Neg.Hi
  • PRO Neg.Std
  • Black & White
  • Black & White+Ye Filter
  • Black & White+R Filter
  • Black & White+G Filter
  • Sepia
  • ACROS
  • ACROS+Ye Filter
  • ACROS+R Filter
  • ACROS+G Filter
  • ETERNA/Cinema

En vidéo : des performances en nette hausse

Le tout nouveau X-T30 muscle son jeu par rapport au X-T20, tout en reprenant une partie des compétences du X-T3 dans ce domaine.

Le X-T30 pourra filmer en 4K à 30 images par seconde, en 4:2:0 8 bits sur une carte SD, comme le X-T20. Il pourra par contre enregistrer 4:2:2 10 bits sur enregistreur externe en passant par le port HDMI.

Mais si le X-T20 filme lui aussi en 4K 16:9ème (3 840 x 2 160 pixels), le X-T30 permet de filmer au format 17:9ème (4K cinema) à une résolution de 4096 x 2160 pixels. De plus, le X-T30 enregistre en 6K (6 240 x 3 510 pixels) avant conversion en 4K. Cette approche permet une qualité d’image très nettement supérieure.

Le X-T30 permet d’enregistrer un son de qualité sans micro (48kHz – 24bit), même si ce dernier sera toujours préféré des plus exigeants. A noter que les modes de simulation de film, dont la simulation de film ETERNA sont disponibles pendant l’enregistrement.

La progression est donc très claire avec le X-T30, même s’il reste limité en 4K à un enregistrement d’une dizaine de minutes.

Mais dans ce domaine le X-T3 met la barre plus haut, en reprenant les capacités du X-T30, mais en allant plus loin. Il sera par exemple possibilité de filmer à 60 images par seconde, ainsi qu’en en 4:2:0 10 bit directement sur carte SD. La durée d’enregistrement en 4K passe de 10 à 20 mn, et il est possible d’enregistrer en 400 mbps  contre 200 mbps max pour le X-T30. Et ce ne sont que quelques exemples de ce qui fait du X-T3 un appareil plus complet pour la vidéo.

C’est donc une évolution plutôt réussie pour le X-T30 dans ce domaine, qui offre de nouvelles possibilités, même aux professionnels. Mais le X-T3 conserve malgré tout logiquement une longueur d’avance.

Compatibilité avec les accessoires du X-T20

Les utilisateurs du X-T20 apprécieront certainement le choix de Fujifilm de faire une petite modification de format pour obliger les possesseurs du dernier modèle à changer tous les accessoires. Le boîtier est identique en termes de dimensions au X-T20, et tous les accessoires seront donc compatibles.

Que reste-t-il au X-T3 ?

Le X-T30 constituera un excellente alternative au X-T3 pour les budgets plus limités. Il représente dans tous les cas une évolution notable par rapport au X-T20.

Le X-T3 conserve de nombreux avantages dans le cadre d’une utilisation professionnelle. Son ergonomie est plus confortable grâce à des dimensions plus imposantes, son viseur électronique est bien plus défini, et ses compétences en rafale ou en vidéo sont un cran au dessus. Ajoutons son corps tropicalisé, la présence de deux emplacements pour les cartes mémoire, et on obtient un appareil plus abouti pour une utilisation professionnelle.

Au final, le X-T30 sera capable de produire des images de qualité identique à celles du X-T3, sans demander beaucoup de compromis sur le reste des spécifications. Par rapport au X-T20, c’est une belle évolution à tous les niveaux.

Prix et disponibilité

Le nouveau boîtier de Fujifilm sera décliné en trois coloris. On retrouvera le modèle noir et le modèle gris métal que l’on connaissait déjà, mais un modèle gris fait aussi son apparition.

Le Fujifilm X-T30 sera disponible à partir du 21 mars 2019 et bénéficiera du tarif de lancement suivant :

  • X-T30 boîtier nu : 949 €
  • Kit X-T30 + XC 15-45 mm f/3,5-5,6 OIS PZ : 999 €
  • Kit X-T30 + XF 18-55 mm f/2,8-4 R LM OIS : 1 299 €
  • Kit X-T30 + XC 15-45 mm f/3,5-5,6 OIS PZ + XC 50-230 mm f/4,5-6,7 OIS : 1 199 €

Le X-T30, un mini X-T3 en images :

Source : Fujifilm

commentaires

Ajouter le vôtre
Il y a 9 mois et 3 semaines

Bonjour,
Votre article comporte une erreur dans ce passage:

« Le X-T3 conserve de nombreux avantages dans le cadre d’une utilisation professionnelle. Son ergonomie est plus confortable grâce à des dimensions plus imposantes, son viseur électronique est bien plus défini, et ses compétences en rafale ou en vidéo sont un cran au dessus. Ajoutons son corps tropicalisé, la stabilisation du capteur, et on obtient un appareil plus abouti pour une utilisation professionnelle. »

Le capteur du X-T3 n’est pas non plus stabilisé.

Il y a 9 mois et 3 semaines

Bonjour Anthony,
Merci d’avoir signalé cette erreur.

Ce n’est évidemment pas le X-T3 mais le X-H1 qui possède un capteur stabilisé. C’est corrigé.

Laissez un commentaire

Laissez un commentaire

Devenir Lenser