Login
Adresse email
Mot de passe
Confirmez votre Mot de passe

Lense

Immersion dans la savane avec Tom Svensson et Anders Hannola

Tom Svensson et Anders Hannola dévoilent la beauté de la nature dans une série engagée pour la préservation de l’environnement. (Photo d’ouverture : © Anders Hannola)

Les photographes Tom Svensson et Anders Hannola, chers à Profoto, se sont rendus en République du Botswana pour un projet renversant et engagé. Photographier la beauté des paysages vierges de l’Afrique du sud et dresser un portrait de cette nature sauvage, parfois cruelle.

Photographier la beauté et la brutalité de la nature

Les animaux en liberté son les sujets de cette série. Leur comportement et leurs habitudes émergent de ces clichés, montrant à la fois l’unicité à la fois la brutalité de l’équilibre de l’habitat de la savane. Renouer avec la nature signifie aussi prendre conscience de ses dynamiques, de ses lois, parfois cruelles. Ainsi, l’accent est mis sur les relations entre les herbivores (des zèbres, des impalas, des gazelles…) et leurs prédateurs (des hyènes, des léopards, des lions…).

« Je veux créer des images qui montrent des animaux dans leur habitat naturel, des photos qui touchent les gens et leur donnent envie d’agir, de changer les choses » témoigne Tom Svensson, en mettant en exergue la portée écologique de ce projet de reportage. Refusant l’appellation de photographe animalier, il préfère celle de photographe engagé dans la préservation de l’environnement.

Le mot d’ordre : patience

Les animaux en environnement naturel sont extrêmement prudents, le moindre faux mouvement pouvant les transformer en des proies faciles. Ce principe a donc dû être également suivi par les deux reporters. Il aura donc fallu une semaine entre l’installation de l’appareil et du flash Profoto A1, et la prise de la première photo de l’impala visitant le point d’eau.

© Anders Hannola

L’appareil a pu être maintenu en place grâce à un Joby GorillaPod 5K. Les deux ont attendu ainsi environ cinq heures par jour pour pouvoir immortaliser les herbivores venant se restaurer près de l’étang. Les animaux se sont ensuite habitués à la présence de l’appareil, le flash naturel du A1 ayant grandement aidé.

Le même principe a été appliqué pour les photographies nocturnes. La nuit, obtenir un éclairage optimal qui n’effraie pas les prédateurs sortis chasser fut encore plus compliqué. Il fallait que le flash soit aussi tenu que les rayons de la Lune. Ce procédé, respectueux des animaux, a permis d’obtenir des images parfaitement éclairées qui rendent également justice au merveilleux ciel étoilé.

© Tom Svensson

Selon les mots des deux photographes, le plus difficile a été la mise au point. « Les animaux ne sont pas comme les mannequins, vous ne pouvez pas leur demander de ne plus bouger pendant que vous vérifiez la mise au point. Vous devez compter autant sur votre expérience que sur la chance » confient-ils. C’est en étudiant leur comportement que les deux ont réussi à prendre des portraits de ces animaux nocturnes. Les carnassiers se mouvant la tête baissée pour flairer leurs proies, l’appareil doit toujours être réglé au niveau du sol. Le trépied utilisé pour ce tournage était un Manfrotto.

Une série photographique réaliste, qui nous plonge avec les photographe au sein d’un monde fantasmé qu’il est urgent de découvrir et de préserver.

Source : Profoto

 

 

 

commentaire

Ajouter le vôtre

Laissez un commentaire

Laissez un commentaire

Devenir Lenser
Vous aimez Lense ?
Désactivez votre bloqueur de publicité !

Espace annonceur