Login
Adresse email
Mot de passe
Confirmez votre Mot de passe

Lense

Portrait de Lenser : William Dessay

Toutes les semaines Lense met en avant l’un de ses Lensers, les lecteurs passionnés de photographie qui ont partagé leurs images sur le site. Cette semaine, nous vous présentons William Dessay. Pour participer, c’est par ici. (Photo d’ouverture : © William Dessay)

William Dessay a un rapport très intime à la photographie. Pour lui, elle est un moyen d’immortaliser une réalité trop souvent fuyante et inexplicable. Un outil pour rester ancré dans le monde. Ses sujets de prédilection sont une interprétation analytique de ce qui l’entoure : l’intimité, les corps humains, l’architecture qui nous entoure, des atmosphères pleines de mystère et d’attente. Un photographe à l’univers riche et presque cinématographique.

© William Dessay
Quel est ton rapport à la photographie ?

C’est une question complexe. Je crois que la photo constitue un moyen de résoudre une relation compliquée au réel. Le monde m’a toujours semblé à la fois fascinant et fuyant. J’ai toujours eu l’impression que la réalité que j’aimais contempler ne cessait de m’échapper, nourrissant une sorte de frustration. La photo me permet de m’approprier ce réel, de le saisir, de le transformer, de l’inscrire dans une narration personnelle. J’ai essayé d’atteindre le même but par l’écriture, mais le langage de l’image me paraît, en définitive, plus proche de moi, plus conforme à une construction personnelle au cours de la laquelle le cinéma et la photo ont toujours joué un rôle essentiel.

Comment as-tu commencé à en faire ?

J’ai une passion pour l’image, et la photo en particulier, depuis que je suis enfant. J’en ai fait un peu au lycée, mais, inhibé par les photographes que j’admirais, je n’ai jamais osé approfondir ma pratique. Il a fallu attendre que ma compagne m’offre mon premier appareil numérique, un D80, pour que je me décide à me lancer vraiment et à faire moi-même mes images. Cela fait trois ans maintenant que j’ai réellement débuté.

© William Dessay
Quels sont tes sujets de prédilection ?

J’aime beaucoup la couleur, les compositions graphiques…Mais trois thèmes reviennent, je crois, régulièrement dans mon travail : l’intime, l’univers urbain et l’architecture, et quelque chose d’encore en gestation, qui a peut-être à voir avec la narration, le cinéma, la mode.
D’une manière plus générale, j’aime beaucoup les visages, les corps, leur plasticité et la manière dont ils interagissent avec un décor ou la façon dont ils nous projettent dans une histoire singulière.

Quel matériel utilises-tu dans ta pratique ?

Du Nikon D 80 je suis passé au Nikon D 610, un vrai changement, un réel plaisir. Pour ce qui est des focales, j’utilise surtout le 35 et le 50 mm, mais j’ai également recours à un zoom 24-85, très polyvalent et assez pratique dans certaines situations. Mais qui n’ouvre qu’à 3,5… En règle générale je préfère les focales fixes qui m’obligent à bouger autour de mon sujet.

© William Dessay
Qui sont tes photographes de référence ?

Il y en a beaucoup, mais il est vrai que je reviens très régulièrement vers certains d’entre eux. C’est le cas de David Hilliard dont j’aime le travail sur les diptyques, de Gregory Crewdson et de ses tableaux cinématographiques d’une Amérique névrosée, de Daido Moriyama dont j’aime l’énergie. J’aime aussi beaucoup Philip-Lorca di Corcia, sa manière de dramatiser la lumière et les couleurs, et Guy Bourdin qui pervertit l’image de mode par un imaginaire très surréaliste, assez ironique et parfois inquiétant.

Comment as-tu découvert, connu Lense ?

C’est par Fisheye que j’ai découvert Lense, notamment grâce à la rubrique qui met régulièrement des Lensers à l’honneur.

En savoir plus sur ce Lenser :
Instagram


Chaque semaine découvrez un nouveau Lenser !

 

commentaire

Ajouter le vôtre
Il y a 1 semaine et 6 jours

Du graphisme, de la couleur , des compositions attrayantes au premier regard et de la profondeur narrative !!! Un photographe qui a de l’esprit et de la culture !! un plaisir à découvrir son aventure photographique !!!! J’attends avec curiosité que tu t’aventures dans photographie de rue !!! Bien entendu, il y a les formes dans l’espace urbain , mais avec du contact plus intime avec des personnages qui pourraient t’inspirer des scènes cinématographiques !!! Anyway !!! Superbe interview !!!!

Laissez un commentaire

Laissez un commentaire

Devenir Lenser