Login
Adresse email
Mot de passe
Confirmez votre Mot de passe

Lense

Mini 3 Pro : DJI renouvelle son drone miniature

Quelques mois après la gamme Mavic, c’est au tour du drone miniature de DJI d’être renouvelé. Le Mini 3 Pro autorise désormais la capture de photos de 48 Mpx et de vidéos 4K à 60 i/s, tout en conservant un poids plume de 249 g.

Le DJI Mini 3 Pro succède ainsi au Mini 2 commercialisé depuis la fin d’année 2020 – et qui succédait lui-même au Mavic Mini. Le nouveau venu conserve bien entendu le principal argument de ses prédécesseurs : un très bon compromis entre performances, maniabilité, encombrement et poids, qui permet d’obtenir des images de qualité tout en bénéficiant d’une réglementation relativement souple. Avec son poids de 249 g, le Mini 3 Pro se place en effet juste en dessous de la limite (250 g) à partir de laquelle la France et l’Union Européenne imposent aux pilotes de drones le respect de règles plus strictes – dont une formation obligatoire.

Un nouveau dispositif de prise de vues

L’évolution la plus notable du DJI Mini 3 consiste en l’adoption d’un tout nouveau dispositif de prise de vues. Celui-ci s’équipe d’un objectif 24 mm (équivalent 24×36) f/1,7 et d’un capteur CMOS au format 1/1,3″ qui dispose d’une plage de sensibilité de 100 à 6 400 ISO. En photo, la définition maximale autorisée est donc de 48 Mpx, au format 4:3 (8 064 x 6 048 px), en JPEG ou en RAW (DNG). Les capacités vidéo du nouveau drone autorisent pour leur part la capture de séquences 4K à une cadence maximale de 60 i/s. Si les vidéos 2,7K sont limitées à cette même cadence, celles en Full HD peuvent bénéficier d’un mode Slow Motion à 120 i/s. Le Mini 3 Pro dispose de plus d’un mode HDR (cadence maximale de 30 i/s) et du profil D-Cinelike.

Si le poids du nouveau drone DJI est identique à celui de son prédécesseur, l’évolution de son design implique un gabarit un peu plus volumineux : 145 x 90 x 62 mm en position de rangement, et 251 x 362 x 70 mm quand il est complètement déplié. Plusieurs amélioration sont cependant à noter : le Mini 3 Pro se dote d’une nacelle permettant une orientation verticale de la caméra et une inclinaison à 90°, ainsi que de capteurs optiques autorisant la détection des obstacles vers l’avant, l’arrière et le dessous du drone. Du côté de l’autonomie, DJI annonce une capacité de vol de 34 minutes – contre 31 minutes pour le Mini 2 –, notamment grâce une optimisation de l’ajustement des bras et des hélices. À noter que la capacité de la batterie du drone est de 2 453 mAh – au lieu de 2 250 mAh pour le Mini 2.

Le Mini 3 Pro est de plus proposé avec une nouvelle télécommande optionnelle : la DJI RC. Celle-ci reprend la plupart des caractéristiques de la RC-N1 – qui reste au sein du catalogue de la marque – mais intègre un écran de 5,5″ (luminosité de 700 nits) pour un poids total de 390 g.

Des prix qui s’envolent

Disponible en précommande dès aujourd’hui, le DJI Mini 3 Pro dispose de prix de vente largement supérieurs à ceux du Mini 2. Il est ainsi vendu 739 € sans télécommande, 829 € avec la RC-N1 et 999 € avec la nouvelle RC. À titre de rappel, le pack de base comprenant le DJI Mini 2 et la télécommande RC-N1 était proposé au prix de 459 € lors de la sortie du drone.

Source : DJI

 


 

commentaire

Ajouter le vôtre
Il y a 4 mois et 3 semaines

Il y a pas à dire, il fait vraiment envie !

Laissez un commentaire

Laissez un commentaire

Devenir Lenser