Login
Adresse email
Mot de passe
Confirmez votre Mot de passe

Lense

Squoosh : la compression d’image depuis votre navigateur

Squoosh est un nouveau service en ligne qui vient de faire son apparition. Ce système permet de compresser vos images sans perte de qualité visible, le tout directement depuis votre navigateur.

Il existe de nombreuses situations où nous aimerions que nos images pèsent moins lourd, sans pour autant réduire leur taille ou leur qualité. C’est le cas par exemple lorsque nous voulons envoyer par email, les sauvegarder dans un Cloud de taille réduite, ou les intégrer dans un site web. Rappelons dans ce domaine que la vitesse d’affichage est devenue une donnée cruciale dans le positionnement, et que cette vitesse dépend surtout de la taille des images.

Depuis des années, des algorithmes de compression ont permis de réaliser cette réduction, mais très peu sont utilisables directement depuis un simple navigateur internet. Et tout le monde n’est pas équipé de logiciels d’édition photo.

Squoosh : la simplicité d’utilisation avant tout

Le grand intérêt de Squoosh réside dans sa gratuité et dans sa simplicité d’utilisation. L’interface est on ne peut plus simple, et pour traiter une image, vous avez deux choix. La première solution est de glisser-déposer votre photo dans la fenêtre prévue, la seconde consiste à sélectionner un fichier sur votre disque dur par la méthode habituelle.

Une fois la photo sélectionnée, Squoosh affiche votre photo avec un curseur central pour la comparaison avant-après. Le rendu est quasiment instantané, la comparaison facile, et un indicateur en bas à droite vous indique l’économie de taille réalisée.

La barre d’outils de Squoosh intègre un outil « resize » qui permet de recadrer votre image au format désiré, ainsi que des menus déroulants et diverses options. Mais il propose un traitement automatique lorsque vous mettez votre image.

Une excellente compression avec l’algorithme MOZJpeg

Cet algorithme de compression est connu comme étant un des meilleurs. Il est open-source, mais n’était pas utilisable directement. Depuis quelques temps, une interface permettait de le tester, mais l’implémentation dans Squoosh est bien plus intéressante.

Le seul réglage de compression disponible sans entrer dans les paramètres avancés est le niveau de qualité de l’image. Ce curseur est à utiliser soit pour améliorer la qualité de l’image si elle ne vous semble pas suffisante, soit pour réduire encore la taille de l’image en trouvant le meilleur compromis possible.

La compression proposée automatiquement a bien fonctionné avec toutes nos images. Il est possible de zoomer dans l’image pour une évaluation plus précise des effets de la compression. Tout dépend ensuite de votre besoin.

Avec l’image de démonstration proposée par Squoosh, une image de presque 3 Mo, il a été possible de descendre à 30% en qualité sans voir aucune différence. Le fichier est passé à 314 Ko, soit 89% de réduction, le tout affiché en plein écran. Bien sûr, cela est du en partie aux dimensions de cette image, qui mesurait 3872 x 2592 pixels.

En zoomant à 100%, il a logiquement fallu augmenter la qualité pour ne pas percevoir de différence. Il a quand même été possible de choisir une qualité de seulement 60%. On pouvait à peine apercevoir un léger lissage au niveau des reflets dans l’œil. Cela représente quand même un gain de 78% pour un fichier pesant désormais 601 Ko.

Les images sur mes propres fichiers ont confirmé ces résultats si les fichiers n’avaient pas déjà subi une trop forte compression. Lors d’un test avec des images très compressées lors de leur conversion de RAW à JPG (destinées à une utilisation web), et surtout dont les dimensions avaient été réduites, la nouvelle compression dégradait logiquement très vite l’image. Le passage par Squoosh restait quand même très intéressant.

Notons aussi que cet algorithme permet d’accéder à des options avancées. Très spécialisées, elles ne parleront qu’aux spécialistes du sujet. 

Possibilité de choisir un autre algorithme de compression

Le résultat automatique proposé correspondra à la plupart des besoins. Mais Squoosh permet de choisir d’utiliser un autre algorithme de compression.

On trouvera ainsi les algorithmes suivants : OptiPNG, MozJPEG, WebP, Browser PNG, Browser JPEG, Browser WebP. A chacun donc de tester les résultats.

A l’usage, le choix de la solution par défaut proposée par Squoosh, combiné à un affinage en réglant la qualité, s’est avérée la méthode la plus efficace pour un résultat optimal.

Voici en tout cas un outil bien pratique qui sera utile à tous ceux qui veulent optimiser au maximum la taille de leurs images, et plus particulièrement ceux qui possèdent un site web.

Source : Squoosh

commentaire

Ajouter le vôtre

Laissez un commentaire

Laissez un commentaire

Devenir Lenser
Vous aimez Lense ?
Désactivez votre bloqueur de publicité !

Espace annonceur