Login
Adresse email
Mot de passe
Confirmez votre Mot de passe

Lense

Les selfies de Ryan McGinley dans un livre

Dans son nouveau livre Mirror Mirror, publié chez Rizzoli, Ryan McGinley explore le « selfie-miroir »(Photo d’ouverture : © Ryan McGinley)

Après l’exposition à la Team Gallery de New York, Ryan McGinley dévoile son nouvel ouvrage, Mirror Mirror, un recueil de selfies-miroir qui témoignent à la fois des identités plurielles de l’ère numérique, à la fois du narcissisme qui caractérise le mouvement post-internet. Un projet collaboratif auquel ont pris part plus de 180 personnes entre 17 et 87 ans, mannequins, acteurs, amis du photographe. Le résultat est une galerie de portraits 2.0 où le miroir est le sujet principal.

Yves, 2018. (© Ryan McGinley)

En effet, plus que les personnes en elles-mêmes, c’est leur reflet qui donne tout le sens à ce travail hors du commun. Individualisme, célébration du soi et un brin de solitude : autant de caractéristiques de cette époque narcissique où l’empathie et le regard vers l’autre semblent mis à mal par l’auto-référencement. Glissant entre vanité et ironie, la série a comme des échos d’Oscar Wilde…ou de Blanche-Neige, avec ce clin d’œil au fameux « Miroir, mon beau miroir ».  

Colin, 2018. (© Ryan McGinley)

Cependant, le projet est aussi une réflexion sur la diversité des corps et des identités, sur la pluralité grandissante des personnes visibles, qui viennent bousculer les canons de beauté dominants et les représentations sociales dites « majoritaires ». Pas de frontières de genre, sexualité, couleur de peau, âge, morphologie dans cette série qui se veut un portrait fidèle d’une société en plein bouleversement.

Il en résulte un travail intimiste et spontané, où un certain sens de liberté s’instaure. Le photographe a demandé ainsi à chacun des sujets de se photographier chez soi, devant un miroir, sans vêtements. La nudité vient accentuer la dichotomie entre glorification de soi-même et fragilité intérieure.

Couverture du livre « Mirror Mirror », de Ryan McGinley, publié aux éditions Rizzoli.

McGingley défie ainsi les idées reçues sur le selfie, en lui attribuant ses lettres de noblesse. Souvent relégué à genre photographique mineur, voir vulgaire, le selfie  est en réalité une pratique révélatrice de l’usage que nous faisons aujourd’hui de la photographie et de notre image.

Un livre collector que vous pouvez vous procurer chez Rizzoli.

Source : Rizzoli

commentaire

Ajouter le vôtre

Laissez un commentaire

Laissez un commentaire

Devenir Lenser
Vous aimez Lense ?
Désactivez votre bloqueur de publicité !

Espace annonceur