Login
Adresse email
Mot de passe
Confirmez votre Mot de passe

Lense

Huit français brillent aux Sony World Photography Awards Open et Youth

L’illustre prix Sony World Photography Awards compte parmi ses finalistes huit français dans six catégories, dont certains nominés deux fois. Voici la sélection de ces talents de l’hexagone. (Photo d’ouverture : © Nicolas Boyer)

Comme nous vous l’annoncions précédemment, les Sony World Photography Awards ont dévoilé les shortlist des finalistes des concours Open et Youth de l’édition 2019. Parmi eux, huit photographes français se sont démarqués et sont comptés parmi les nominés. Le succès des français est d’autant plus remarquable que la compétition de cette année a battu tous les records de participation avec 326 997 clichés envoyés et 195 pays participants.

Dans la catégorie Travel, Nicolas Boyer s’est distingué grâce à deux clichés prix lors d’un voyage au Japon en 2018. Familial Ryokan in Beppu (Un ryokan familial à Beppu) et Woman Wearing a Wedding Dress (Une femme en robe de mariée) mettent en avant une vision intimiste de la vie quotidienne au Japon.

© Nicolas Boyer

Le photographe Maxwell Gifted a également brillé dans la catégorie Travel avec son cliché Women of Arugam Bay (Femmes de la baie d’Arugam), prise en 2018 dans la province orientale du Sri Lanka, elle dépeint la force des femmes du Arugam Bay Girls Surf Club, le premier club du surf féminin dans cette région.

Carole Pariat, photographe professionnelle depuis 2015, travaillant surtout en Amérique Latine et en Asie, a été sélectionnée dans deux catégories : Street Photography, avec son cliché faussement humoristique Open-air toilet : when will it end? (Toilette à ciel ouvert : à quand la fin ?), critiquant les conditions d’hygiène en Inde, et Architecture, Natural Phenomena & Man Creation, grâce à un cliché pris dans le sud de la Chine montrant des gratte-ciels s’érigeant devant des montagnes ancestrales (voir la galerie).

© Maxwell Gifted

Philippe Sarfati est élu dans la catégorie Architecture avec son cliché Heatwave. (Vague de chaleur). Prise dans la ville japonaise de Kanazawa en juillet 2018, elle immortalise l’arrosage des pelouses d’un musée par le personnel un après-midi d’été.

Stéphane Anthonioz fait partie des finalistes de la catégorie Creative, avec un cliché au tire on ne peut plus clair : L’homme est fou. Il adore un Dieu invisible et détruit une nature visible, inconscient que la Nature qu’il détruit est le Dieu qu’il vénère. Un extrait de sa série engagée sur l’environnement (voir la galerie).

© Philippe Sarfati

Dans la catégorie Natural World & Wildlife, Greg Lecoeur est retenu pour sa photo du phoque gris dans les îles Farne, cliché qui sensibilise au combat contre le braconnage dont cet animal est victime (voir la galerie).

L’étudiant à l’université de Montréal Arnaud Guillard s’est, quant à lui, intéressé à l’actualité politique avec une image capturé pendant les manifestations des Gilets Jaunes. Il est nominé dans Street Photography (voir la galerie)

Et pour finir, Gérard Bret est nominé dans la catégorie Landscape, grâce à Illusion, une photographie presque surréaliste représentant un parc à huîtres près de Sète rappelant presque la forme d’un échiquier (voir la galerie).

Toutes les photos des finalistes français seront présentes à l’exposition officielle du prix, en tournée mondiale après son lancement à la Somerset House de Londres et seront publiés dans le livre officiel des SWPA. Chacun d’eux concourt au grand prix de Photographe Open de l’année aux côtés des plus talentueux reporters du monde entier. Les résultats seront annoncés en avril.

Source : Sony World Photography Awards

 

commentaire

Ajouter le vôtre
Il y a 7 mois et 3 semaines

Bonjour, mis à part la photo de Maxwell Gifted, ces clichés présentés dans cette page sont massivement retouchés. L’outil informatique est très utile dans le contexte de la photo commerciale, mais quid de la photo d’art au sein d’un concours « photo »?

Laissez un commentaire

Laissez un commentaire

Devenir Lenser