Login
Adresse email
Mot de passe
Confirmez votre Mot de passe

Lense

Les club kids new-yorkais par Waltpaper

Un livre collector rend hommage aux club kids new-yorkais des années 1990, cette grande famille chaotique qui a tant apporté au monde de l’art contemporain et de la mode. (Photo d’ouverture : © Catherine McGann, House of Field at subway fashion show, 1993)

Avec son nouveau livre New York Club Kids by Waltpaper, l’écrivain et photographe Walt Cassidy résume son expérience épique du clubbing new-yorkais des années 1990 à travers une collection d’images brutes et flamboyantes. Cassidy et ses amis clubbeurs ont jouré un rôle fondamental dans ces années-là autant pour la mode que pour l’art, en influençant radicalement les tendances à venir. Le journaliste Michael Musto définissait ainsi ces « kids » à la fois fascinants et insupportables avec cynisme : « Ils sont superficiels, ils ont des valeurs esthétiques douteuses, ils sont manipulateurs et opportunistes, mais grâce à Dieu, ils sont juste des clubbeurs. »

Misa Martin, Onyx Noir, Makeup Room at Webster Hall, 1994. Copyright Misa Martin. All Rights Reserved

Le photographe ne néglige absolument pas les aspects les plus contreversés de ces personnages, en fuyant la célébration et en dressant un portrait au vitriol d’une justesse désarmante. Avec son regard parfois impudique il arrive à cerner les liens d’amitié, d’amour et de travail qui lient ces clubbeurs invétérés et qui constituent la base de ce micro-cosme parfois hilarant parfois étrange, presque malsain. Son approche est crue : aucun blanchiment, juste un portrait fidèle et simple. « Nous étions une famille, et comme toute famille nous étions confrontés à quelques sérieux obstacles », raconte-t-il dans une interview.

ZAK, Waltpaper in Dee Dee Ramone’s bathroom at the Chelsea Hotel, 1994. Copyright ZAK. All Rights Reserved

« Nous avons pris des bonnes décisions. Nous en avons prises des mauvaises aussi. Mon but était d’humaniser cette expérience parce que je pense que c’est quelque chose que beaucoup de personnes ne comprennent pas. » Cassidy nous raconte ainsi l’histoire de la scène artistique émergente des nineties avec l’exactitude de celui qui en a fait partie. Beaucoup de détails sont fournis concernant la préparation de ces looks émancipés et bizarres, l’organisation des soirées, la vie de ceux qui travaillaient dans ces clubs et les faisaient vivre. Une époque dorée qui se termine quand les deux leaders de ce mouvement, Michael Alig et Robert D. “Freeze” Riggs tue un copain, Macaulay Culkin, pour des histoires de drogue, épisode glauque mis en scène dans le film Party Monster en 2003.

SKID, Waltpaper and DJ Joeski at Limelight, 1992. Copyright SKID. All Rights Reserved

Les photographies de Walt Cassidy nous font revivre alors l’euphorie de ce temps de révolte contre toute interdiction, avec les contradictions et les drames qui ont suivi mais aussi la portée que ce mouvement a eu sur le monde de l’art.

Acheter le livre

Source : Art Book

commentaire

Ajouter le vôtre
Il y a 2 mois

WANTED ! Savez vous où le trouver (à par en pré-commande sur amazon.. :/)?
Merci beaucoup !

Laissez un commentaire

Laissez un commentaire

Devenir Lenser