Login
Adresse email
Mot de passe
Confirmez votre Mot de passe

Lense

Portrait de Lenser : Sarah Dubas

Toutes les semaines Lense met en avant l’un de ses Lensers, les lecteurs passionnés de photographie qui ont partagé leurs images sur le site. Cette semaine, nous vous présentons Sarah Dubas. Pour participer, c’est par ici. (Photo d’ouverture : © Sarah Dubas)

Inspirée par la rue et les photographe humanistes, Sarah Dubas a une approche de la photographie spontané et joyeux. Passionnée d’expositions photographiques, c’est lors de ces ballades qu’elle puise ses inspirations, car selon elle la photographie est un besoin physique. Un besoin quelque peu réprimé pendant cette période de confinement…

Tenir à distance le vertige des mathématiques… Ce qu’il reste de la vision lorsque l’on ferme les yeux. Ce qui surgit de la mémoire du souvenir. Ce qui naît de la reconstitution ou de la réconciliation avec le passé. Un rapport physique, mémoriel mais aussi ludique. Retenir les moments de grâce qui se déploient pour vous seul, accumuler les traces d’une histoire dont vous découvrez jour après jours le fil rouge…La photo extrait une réalité parallèle, spécifique à l’appareil, qui n’existe qu’à travers lui.

Pour mon compte personnel, je ne travaille pas en studio ni en lumière artificielle. Les « défauts » d’une photo participent tout autant de sa beauté, de sa spécificité, de son étrangeté, du vivant, de ce que nous sommes, fragiles. Photographier est un acte physique. C’est un corps à corps, une prise de corps matérielle, à la fin du voyage, je ne peux pas dire exactement ce qu’il s’est produit mais je sais si l’acte a eu lieu, si une histoire est née et si je vais pouvoir la partager, une lutte mélancolique avec le vivant, une recherche de sensations, quand quelque chose se passe le cœur bat un peu plus vite.

© Sarah Dubas
Comment as-tu commencé à en faire ?

Je suis une jeune photographe ! c’est arrivée très tard dans ma vie. En 2011 avec le tel portable parce qu’on ne pouvait pas photographier dans certains lieux publics avec un appareil, il fallait être le plus discret possible. En 2014 j’ai acheté un Lumix Leica et plus tard un Leica…et ma pratique a changé…
Ma formation vient du théâtre. Toutes les pratiques artistiques exercées théâtre, mise en scène, écriture, vidéo, écriture poétique m’ont menée à la photographie en totale autodidacte

Quels sont tes sujets de prédilection ?

Les femmes, la nature, la plage, la ville : tout ce qui a trait à la plage me passionne et me rend captive même si là aussi, les libertés se réduisent. L’eau est très présente dans mes séries et si elle n’est pas toujours visible, on la devine. J’aimerais retourner à Cuba, New-York, Tel Aviv, Naples…Des villes où cette énergie est palpable tout le temps. Lorsque je voyageais je ne faisais pas de photos, j’ai raté des merveilles. Maintenant que mon seul désir est de voyager pour photographier c’est impossible ! Il faut trouver l’inspiration dans la chambre ou à l’atelier, j’attends impatiemment d’en trouver un à Paris.

© Sarah Dubas
Quel matériel utilises-tu dans ta pratique ?

J’ai un Leica Vlux, trop lourd pour l’avoir toujours sur moi. Un petit Leica discret et très léger me conviendrait d’avantage.

Qui sont tes photographes de référence ?

Mes influences puisent dans la peinture flamande, la poésie, les surréalistes, le cinéma….je fréquente intensément Le Jeu de Paume, la Mep, la Fondation Cartier, la Fondation Vuitton, la Fondation HCB : je ne rate pratiquement aucune expo, ni en peinture d’ailleurs, j’en ai besoin physiquement et mentalement. Je suis triste pour l’expo noir et blanc au Grand Palais, je l’attendais impatiemment.
J’ai une passion pour les humanistes et j’ai particulièrement apprécié l’expo Brassai à l’Hôtel de Ville, de la high society Proustienne aux prostituées de Saint Denis, il a abordé un large panel d’expériences humaines. Willy Ronis au Pavillon Carré de Baudouin, Sabine Weiss au Salon de la photo Porte de Versailles, André Kertesz, Izis, Boubat, Doisneau, Denise Colomb, Marc Riboud, Lartigue, il y en a tellement !

Autoportrait Sarah Dubas
Comment as-tu découvert, connu Lense ?

Sur Fisheye.

 

Suivre cette lenser sur les réseaux : 
Instagram
Facebook
Site


Chaque semaine découvrez un nouveau Lenser !

 

commentaires

Ajouter le vôtre
Il y a 2 semaines

Merci Misa+++Belle journée

Il y a 2 semaines et 2 jours

Félicitations Sarah Dubas ! Bonne journée !

Laissez un commentaire

Laissez un commentaire

Devenir Lenser