Login
Adresse email
Mot de passe
Confirmez votre Mot de passe

Lense

Samsung Galaxy S9 et S9+ : le point sur la partie photo

Samsung vient de présenter le très attendu Galaxy S9. Le smartphone annoncé comme « l’appareil photo réinventé » est le premier à permettre de changer d’ouverture. Il est aussi capable de réaliser des vidéos en Super Slow Motion à 960 images / seconde.

Samsung présente son nouveau smartphone Galaxy S9 comme l’appareil photo, réinventé. Nous l’attendions donc avec impatience. Et si le lancement de ce modèle confirme bien que Samsung a travaillé encore plus loin sur la photographie et la vidéo, la véritable nouveauté est une double ouverture permettant de meilleures photos lorsque la lumière est faible. 

On retrouve donc les éléments présents dans la version 8 du Galaxy en termes de stabilisation optique, d’autofocus, et de tout ce qui avait fait du Galaxy S8 une référence dans le domaine des photophones. Mais parlons des nouveautés.

La double ouverture repousse les limites en faible luminosité

Ces dernières années, les smartphones ont proposé des ouvertures de plus en plus grandes, permettant des performances améliorées en basse lumière. Mais il leur manquait encore la possibilité d’utiliser une ouverture adaptée à la situation. C’est désormais en partie possible grâce à la double ouverture.

Deux ouvertures disponibles au lieu d’une

L’ouverture variable telle qu’elle existe sur les appareils photo, du compact premier prix au reflex professionnel, est un élément clé pour optimiser ses photos. Et c’est un des éléments qui manque cruellement au smartphone, ce qui limite ses possibilités à plusieurs niveaux.

Avec cette double ouverture, les Galaxy S9 et S9+ n’offre pas l’ouverture variable, mais bien deux ouvertures au lieu d’une seule : f/2,4 et f/1,5. L’appareil est configuré pour passer automatiquement à f/1,5 lorsque la luminosité est trop faible, à savoir lorsqu’elle passe sous les 100 Lux.  Samsung annonce un gain de luminosité de 28%.

L’appareil capte ainsi plus de lumière, ce qui se traduit par des images plus lumineuses en basse lumière. Au dessus des 100 Lux, l’ouverture disponible passe directement à f/2,4. Sur le Galaxy S8, elle était constante à f/1,7.

Il faudra donc voir à l’usage comment Samsung a géré ce passage entre les ouvertures f/1,5 et f/2,4.

Une amélioration des images en basse lumière réalisée aussi de manière logicielle

Cette ouverture de f/1,5, couplée à la puissance du capteur du nouveau Samsung S9, permettra de réaliser des photos en basse lumière qui n’étaient pas réalisables avant avec un smartphone.

Le capteur photo est couplé à un module DRAM pour démultiplier la puissance de calcul. Toute cette puissance de calcul sera mise au service de la gestion du bruit et de la netteté.

S’il est toujours appréciable de bénéficier de cette capacité offerte par les améliorations de l’image logicielles (on parle aussi de photographie computationnelle), il faudra voir aussi si ce travail logiciel ne nuit pas au réalisme de l’image. A force de simuler de manière logicielle ce qu’on ne peut pas faire sur un smartphone, nos images sont de moins en moins réelles. Attention donc aux excès qui pourraient avoir lieu dans le traitement des photos en environnement sombre.

Super Slow Motion : jusqu’à 960 images / seconde

Le “Super Slow Motion” proposé par Samsung est assez impressionnant. A 960 images / seconde, vous pourrez réaliser des ralentis x32, des ralentis jusqu’ici réservés à des caméras spécialisées ou…au Sony Xperia XZ premium.

On pourra ainsi créer des vidéos avec des ralentis impressionnants, les passer à l’envers, en faire des gifs ou des fonds d’écran, et tout cela très facilement.

Là où Samsung innove réellement, c’est dans la capacité de détecter automatiquement un mouvement rapide et à enregistrer en ce mouvement en “Super Slow Motion”. En activant ce mode automatique, la vidéo sera enregistrée normalement jusqu’à ce qu’un mouvement soit détecté.

Les ralentis plus « traditionnels » sont utiles, et particulièrement en vidéo. Mais ces ralentis exceptionnels, bien que passionnants pour décomposer une image, n’auront qu’une utilité limitée au quotidien. Ils impliquent aussi de limiter la vidéo à de la simple 720P.

Flou d’arrière-plan réglable et choix des styles de « Bokeh »

On retrouve la fonction qui a marqué la dernière génération de smartphones haut de gamme, avec la possibilité de faire un portrait avec un arrière plan flouté de manière logicielle.

Mais Samsung ajoute sur le Samsung S9+ la possibilité de choisir l’intensité du flou d’arrière plan ainsi que le style d’arrière plan. Le degré de flou est réglable avec la fonction « mise au point en direct », et on peut choisir la forme du Bokeh, avec des filtres qui de choisir la forme des éléments lumineux (ci-dessous, des étoiles).

L’appareil photo comme outil pour de nouveaux usages

Chacun estimera librement si Samsung réussit à réinventer la photographie avec la Samsung Galaxy S9. Mais le géant Coréen tente en tout cas de réinventer la manière d’utiliser l’appareil photo pour permettre de nouveaux usages avec certaines fonctionnalités de réalité augmentée et d’intelligence artificielle.

Les AR Emojis : des émojis qui vous ressemblent

Rien ne vaut la démonstration qui suit pour bien comprendre la nouveauté qui est proposée avec les AR émojis. Mais pour dire les choses simplement, c’est une nouvelle fonctionnalité qui consiste à prendre une photo de soi, et d’en faire un Avatar.

Cet Avatar peut être totalement personnalisé, et est capable de reproduire nos expressions en temps réel (parmi 18 expressions prédéfinies). On pourra ensuite enregistrer une de ces expressions et l’utiliser sur les réseaux sociaux.

Intelligence artificielle et appareil photo

La démonstration faite par Samsung des évolutions de son système d’intelligence artificielle nommé Bixby était assez impressionnante : prendre en photo un aliment et voir sa composition (théorique), ses valeurs nutritionnelles, recettes disponibles….en sur-affichage est assez nouveau.

Plus impressionnant : la traduction automatique d’un texte cadré par l’appareil photo, et qui vient non pas s’ajouter mais remplacer le texte original pourrait être intéressante, par exemple lorsque l’on voyage.

C’est surtout la démonstration de nouvelles possibilités offertes par la réalité augmentée et l’intelligence artificielle qui est faite ici. L’appareil photo est ainsi de plus en plus au centre de nos usages, mais pour des fonctionnalités qui dépassent le cadre de la photographie ou de la vidéo.

Différences en photo entre Galaxy S9 et Galaxy S9+

En dehors de quelques fonctionnalités liées au flou d’arrière plan disponibles uniquement sur la version « plus », le Samsung Galaxy S9+ se distingue surtout du S9 sur la partie photo par la présence d’un capteur supplémentaire.

Alors que le Galaxy S9 ne propose qu’un capteur avant et un capteur arrière, deux grand-angle de 12 Mégapixels, le Galaxy S9+ ajoute un second capteur à l’arrière, toujours de 12 mégapixels, et qui équivaut à un zoom x2.

Ce capteur photo permet plus de flexibilité à l’usage que la présence d’un seul capteur grand angle. Il propose une ouverture de f/2,4, non modifiable cette fois-ci, et donc assez peu lumineux.

Prix et disponibilité

Les précommandes sont ouvertes depuis hier pour les deux modèles, pour une commercialisation prévue le 16 mars.

Le Samsung Galaxy S9 est disponible à 859 €, alors que le modèle S9+ est un peu plus cher, à 959 €.

Source : Samsung

commentaire

Ajouter le vôtre

Laissez un commentaire

Laissez un commentaire

Devenir Lenser